Christians Mady

Publié le par Mémoires de Guerre

Marguerita Maria ('Mady') Christians est une actrice d'origine autrichienne, née le 19 janvier 1892 à Vienne (Autriche ; alors Autriche-Hongrie), décédée d'une hémorragie intra-cérébrale le 29 octobre 1951 à Norwalk (Connecticut, États-Unis). 

Christians Mady
Christians Mady
Christians Mady
Christians Mady
Christians Mady
Christians Mady
Christians Mady

Sa famille s'étant installée aux États-Unis en 1912, Mady Christians débute au cinéma dans un film muet américain, en 1916. Mais l'année suivante (1917), devenus "indésirables" du fait de la guerre et de leurs origines, les Christians repartent en Europe et s'établissent à Berlin (Allemagne). La jeune actrice y continue son apprentissage auprès de Max Reinhardt, et poursuit sa carrière au cinéma, de 1917 à 1933, dans des films allemands majoritairement, exceptés un film autrichien en 1926, un film français en 1928, ainsi qu'une co-production germano-britannique en 1929.

En 1933, avec l'avènement du nazisme, elle retourne aux États-Unis (sa mère est de confession juive). Entre 1934 et 1948, Mady Christians participe à seulement onze films américains, le dernier et l'un de ses plus connus étant Lettre d'une inconnue de Max OphülsPuis elle apparaît dans trois séries télévisées, diffusées en 1949-1950. Au théâtre, elle joue à Broadway (New York) dans douze pièces, à partir de 1933 (dès son retour aux États-Unis) et jusqu'en 1950, année où elle se retire.

Mentionnons I Remember Mama de John Van Druten, représentée 713 fois d'octobre 1944 à juin 1946, avec le jeune Marlon Brando dans sa première prestation à Broadway ; Mady Christians y crée le rôle de Mama, repris par Irene Dunne dans l'adaptation au cinéma en 1948, sous le même titre original (titre français : Tendresse).

Filmographie

Période  allemands

  • 1917 : Die Krone von Kerkyra - Liebe und Haß einer Königstochter de Friedrich Zelnik
  • 1918 : Frau Marias Erlebnis d'Alfred Halm
  • 1918 : Nachtschatten de Friedrich Zelnik
  • 1918 : Ferragus (Die Dreizehn) d'Alfred Halm
  • 1921 : L'Homme sans nom, parties 1 à 6 (Der Mann ohne Namen, Teile 1-6) de Georg Jacoby
  • 1922 : La Femme du pharaon (Das Weib des Pharao) d'Ernst Lubitsch
  • 1923 : Le Verre d'eau (Eine Glass Wasser) de Ludwig Berger
  • 1923 : Les Buddenbrook (Die Buddenbrooks) de Gerhard Lamprecht
  • 1923 : Cendrillon (Der Verlorene Schuh) de Ludwig Berger
  • 1924 : Michaël (Mikaël) de Carl Theodor Dreyer
  • 1924 : Les Finances du Grand-Duc (Die Finanzen des Großherzogs) de Friedrich Wilhelm Murnau
  • 1924 : Mensch gegen Mensch d'Hans Steinhoff
  • 1925 : Rêve de valse (Ein Walzertraum) de Ludwig Berger
  • 1925 : Les Déshérités de la vie (Die Verrufenen) de Gerhard Lamprecht
  • 1925 : Der Farmer aus Texas de Joe May
  • 1926 : Nanette macht alles de Carl Boese
  • 1926 : La Duchesse des folies (Die Königin von Moulin Rouge) de Robert Wiene (film autrichien)
  • 1927 : Der Sohn der Hagar de Fritz Wendhausen
  • 1927 : La Reine Louise, 1re et 2me parties (Königin Luise, Teile 1-2) de Karl Grune
  • 1928 : Das Brennende Herz de Ludwig Berger
  • 1928 : Le Duel de Jacques de Baroncelli (film français)
  • 1928 : Eine Frau von Format de Fritz Wendhausen
  • 1929 : The Runaway Princess d'Anthony Asquith et Fritz Wendhausen (film germano-britannique)
  • 1932 : Der Schwarze Husar de Gerhard Lamprecht
  • 1933 : Salon Dora Green d'Henrik Galeen
  • 1933 : Moi et l'impératrice (Ich und die Kaiserin) de Friedrich Hollaender (+ version alternative en anglais, The Only Girl de Friedrich Hollaender, sortie en 1934)

Période américaine

Théâtre (à Broadway)

  • 1933 : A Divine Drudge de Vicki Baum et John Golden, avec Walter Abel, Josephine Hull, Victor Kilian
  • 1936 : Alice Takat de José Ruben, avec Lloyd Gough
  • 1938 : Save Me the Waltz de Katharine Dayton, avec Leo G. Carroll, Laura Hope Crews, George Macready, Jane Wyatt
  • 1938 : La Maison des cœurs brisés (Heartbreak House) de George Bernard Shaw, production de John Houseman et Orson Welles, mise en scène de ce dernier, avec George Coulouris, Vincent Price, Erskine Sanford, Orson Welles
  • 1938-1939 : Hamlet de William Shakespeare, production de Maurice Evans, avec Rhys Williams, Maurice Evans (+ reprise en 1939-1940)
  • 1939 : Henri IV, 1re partie (Henry IV, Part I) de William Shakespeare, production de Maurice Evans, avec Edmond O'Brien, Rhys Williams, Maurice Evans
  • 1940 : Return Engagement de Laurence Riley, avec Alex Nicol
  • 1941 : The Lady who came to stay de Kenneth White, avec Mildred Natwick
  • 1941-1942 : Watch on the Rhine de Lillian Hellman, musique de scène de Paul Bowles, mise en scène d'Herman Shumlin (réalisateur de l'adaptation au cinéma en 1943), avec Ann Blyth, George Coulouris, Paul Lukas, Lucile Watson
  • 1944-1946 : I Remember Mama de John Van Druten, d'après le roman Mama's Bank Account de Kathryn Forbes, production de Richard Rodgers et Oscar Hammerstein II, avec Marlon Brando, Oscar Homolka
  • 1947 : Message for Margaret de James Parrish, mise en scène d'Elliott Nugent, avec Miriam Hopkins
  • 1949-1950 : Le Père (titre original : Fadren ; titre anglais : The Father) d'August Strindberg, adaptation de Robert L. Joseph, mise en scène de Raymond Massey, avec Grace Kelly, Raymond Massey

Publié dans Acteurs et Actrices

Commenter cet article