Chronologie Monde 1941

LoupeAfrique

 

Janvier : Entrée des Alliés en Empire d'adhèrent à l'Éthiopie.
12 janvier : Prise de Tobrouk par les troupes britanniques et australiennes.
2 février-27 mars : Victoire décisive des Alliés à la Bataille de Keren lors de la campagne d'Afrique de l'Est.
7 février : La Cyrénaïque passe sous contrôle britannique.
12 février : L’Afrikakorps de Rommel avance vers Tripoli.
25 février : Mogadiscio, en Somalie italienne, est pris par des forces britanniques
2 mars : Les forces françaises libres du colonel Leclerc s’emparent de l’oasis de Koufra. Elles prêtent serment de poursuivre la lutte jusqu’à la libération totale du territoire français, Alsace-Lorraine comprise.
7 mars : La conquête de la Somalie italienne par les Britanniques est achevée. Dès le 23 mars, ils reprennent le contrôle de la Somalie britannique.
31 mars : Contre offensive allemande menée par Rommel en Libye. Les Britanniques dégarnissent leur front au printemps pour porter secours au Grecs et aux Yougoslaves.
4 avril : Les troupes de Rommel reprennent Benghazi.
5 avril : Prise d’Addis-Abeba par les Alliés.
11 avril : Début du siège de Tobrouk par l'Afrika Korps.
15 avril : Victoire navale britannique sur l'Italie à la bataille des îles Kerkennah en Tunisie.
29 avril : L’Afrikakorps atteint la frontière égyptienne où son offensive est contenue par les Britanniques. L’aviation allemande parvient à rendre inutilisable le canal de Suez.
5 mai : Les Britanniques rendent à Hailé Sélassié sa capitale, Addis-Abeba, qu’il investit à la tête de la « Gideon Force », composée de réfugiés Éthiopiens au Soudan.
19 mai : Les troupes italiennes en Afrique orientale, sous le commandement du duc d’Aoste, capitulent à Amba Alagi en Éthiopie face aux Britanniques. L’empire italien d’Afrique orientale est définitivement perdu. Occupation de l’Érythrée par les Britanniques après la défaite des fascistes italiens (fin en 1952).
24 juin, Afrique du Nord. Les troupes britanniques inspectent une automitrailleuse allemande
15-17 juin : Échec de l'opération Battleaxe en Cyrénaïque.
18 octobre : Importante offensive britannique en Cyrénaïque dirigée par le général Cunningham.
26 octobre : Brazzaville, capitale de la « France libre ».
19-17 décembre : Opération Crusader à la frontière lybio-égyptienne.
26 novembre : Fin du siège de Tobrouk par l'Afrika Korps.
10 décembre : Les britanniques brisent le siège de Tobrouk et obligent l’Afrikakorps à se retirer vers l’Égypte.


Restructuration du Conseil des affaires africaines (CAA) à New York. Le groupe entreprend diverses actions : rassemblement et meeting à partir de 1942, rencontre avec Roosevelt, publication du mensuel New Africa, pétitions présentés aux partis Républicains et Démocrates. La CAA condamne la colonisation tant économique que politique et demande aux États-Unis de remplir ses devoirs envers les peuples opprimés. Création à New York de l’ASA (Association des étudiants africains) sous l’impulsion de Kingsley Ozuomba Mbadiwe par des étudiants venus de Gold Coast, d’Ouganda et du Nigeria. L’ASA dénonce le colonialisme et réclame l’application de la Charte de l'Atlantique au sein de l’empire britannique. Grèves en Gold Coast (1941-1942). Soulèvement à Luluabourg au Congo belge. Famine au Tanganyika (1941-1944).

LoupeAmérique

2 avril : Juan Antonio Ríos Morales, président du Chili (fin en 1946).
9 avril, Canada : Obtention de la Charte pour les Cadets de l'aviation royale du Canada, créant un des plus grand groupe jeunesse Canadien.
9 avril, Brésil : Création d’une grande entreprise métallurgique à Volta Redonda, la Companhia Siderúrgica Nacional.
5 mai : Dictature du général Isaías Medina Angarita au Venezuela (fin en 1945).
5 juillet : Conflit armé entre l'Équateur et le Pérou jusqu'en 1942.
25 juillet : Combat de Jambeli entre l'Équateur et le Pérou .
27 juillet : Prise de Puerto Bolívar par les parchutistes péruviens.
8 décembre : Le Mexique suspend ses relations diplomatiques avec le Japon.
9 décembre : Haïti, le Costa Rica, le Salvador, le Nicaragua, Panama et le Guatemala entrent en guerre contre l’Allemagne et le Japon.
10 décembre : Cuba et la République dominicaine entrent en guerre contre l’Allemagne et le Japon.
11 décembre : Le Mexique suspend ses relations diplomatiques avec l’Italie et l’Allemagne.


La répression des grèves dans les mines d’étain en Bolivie donne lieu à de véritables massacres. Roosevelt obtient une indemnité satisfaisante pour les compagnies pétrolières américaines nationalisées au Mexique en 1938.

LoupeÉtats-Unis

14 août : Conférence de l'Atlantique.
7 décembre : Attaque sur Pearl Harbor
Janvier : Roosevelt propose une législation l’autorisant à aider « le gouvernement de tout pays » dont il jugera la défense « vitale pour celle des États-Unis ».
11 mars : Loi Lend-Lease. Les États-Unis commencent à pratiquer le prêt-bail avec la Grande-Bretagne. Le projet demande aux britanniques de libérer au maximum leurs échanges et ceux du Commonwealth après la guerre. Au titre du prêt-bail, les États-Unis fourniront plus de 9 milliards de dollars d’armes, munitions et autres marchandises à l'URSS et plus de 30 au Royaume-Uni.
Par l’intermédiaire du secrétaire à l’Intérieur américain, Harold Ickes, le pétrolier ARAMCO convainc Roosevelt d’accorder un prêt-bail à l’Arabie saoudite, établissant ainsi les intérêts américains dans ce pays.
11 avril : Création de l’Office of Price Administration.
25 juin : Executive Order 8802. Instauration d’un « Fair Employment Practice Committee » chargé de prohiber la discrimination dans les entreprises travaillant pour la défense nationale.
26 juillet : Le général Douglas MacArthur est nommé commandant des forces américaines en Extrême-Orient.
Roosevelt gèle les capitaux japonais déposés aux États-Unis après l’attaque par le Japon du Sud de l’Indochine française et étend l’embargo aux produit pétroliers.
14 août : Fin de la Conférence de l'Atlantique. Au terme d’une réunion de cinq jours entre Churchill et Roosevelt au large de Terre-Neuve est publiée une déclaration dite Charte de l'Atlantique. Les principes en seront repris dans la charte de l’ONU (autodétermination et indépendance nationale).
7 novembre : Les Américains accordent aux Soviétiques un crédit d’un million de dollars.
11 novembre : Les États-Unis accordent à la France libre le bénéfice de la loi prêt-bail.
17 novembre : Début de la production de la Jeep Willys MB en série. Arrêt de la fabrication le 21 septembre 1945
7 décembre : L’attaque japonaise surprise contre la base aéronavale de Pearl Harbor à Hawaii, qui détruit en grande partie la flotte américaine du Pacifique, provoque l’entrée des États-Unis dans la seconde guerre mondiale (8 décembre).
11 décembre : L’Allemagne et l’Italie déclarent la guerre aux États-Unis.
22 décembre : Conférence d’Arcadie. Rencontre de Churchill et de Roosevelt à Washington où un état-major combiné sera installé et disposera de l’autorité militaire suprême. Ils s’accordent sur la priorité à donner à la guerre en Europe mais s’opposent sur la stratégie à adopter. Churchill est décidé à refuser toute offensive d’envergure avant d’avoir suffisamment affaibli l’ennemi par des attaques sur la périphérie, tandis que les Américains préconisent d’ouvrir directement un second front en France (fin le 14 janvier 1942).
Décembre : Dr Win-the-War remplace le Dr New Deal. Fort accroissement de la fiscalité. 4 millions de chômeurs.


La Cour suprême des États-Unis s’attaque à la ségrégation politique en déclarant inconstitutionnelles les « Primaires blanches » du Sud (1941-1953).

LoupeOcéanie et Pacifique

7 décembre : Début de la Guerre du Pacifique.


LoupeAsie

Janvier : Guerre franco-thaïlandaise. Les troupes thaïlandaises entrent au Cambodge.
17 janvier : La division française d’Extrême-Orient coule une bonne part de la flotte thaïlandaise au large de l'île de Koh Chang.
31 janvier : Le différend entre l'État français et la Thaïlande est résolu avec la médiation du Japon.
14 mars-9 avril : Victoire chinoise sur le Japon à la Bataille de Shanggao.
24 avril : L’amiral Decoux, gouverneur général de l'Indochine française, impose sur le trône du Protectorat du Cambodge Norodom Sihanouk (fin en 1955), tandis que l'Empire du Japon encourage la minorité nationaliste.
7-27 mai : Victoire japonaise sur la Chine à la bataille du sud de Shanxi.
9 mai : Aux termes de l’accord franco-thaïlandais signé à Tôkyô, la Thaïlande obtient 54 000 km2 de territoire, y compris une partie du Protectorat du Cambodge occidental (provinces de Battambang et de Siem Reap, 1941-1946) et la totalité de la région du Protectorat du Laos située à l’ouest du Mékong. La France rattache au royaume de Luang Prabang la région de Vientiane.
19 mai : En Indochine française, création du Việt Minh (Ligue révolutionnaire pour l’indépendance du Viêt Nam) par le militant communiste Nguyen Ai Quoc, futur Hô Chi Minh.
Juin : Stationnement des troupes japonaises dans le sud de l’Indochine.
26 juillet : Embargo américain contre le Japon.
28 juillet : Saigon est occupée par le Japon.
6 septembre-8 octobre : Victoire chinoise sur le Japon à la bataille de Changsha.
Septembre : Congrès du peuple indonésien à Yogyakarta. Il organise une direction permanente comprenant des membres du GAPI, du MIAI (Fédération d’Organisations musulmanes non politique) et du PVNN (Fédération de Syndicats de Fonctionnaires).
18 octobre : Le général Hideki Tōjō, partisan de l’expansion et de l’affrontement avec les États-Unis, devient Premier ministre du Japon après avoir contrait à la démission le prince Fumimaro Konoe, attaché à un gouvernement civil (fin en 1945).
26 novembre : Les États-Unis et l'Empire du Japon projettent une déclaration commune assurant que « les deux pays n’ont aucune visée territoriale » dans le Pacifique.
7 décembre : Attaques japonaises de la base américaine de Pearl Harbor, sur Hong Kong et sur les Philippines.
8 décembre : Les États-Unis et le Royaume-Uni déclarent la guerre au Japon. L’URSS se déclare neutre.
Les Indes orientales néerlandaises déclarent la guerre au Japon. La veille, les troupes japonaises ont débarqué dans la partie britannique de Bornéo et dans le nord de la presqu’île de Malacca qui est entièrement occupée à la fin du mois de janvier 1942.
Quelques heures après l’attaque japonaise sur Pearl Harbor, le gouvernement thaïlandais permet aux troupes japonaises de traverser le pays pour atteindre la frontière malaise.
Débarquement japonais sur la côte de la Malaisie britannique.
26 décembre : Le nationaliste birman Aung San tente de conquérir l’indépendance de la Birmanie : le mouvement Thakin (“maître”) forme une Armée d'indépendance de la Birmanie (BIA) avec l’aide des Japonais, mais ce soutient se solde par une occupation du pays (16 janvier 1942-1945).
Décembre : Singapour, la Malaisie, le Sarawak, et le Nord-Bornéo sont envahis par les Japonais. Avance japonaise jusqu’en Birmanie à l’ouest, en Nouvelle-Guinée au sud (1941-1942).


LoupeProche-Orient

1er février, Royaume d'Irak : Les Britanniques obtiennent le renvoi de Rashid Ali al-Kaylani par le régent, remplacé par Taha al-Hashimi. Ce dernier tente de réduire l’influence des nationalistes arabes dans l’armée mais est renversé.
1er avril, Coup d’État panarabique en Irak : Le régent et Nuri as-Said s’enfuit et Rashid Ali, soutenu par l'Allemagne et les officiers, est rappelé au pouvoir (fin le 29 mai). Les Britanniques et les Américains refusent de reconnaître le nouveau pouvoir. Londres débarque des troupes à Bassorah.
30 avril : L’armée irakienne met le siège devant la base aérienne de Habbaniyya, près de Bagdad. L’aviation britannique bombarde les lignes irakiennes tandis qu’une force de secours est mise sur pied en Palestine. Elle traverse l’Irak et parvient à dégager Habbaniyya.
Avril : Roosevelt accepte qu’une partie de l’aide américaine accordée à lau Royaume-Uni soit envoyée au Moyen-Orient.
29 mai : En Irak, les forces britanniques renversent Rachid Ali et occupent Bagdad
31 mai : Rachid Ali s’enfuit en Iran et l’armée irakienne signe un armistice. Les Britanniques font leur entrée dans Bagdad. Des émeutes éclatent et s’en prennent essentiellement à la communauté juive de la ville. Les Allemands ont tentés d’utiliser les aérodromes français du Levant pour porter secours aux insurgés irakiens, mais trop tard. L’Irak demeure sous le régime d’occupation militaire jusqu’en 1945.
28 mai : Protocoles de Paris. L’Allemagne envoie des avions et des conseillers militaires à Alep avec l’accord de François Darlan qui signe les protocoles de Paris.
29 mai : Discours d'Anthony Eden à Mansion House (Londres).
Kim Philby, aventurier britannique ayant servit l’émir Abdallah dans les années 1920 suggère que la Grande-Bretagne favorise une confédération du Moyen-Orient dirigée par Abdelaziz Ibn Sa'ud et intégrée au Commonwealth. Contre 20 millions de livres sterling, Ibn Sa’ud accepterait le transfert des Arabes palestiniens sur les terres de son royaume. L’État juif créé serait intégré à la fédération arabe. Le chef de la diplomatie britannique, Anthony Eden, hostile à ce plan, prononce le 29 mai un discours dans lequel il se déclare favorable à l’unité arabe. Churchill est contraint d’abandonner son soutien au plan Philby.
2 juin : Jamil al-Midfai forme un nouveau gouvernement en Irak et limite l’épuration politique (fin le 10 octobre).
8 juin : Opération Exporter. Les Britanniques, appuyés par les Forces françaises libres (Legentilhomme), entrent en Syrie et progressent rapidement malgré la résistance imprévue de l’Armée du Levant. Le gouvernement soutenu par Vichy est renversé
Juin : Une mission américaine de 20 000 hommes dirigée par Averell Harriman se rend dans le Golfe pour mettre en place un « corridor persan » pour approvisionner l’Union soviétique en pétrole du Moyen-Orient.
14 juillet : Un armistice est signé à Saint-Jean-d'Acre entre les Britanniques et le gouvernement de Vichy. Il prévoit l’occupation de la Syrie par les Britanniques et les Forces françaises libres, le rapatriement des prisonniers français et la livraison de flotte aérienne française aux Britanniques. De Gaulle est écarté des négociations.
25 juillet : Accords De Gaulle-Lyttelton qui reconnaît la prééminence française au Levant et accorde à la France libre certains pouvoirs militaires dans cette région.
25 août-17 septembre : Operation Countenance. Les troupes soviétiques et britanniques envahissent l’Iran qui avait refusé de se ranger derrière les Alliés.
16 septembre : Le chah Reza Pahlavi abdique en faveur de son fils Mohammad Reza Pahlavi.
16 septembre : Les troupes Alliées atteignent Téhéran.
27 septembre : Le général Georges Catroux proclame l’indépendance de la Syrie. Invoquant les nécessités de la guerre, il maintient une politique autoritariste en Syrie et au Liban. Il appelle Tajj al-Din pour former un gouvernement syrien et un gouvernement libanais est maintenu avec un président maronite Alfred Naccache, mais la Constitution est suspendue.
10 octobre : Nuri as-Said succède à Jamil al-Midfai comme Premier ministre d'Irak et mène un sévère répression. Les chefs militaires nationalistes prisonniers des Britanniques lui sont remis et sont condamnés à mort et exécutés.
28 novembre : Le mufti de Jérusalem Amin al-Husseini rencontre Hitler en Allemagne. Il propose à l’Allemagne une coopération militaire et politique (création d’une légion arabe). Hitler se dit opposé au Foyer national Juif en Palestine et évoque à mots couvert l’extension de la solution finale hors d’Europe. Il promet une aide matérielle aux Arabes mais exclu toute intervention militaire au Moyen-Orient, sa priorité étant le front de l’Est. Il ne veut pas s’engager sur la Syrie et le Liban de crainte de renforcer les mouvements de résistance en France.
En dépit des appels répétés du mufti, les Arabes de Palestine refusent de se révolter contre la présence britannique et à partir de 1942 les nationalistes restés sur place se tournent vers les États-Unis.


Égypte : Au printemps, alors que le Royaume-Uni est dans une situation politique et militaire critique, une partie de la classe politique égyptienne prend contact avec Rome (Ali Maher) et l’Allemagne. Le chef d’état-major limogé tente vainement de prendre contact avec les troupes allemandes. Il est arrêté, mais a eu le temps de constituer un réseau clandestin d’officiers, dont le jeune Sadate, et de membres des Frères musulmans qui entre en contact avec des espions allemands. Le réseau sera démantelé en en 1942. Farouk Ier entretient également des discussions avec l’Allemagne via Ankara et Téhéran.

Roosevelt décide d’apporter une aide financière à l’Arabie saoudite pour maintenir le pays dans le camp allié. La présence militaire et logistique américaine renforce les relations avec Abdelaziz Ibn Sa'ud. Les experts américains prennent conscience du rôle stratégique de l’Arabie Saoudite dans l’économie mondiale.

LoupeEurope

21 janvier, Royaume de Roumanie : Pour protester contre le ministre de l’intérieur roumain, jugé trop faible, les légionnaires occupent les casernes et les postes de police de Bucarest. Ils torturent et massacrent plus de 350 personnalités, dont de nombreux Juifs.
Le 22 janvier, le Conducator Ion Antonescu donne l’ordre à l’armée d’entrer en action avec l’aide de la Wehrmacht. Les légionnaires sont massacrés. Horia Sima et quelques survivants se réfugient en Allemagne. Le 23 janvier, l'insurrection est réprimée.
9 février : Bombardement de Gênes par la force H britannique.
12 février :
Le général Joukov devient chef d’état-major de l’Armée rouge.
Entrevue de Bordighera entre Mussolini et Franco.
11-22 février : Incidents à Amsterdam réprimés par les premières déportations de Juifs.
Le 14 février, l’État national légionnaire est supprimé et la Roumanie devient un régime autoritaire nationaliste et collaborant avec le Reich.
25-26 février : Grève générale à Amsterdam contre la déportation des Juifs.
26 février : La Hongrie signe un traité d’amitié éternelle avec la Yougoslavie à Belgrade.
28 février : Mort à Rome en exil du roi Alphonse XIII d'Espagne. Son fils Jean devient prétendant au trône.
1er mars : La Bulgarie se range aux côtés du IIIe Reich. Des troupes allemandes traverseront dès le lendemain le territoire pour se diriger vers la Grèce.
7 mars : 50 000 soldats britanniques, australiens et néo-zélandais atterrissent en Grèce pour soutenir le pays menacé par les Allemands.
25 mars : En Yougoslavie, le régent donne son accord à l’adhésion au pacte tripartite avec l’Allemagne, l’Italie et le Japon. La récompense doit être Salonique, une fois la Grèce démembrée.
Le 27 mars, à Belgrade, un putsch militaire anti-allemand, dirigé par le général Simovic, dénonce le pacte avec l'Axe, fait arrêter les ministres et exiler le régent Paul. Pierre II prend le pouvoir. Hitler décide l’invasion de la Yougoslavie et invite Horthy à se joindre à l’attaque.
27-29 mars : Bataille du cap Matapan. La victoire navale des Britanniques au sud du Péloponnèse met définitivement hors de combat la marine italienne.
30 mars : Adolf Hitler déclare à ses généraux que la guerre à l'Est sera une guerre d'extermination.
Mars : La Banque d'Angleterre ne dispose plus de réserve de devises.
3 avril : Le premier ministre hongrois Pál Teleki, déchiré entre la rupture avec Londres ou avec l’Allemagne, se suicide. Gouvernement de László Bárdossy en Hongrie (fin en 1942).
4 avril : Invasion de la Yougoslavie. Les armées allemandes envahissent le Royaume de Yougoslavie après avoir pratiquement rayé Belgrade de la carte par un bombardement massif.
Les Allemands font la conquête de la Grèce.
10 avril : Slavko Kvaternik fonde une Croatie indépendante et pro-fasciste, augmentée de la Bosnie-Herzégovine, avec pour Poglavnik (führer) Ante Pavelić soutenu par les oustachis.
Josip Broz dit Tito devient le chef croate de la résistance communiste en Yougoslavie.
11 avril, Yougoslavie : L’armée hongroise occupe la Bácska, le triangle de Baranya et l’espace de la rivière Mura. Quelques mois après, elle se livre à des atrocités contre Serbes et Juifs.
13 avril : Pacte de neutralité de cinq ans signé entre l’URSS et le Japon.
15 avril-5 mai : Grève des mineurs de la vallée du Jiu en Roumanie.
17 avril : L’armée yougoslave capitule et des dizaines de milliers de soldats yougoslaves entrent dans la clandestinité. Le royaume est démembré. L’Italie obtient la Dalmatie, une partie de la Slovénie et le Monténégro. L’Allemagne nazie prend le reste de la Slovénie, la Hongrie l’ouest de la province serbe de Voïvodine et la Bulgarie la majeure partie de la Macédoine. Les Allemands installent un gouvernement de collaborateurs en Serbie sous l’autorité du général Milan Nedić.
20 avril : Alfred Rosenberg est nommé ministre du Reich pour les territoires occupés d’Europe de l’Est.
27 avril : Athènes est occupée par des troupes allemandes. Le drapeau allemand flotte sur l'Acropole. Georges II de Grèce et son gouvernement quittent Athènes pour Le Caire. La résistance grecque lutte contre l’occupant allemand (1941-1944).
28 avril : Fin de la bataille de Grèce.
10 mai : Rudolf Hess, un des seconds d’Hitler, atterrit en Écosse au terme d’une épopée aérienne rocambolesque. Il propose aux Britanniques, qui l’ont arrêté, une alliance contre la Russie soviétique, mais il est désavoué par Hitler qui le déclare fou.
16 mai : Fin du Blitz.
17 mai : L’Union avec le Danemark est rompue unilatéralement par les Islandais. Sveinn Björnsson se fait élire régent d’Islande par le Parlement.
20 mai-1er juin : Victoire de l'Axe à la bataille de Crète.
21 mai : Richard Sorge, journaliste allemand à Tôkyô et espion soviétique, prévient Staline de l’imminence de l’attaque de l’URSS mais Staline refuse d’y croire.
4 juin : Mort à Doorn (Pays-Bas) de l’ex-empereur d’Allemagne Guillaume II.
7 juin : Traité entre l'Espagne et Saint-Siège : Le Vatican restaure le droit de patronage assorti d’un « serment de fidélité à l’État espagnol » prêté par les nouveaux évêques.
22 juin : Déclenchement de l’opération Barbarossa. L’Allemagne envahit l’Union soviétique à l’aube. Les Roumains, alliés à l’Allemagne, envahissent la Moldavie (1941-1944). La Finlande, la Hongrie, l’Albanie et d’autres satellites de l’Axe déclarent la guerre à l’Union soviétique. Churchill et Staline signent un traité d’alliance engageant leurs deux pays à lutter ensemble jusqu’à la victoire sur le nazisme. Le Royaume-Uni et les États-Unis étendent l’aide matérielle à l’Union soviétique. Le programme d’aide américain, appelé loi prêt-bail, fourni à l’URSS 12 milliards de dollars en équipement et en nourriture. Lituanie. : Les Allemands envahissent et pillent le pays, et éliminent plus de 200 000 personnes. La Pologne orientale, la Lettonie, l’Estonie et la Lituanie sont occupées par l’Allemagne de juin 1941 à 1945.
23 juin-27 juin : Bataille de Rosienie ou Raseiniai (23-25 juin) sur la Dubysa lors de l'opération Barbarossa
27 juin : En dépit du message de Molotov l’assurant des intentions non hostiles de l’Union soviétique à son égard, et suite au bombardement de Kassa (Košice) par des avions non identifiés, la Hongrie déclare la guerre à l’Union soviétique.
29 juin : Hitler fait d’Hermann Göring son unique successeur.
1er juillet : Prise de Rīga par les troupes allemandes.
7 juillet : Résistance des tchetniks (royalistes serbes) sous la direction du général Draza Mihailovic. Les partisans lancent leur première attaque contre les Allemands.
8 juillet : La Yougoslavie est dissoute par l'Axe.
10 juillet : Début de la bataille de Smolensk (fin le 10 septembre).
18 juillet : Les troupes roumaines réoccupent la Bessarabie et la Bucovine.
30 juillet : Accord Sikorski-Maïski. Après l’attaque allemande contre l’Union soviétique, un accord militaire entre le gouvernement polonais en exil et Staline aboutit à la formation d’une nouvelle armée polonaise recrutée parmi les prisonniers de guerre des Soviétiques.
Juillet
Début de la déportation systématique des Juifs au Pays-Bas (fin en septembre 1943). 100 000 Juifs néerlandais (sur 140 000) disparaîtront dans les camps de la mort.
Mussolini envoie 60 000 Italiens sur le front russe sous le commandement du général Messe, qui seront décimés par l’armée rouge et par le froid.
7 août : Staline est nommé commandant en chef des forces soviétiques. Au cours de la fin de l’été et de l’automne 1941, les Allemands s’enfoncent profondément en Union soviétique, s’attaquant à Leningrad, Moscou et l’Ukraine. Alors que l’Armée rouge chancelle sous les coups de boutoir des armées allemandes, Staline déploie des efforts titanesques pour soustraire les usines et les ouvriers à la progression de l’envahisseur et les réinstalle dans l’Oural. Ce qui ne peut être déplacé est en grande partie détruit selon la politique de la terre brûlée.
8 aout : Troisième loi antijuive en Hongrie.
14 août : 15 divisions roumaines passent le Dniestr et participent à la prise d’Odessa aux côtés du Reich (16 octobre). 70 000 Roumains sont tués ou blessés.
15 août : Les Allemands font main basse sur l'Ukraine.
16 août : Lancement aux États-Unis du premier Liberty ship, l'Ocean Vanguard, navire de transport destiné à approvisionner l’Angleterre et les alliés continentaux.
Août : Campagne d’extermination des Serbes par les nationalistes croates.
1er septembre : Étoile jaune en Allemagne
1er septembre : En Allemagne, tous les Juifs de plus de six ans devront porter une étoile jaune.
8 septembre : Leningrad est encerclée.
15 septembre : Le siège de Leningrad commence. La ville est assiégée jusqu’en janvier 1944 et les pertes y dépasseront 1 250 000 personnes.
19 septembre : Kiev est prise. Les Allemands s’emparent de l’Ukraine jusqu’à la Volga dans l’espoir de couper Moscou et Leningrad du Caucase et de l’Asie du Sud-Ouest.
25 septembre : Création de l’Institut national industriel (Instituto Nacional de Industria) pour relancer l’économie dans l’autarcie en Espagne.
27 septembre, Grèce occupée : Création de l’EAM, le Font national de libération, contrôlé par les communistes et concurrent d’un mouvement de résistance fondé par des militaires, l’EDES.
29 septembre : Exécution de 35 000 Juifs à Babi Yar, en Ukraine, en représailles d’un acte de sabotage.
Début de la Première Conférence de Moscou (fin le 1er octobre)
Septembre : Lluis Companys, ancien président de la généralité de Catalogne, est extradé de France par les nazis et exécuté le 15 octobre.
2 octobre : Début de la bataille de Moscou. Les troupes allemandes avancent sur Moscou.
16 octobre : Odessa est prise par les troupes allemandes et roumaines.
27 octobre : L'armée roumaine massacre les Juifs d'Odessa.
23 novembre : À Auschwitz, première utilisation des chambres à gaz pour tuer des Juifs.
5 décembre : L’avance allemande sur Moscou est stoppée par l’Armée rouge.
7 décembre : Le Royaume-Uni déclare la guerre au Royaume de Roumanie.
7 décembre : Décret Nuit et brouillard signé par le maréchal Wilhelm Keitel.
8 décembre : Le Royaume-Uni déclare la guerre à l'Empire du Japon.
11 décembre : L’Allemagne et l’Italie déclarent la guerre aux États-Unis.
13 décembre : La Hongrie déclare la guerre aux États-Unis.
26 décembre : Le Duce tente de mener une « relève » des anciens dirigeants du parti faciste par des jeunes ; Aldo Vidussoni, 26 ans, est nommé à la tête du PNF.
Décembre-Janvier : Contre-offensive soviétique durant l’hiver.


Royaume-Uni : Mise en place du « système Utility », qui rationne et normalise tous les articles de consommation courante, des vêtements au mobilier (1941-1942). Italie : Pour combler le déficit croissant du budget de l’État, les impôts se multiplient. Le manque de matières premières conduit à la réquisition et la réglementation des matériaux stratégiques (cuivre, fer, nickel, étain). L’usage du papier et la consommation d’électricité sont limités.

Après l’ouverture du front oriental, Hitler n’envoie plus ni matériel, ni carburant, ni hommes en Italie (fin 1941). Portugal : Loi de Salazar limitant les investissements étranger. Des centaines de milliers de Tchèques sont envoyés dans les usines allemandes à partir de 1941. 230 000 personnes sont détenues en Espagne (normalement 10 000). La Phalange espagnole est dessaisie du ministère de l’Information. Interdiction du divorce, mariage religieux obligatoire en Espagne. Synagogue mise à sac et incendiée à Bucarest

LoupeFrance

Arts et culture

En novembre, plusieurs peintres et sculpteurs français (dont Kees Van Dongen, Maurice de Vlaminck, André Derain, André Dunoyer de Segonzac et Paul Belmondo) se rendent en Allemagne pour un voyage organisé par les services de propagande à Paris.

Naissances en 1941

 

3 janvier : Van Dyke Parks, musicien américain.
5 janvier : Hayao Miyazaki, réalisateur japonais de dessins animés.
6 janvier : Philippe Busquin, homme politique belge.
7 janvier : Frederick D. Gregory, astronaute américain.
John E. Walker, chimiste britannique, prix Nobel de chimie en 1997.
8 janvier : Boris Vallejo, illustrateur péruvien. Graham Chapman, acteur britannique, ancien membre des Monty Python († 4 octobre 1989).
9 janvier : Joan Baez, chanteuse américaine.
14 janvier : Faye Dunaway, actrice américaine.
15 janvier : Captain Beefheart, musicien américain.
18 janvier : David Ruffin, chanteur († 1991).
21 janvier : Plácido Domingo, ténor espagnol.
30 janvier : Dick Cheney, homme d'affaires et homme politique américain.
31 janvier : Dick Gephardt, politicien américain.
5 février : Kaspar Villiger, homme politique et ancien conseiller fédéral suisse.
8 février : Nick Nolte, acteur.
13 février : Sigmar Polke, peintre.
14 février : Donna Shalala, femme politique américaine.
17 février : Julia McKenzie, actrice. Gene Pitney, chanteur américain († 5 avril 2006).
20 février : Buffy Sainte-Marie, compositrice et actrice canadienne.
26 février : Tony Ray-Jones, photographe britannique († 1972).
27 février : Gabriel Zubeir Wako, cardinal soudanais, archevêque de Khartoum.
4 mars : Adrian Lyne, réalisateur et producteur britannique.
8 mars : Wilfrid Fox Napier, cardinal sud-africain, archevêque de Durban.
14 mars : Wolfgang Petersen, cinéaste.
15 mars : Mike Love, musicien des (Beach Boys).
16 mars : Bernardo Bertolucci, cinéaste.
18 mars : Wilson Pickett, chanteur américain.
21 mars : Dirk Frimout, spationaute belge.
28 mars : Bernadette Després, dessinatrice de bande dessinée française.
30 mars : Wasim Sajjad, président du Pakistan.
10 avril : Gilles de Robien, homme politique français.
11 avril : Frederick H. Hauck, astronaute américain.
13 avril : Jean-Marc Reiser dit Reiser, dessinateur français († 5 novembre 1983).
17 avril : Billy Fury, chanteur britannique.
20 avril : Ryan O'Neal, acteur américain.
20 avril : Jacques Ramouillet, alpiniste Français.
24 avril : John Williams, guitariste australien.
29 avril : Gérard Daucourt, évêque catholique français, évêque de Nanterre.
5 mai : Alexandre Ragouline, hockeyeur russe († 17 novembre 2004).
13 mai : Senta Berger, actrice suédoise.
Ritchie Valens, chanteur américain († 1959).
20 mai : Maria Liberia-Peters, femme politique, ancien premier ministre Antilles néerlandaises).
21 mai : Anatoli Levchenko, cosmonaute ukrainien († 6 août 1988).
24 mai : Bob Dylan, chanteur américain.
28 mai : Diego Puerta, matador espagnol.
2 juin : Charlie Watts, actuel musicien et batteur des Rolling Stones.
5 juin : Martha Argerich, pianiste argentine.
8 juin : George Pell, cardinal australien, archevêque de Sydney.
10 juin : Jérôme Martin, évêque catholique français, évêque émérite de Berbérati en République centrafricaine.
12 juin : Chick Corea, pianiste de jazz et jazz-rock.
18 juin : Lygia Kraag-Keteldijk, femme politique surinamaise, ancien ministre du Surinam.
20 juin : Maria Liberia-Peters femme politique, ancien Premier ministre des Antilles Néerlandaises. Ulf Merbold, spationaute allemand.
25 juin : Denys Arcand, scénariste et réalisateur canadien.
27 juin : Krzysztof Kieślowski, cinéaste polonais.
2 juillet : Albina du Boisrouvray, journaliste, productrice, action humanitaire.
10 juillet : Alain Krivine, homme politique français d'extrême-gauche.
17 juillet : Jean-Claude Bourret, journaliste-(écrivain) français.
19 juillet : Charles Villeneuve, journaliste français.
20 juillet : Vladimir Liakhov, spationaute ukrainien.
28 juillet : Riccardo Muti, chef d'orchestre italien.
30 juillet : Paul Anka, chanteur canadien.
1er août : Anne-Marie Simond, écrivain, dessinatrice de bande dessinée suisse.
3 août : Grzegorz Rosinski, dessinateur de bande dessinée polonais.
5 août : Leonid Kizim, cosmonaute ukrainien.
6 août : Goudji, sculpteur et orfèvre français.
12 août : Jean Drucker, français, directeur de M6.
25 août : Vincent Landel, évêque catholique français, archevêque de Rabat (Maroc).
27 août : Iouri Malychev, cosmonaute soviétique († 1999).
9 septembre : Otis Redding, chanteur américain. Dennis Ritchie, pionnier de l'informatique, concepteur du langage C.
10 septembre : Stephen Jay Gould paléontologue américain.
13 septembre : Pierre Barthes, joueur de tennis français.
15 septembre : Miroslaw Hermaszewski, spationaute polonais. Youri Norstein, cinéaste d'animation russe.
4 octobre : Anne Rice, écrivain.
5 octobre : Eduardo Duhalde, président d'Argentine.
13 octobre : Paul Frederic Simon auteur-compositeur-interprète, un des membres du duo Simon & Garfunkel.
5 novembre : Arthur Garfunkel, chanteur, membre du duo Simon & Garfunkel
7 novembre : Angelo Scola, cardinal italien, patriarche de Venise.
25 novembre : Jean-Michel di Falco, évêque catholique français, évêque de Gap.
9 décembre : Beau Bridges, acteur.
10 décembre : Christian Charles Emig, C. C. Emig, océanographe biologiste.
13 décembre : Catherine Tasca, femme politique, sénateur, ancien ministre.
17 décembre : André Lacrampe, évêque catholique français, archevêque de Besançon.
23 décembre : Tim Hardin, musicien. Irene Avaalaaqiaq, artiste inuit.


Décès en 1941

4 janvier : Henri Bergson, philosophe français (° 18 octobre 1859).
5 janvier : Amy Johnson, aviatrice britannique.
6 janvier : Efisio Giglio-Tos, photographe et universitaire italien, fondateur de la Corda Fratres (° 2 janvier 1870).
8 janvier : Lord Baden-Powell, fondateur du scoutisme.
13 janvier : James Joyce, écrivain irlandais.
15 janvier : Léona Delcourt, française connue sous le nom de Nadja (° 23 mai 1902).
29 janvier : Ioánnis Metaxás, homme politique grec, à Athènes.
20 février : La Bolduc, auteur-compositrice-interprète, harmoniciste, violoneuse québécoise (° 1894).
21 février : Guerrita (Rafael Guerra Bejarano), matador espagnol (° 6 mars 1862).
28 février : l'ex-roi Alphonse XIII d'Espagne, duc de Tolède, aîné des Capétiens et chef de la maison de France.
11 mars : Karl Joseph Schulte, cardinal allemand, archevêque de Cologne (° 14 septembre 1871).
28 mars : Virginia Woolf, écrivain britannique.
13 avril : Annie Jump Cannon, astronome américaine.
16 avril : Émile Bernard, peintre postimpressionniste.
22 avril : Sisowath Monivong, roi du Cambodge (° 1875).
15 mai : Franck Bridge, compositeur britannique.
30 mai : Pascual Márquez, matador espagnol (° 22 octobre 1914).
5 juin : Guillaume II d'Allemagne, dernier empereur Allemand et dernier roi de Prusse de 1888 à 1918 (° 1859).
6 juin : Louis Chevrolet, coureur/constructeur automobile américain d'origine suisse.
29 juin : Ignacy Paderewski, pianiste, compositeur et homme politique polonais (° 6 novembre 1860).
11 juillet : sir Arthur John Evans, archéologue britannique.
26 juillet : Marx Dormoy, homme politique français (° 1er août 1888).
7 août : Rabindranath Tagore, poète, écrivain indien.
14 août : Maximilien Kolbe, homme d'église polonais (° 7 janvier 1894).
22 octobre : Louis Marcoussis, peintre et graveur polonais naturalisé français (° 14 novembre 1878).
25 octobre : Robert Delaunay, peintre français.
6 novembre : Maurice Leblanc, écrivain français.
8 novembre : Gaetano Mosca, sociologue, philosophe, journaliste et homme politique italien (° 1er avril 1858).
12 novembre : Leo Graetz, physicien allemand (° 26 septembre 1856).
18 novembre : Émile Nelligan, poète québécois.*
15 décembre : Gabriel Péri, homme politique français, résistant pendant la guerre.