Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Événements

Le prix Nobel de la paix est décerné au Comité international de la Croix-Rouge (attribué rétroactivement en 1945).

Afrique

  • 11 janvier : Le parti nationaliste Istiqlal publie un manifeste pour l’indépendance du Maroc.
  • 30 janvier : La France libre réunit la conférence de Brazzaville (fin le 8 février). De Gaulle affirme la nécessité d’engager les colonies « sur la route des temps nouveaux ». L’idée d’autonomie dans les colonies est écartée.
  • 20 février : Mutinerie de la Force publique à Luluabourg dans le Kasai.
  • 4 avril, Algérie : entrée au Comité français de la Libération nationale de deux communistes, François Billoux et Fernand Grenier.
  • 14 avril : Conférence sur l’Afrique organisée à New York par la CAA. Elle fait renaître l’idée d’un Ve Congrès panafricain.
  • 5 juillet : Décret amputant le Soudan français de près de 300 000 km2 et de plus de 120 000 habitants : une partie des cercles de Kayes, Nioro, Nema et Tombouctou sont attribués à la Mauritanie.
  • 28 octobre : Création de l’Association des évolués de Stanleyville.
  • 5 octobre : Premiers Africains au Conseil législatif au Kenya. Formation de la Kenya African National Union.
  • 30 novembre : Mutineries de Thiaroye, au Sénégal. Les « tirailleurs » réclament l’égalité de solde et de prime de démobilisation avec les soldats français. La répression fait 35 morts, 35 blessés graves et 15 mutins sont condamnés.
  • 19 décembre : restauration de la souveraineté de l'Empire d'Éthiopie. Les accords de janvier 1941 et de décembre 1944 rendent à Hailé Sélassié le gouvernement de l’Éthiopie.


Création à Londres de la Panafrican Federation (PAF). Augmentation de la production agricole et baisse du prix des denrées au Congo belge. Recul de l’instruction en Algérie française : huit Arabes sur neuf sont illettrés, alors qu’en 1847 « l’instruction en Arabe était assez générale, du moins en ce qui concerne lire, écrire et compter ».

Amérique latine

  • 26 janvier : Le président argentin Pedro Pablo Ramírez rompt les relations diplomatiques de l’Argentine avec l’Allemagne et le Japon.
  • 25 février : Le général Edelmiro Julián Farrell, hostile aux alliés, devient président en Argentine (fin en 1946). Il succède au général Ramírez à la faveur d’une lutte intestine à l’armée.
  • Mars : Le président colombien López présente sa démission pour raisons familiales. Une grève civique organisée par la classe ouvrière pour exprimer son soutien l'oblige à poursuivre son mandat.
  • 8 mai, Costa Rica : Calderón, qui s’appuie sur les communistes et l’Église catholique, fait élire président du Costa Rica Teodoro Picado Michalski au terme d’une procédure frauduleuse (fin en 1948).
  • 9 mai : Le dictateur salvadorien Maximiliano Hernández Martínez est renversé.
  • 28 mai-31 mai : Revolución del 28 de mayo. Une rébellion populaire ramène au pouvoir en Équateur le leader populiste en exil José María Velasco Ibarra. Il tente de démocratiser le régime (Constitution et élections en 1945).
  • 7 juin : Juan Perón devient vice-président de l'Argentine.
  • 11 juin : Création de la Fédération syndicale des travailleurs des mines en Bolivie (Federación Sindical de Trabajadores Mineros de Bolivia).
  • 29 juin : Le dictateur guatémaltèque Jorge Ubico, privé de soutien, doit démissionner devant l’agitation sociale. La junte qui le remplace (Juan Federico Ponce Vaides) tente de passer outre les demandes de démocratisation.
  • 2 juillet, Brésil : Un corps expéditionnaire de 25 000 hommes est envoyé en Italie (451 tués, 2000 blessés).
  • 7 juillet : Au Nicaragua, le dictateur Somoza répond à l’agitation sociale en promettant qu’il ne chercherait pas à obtenir un nouveau mandat de huit ans lors des élections de 1947.
  • 10 juillet, Colombie : Golpe de Pasto. Échec d’une tentative de coup d’État menée par les militaires proches des conservateurs. Le président López déclare l’état de siège et décrète de nouvelles mesures favorables aux syndicats, dont le closed shop.
  • 20 octobre : Révolution au Guatemala (fin en 1954). Les militaires s’emparent du pouvoir et annoncent des élections législatives et présidentielle pour décembre. Un universitaire exilé, J.J. Arévalo, est élu avec 85% ses suffrages exprimés, ouvrant une période de dix ans de démocratisation (début le 15 mars 1945). Les communistes soutiennent activement son gouvernement tandis que la droite complote (près de trente tentatives de coup d’État en cinq ans).


Crise de la conscription au Canada.

États-Unis

  • 10 mai : Déclaration de Philadelphie. L'Organisation internationale du travail (OIT) marque la préoccupation des États et de la société civile en matière de droits de l'homme.
  • 22 juin : Roosevelt signe le G.I. Bill of Rights prévoyant une aide publique à la reconversion des combattants.
  • 1er juillet : Ouverture de la Conférence économique de Bretton Woods (New Hampshire) réunissant 44 pays, dont l’URSS.
  • 17 juillet : Catastrophe de Port Chicago.
  • 22 juillet : Accords de Bretton Woods. Création du FMI et de la Banque mondiale (BIRD). Les États-Unis imposent leur monnaie, seule capable de convertibilité en or.
  • 21 août-7 octobre : Plan de Dumbarton Oaks chargé d’étudier la création d’une Organisation des Nations unies.
  • 7 novembre : Franklin D. Roosevelt est réélu pour la 4e fois à la présidence contre le conservateur républicain Thomas Dewey). Il a bénéficié du soutien du syndicat CIO par le biais du Comité d’action politique.


700 000 chômeurs. Le PNB (213 milliard de dollars) a doublé depuis 1940. Les bénéfices des entreprises sont passés de 6,4 milliards de dollars en 1940 à 10,8 en 1944. Reprise de la natalité.

Océanie et Pacifique

  • 15 juin : bataille de Saipan
  • Mars : Les Japonais reculent dans le Pacifique.
  • 14 juin : Débarquement américain à Saipan, dans les îles Mariannes. Cette tête de pont doit permettre le débarquement de 150 000 hommes (voir aussi Opération Forager).
  • 15 juin : Victoire américaine à la bataille de Saipan (fin le 9 juillet).
  • 19-20 juin : Victoire américaine à la bataille de la mer des Philippines.
  • 21 juillet-10 août : Victoire américaine à la bataille de Guam.
  • 24 juillet-1er août : Victoire américaine à la bataille de Tinian.
  • 15 octobre : Le contre-amiral japonais Arima s’écrase sur un porte-avions américain : c’est le premier « kamikaze ».
  • 19 octobre : Une école formant des « kamikazes » s’ouvre à Formose pour des volontaires âgés de seize à vingt-trois ans.
  • 23-26 octobre : La moitié de la marine japonaise est détruite au golfe de Leyte.


Australie : Démobilisation des Black Diggers, soldats d’origine aborigène. Plusieurs milliers d’Aborigènes mobilisés pendant la guerre, qui ne touchaient qu’une part infime de la solde, sont privés de pension de guerre.

Asie

  • 2 mai : Prise de Rangoon par l'Empire du Japon.
  • 6 mai : Gandhi est libéré. Il essaye en vain de traiter avec Jinnah.
  • 9 mai, Chine : Début de la bataille de Henan-Hunan-Guangxi. Les Japonais lancent une offensive dans le Henan et franchissent le fleuve Jaune.
  • Mai : Premier bombardements de B 29 américains sur le Kyūshū. Début de la Quatrième bataille de Changsha en Chine.
  • 18 juillet, Empire du Japon : Démission du gouvernement dirigé par le général Hideki Tōjō, au pouvoir depuis 1941.
  • 22 juillet : Le général Kuniaki Koiso est nommé Premier ministre du Japon.
  • 1er août, Thaïlande : Le gouvernement Phibun Songkram, pro-japonais, est renversé en juillet. Khuang Abhaiwongse (Pridi) prend le pouvoir et se montre solidaire des Alliés.
  • 16 août-24 novembre : Bataille de Guilin-Liuzhou en Chine. Victoire japonaise.
  • 7 septembre, Indonésie : Le premier ministre japonais Kuniaki Koiso promet l’indépendance « pour un avenir très proche ». Les difficultés des forces de l’Axe en été favorisent l’organisation d’un mouvement antijaponais.
  • 14 septembre : Après la libération des Pays-Bas, les Hollandais installent à Brisbane un gouvernement provisoire des Indes orientales néerlandaises et rassemblent fonctionnaires et troupes pour partir en Indonésie. Le gouvernement de la reine reconnaît « le droit légitime de l’Indonésie d’avoir une existence nationale propre » mais ne prévoit pas la disparition des liens de dépendance.
  • 20 octobre : Débarquement américain au golfe de Leyte (Philippines). Malgré l’emploi de kamikaze contre les navires américains à partir du 25 octobre, les Japonais sont vaincus après une grande bataille navale (23-29 octobre). La marine japonaise ne constitue plus une menace.
  • 24 novembre : Bombardement de Tōkyō
  • Novembre : En Chine, les Japonais ont pris toutes les bases de bombardement américaines, sauf Chongqing. Au Japon, les Américains bombardent les villes.
  • 22 décembre : Võ Nguyên Giáp crée l’Armée populaire vietnamienne.


Devant la dégradation de la situation aux Indes britanniques, lord Wavell presse Londres de négocier la formation d’un gouvernement intérimaire mais se heurte à Churchill. Les grèves et les manifestations se multiplient. Les difficultés consécutives à la guerre (pénurie alimentaire, inflation), provoquent des émeutes. Révolte paysanne provoquée par l’abus des réquisitions de riz par les Japonais en Indonésie.
Famine au Vietnam (hiver 1944-printemps 1945). Tibet : Ouverture d’une école britannique à Lhassa, qui doit rapidement fermer en raison de l’opposition monastique.

Proche-Orient

  • 25 septembre : Congrès préparatoire au Protocole d'Alexandrie.
  • 7 octobre : Protocole d'Alexandrie. Création d’une ligue des États arabes, formée de tous les États arabes indépendants souhaitant y adhérer. Un conseil de la Ligue représentera sur pied d’égalité les États membres. Les décisions du conseil seront exécutoires et obligatoires. Le retour à la force est proscrit entre les pays de la LEA et le conseil assurera la médiation dans tout différend. La souveraineté et l’indépendance du Liban sont rappelées. Le comité rappelle son soutien à la cause de l’indépendance des arabes de Palestine, demande le maintien de l’arrêt de l’immigration juive et la sauvegarde des terres arabes.
  • 10 octobre, Égypte : le roi Farouk Ier renvoie le gouvernement wafdiste de Nahha Pacha et appelle au pouvoir des membres des partis minoritaires libéraux, dirigés par Ahmad Maher.
  • 6 novembre : Au Caire, deux jeunes Juifs du groupe Lehi, Eliahou Hakim et Eliahou Bet Zouri, abattent dans sa voiture lord Moyne, haut-commissaire de Londres au Proche-Orient. Ce dernier avait refusé l’accostage du Struma, un bateau roumain amenant 700 réfugiés d’Europe centrale dont 300 enfants. Le bateau repoussé avait été torpillé en mer Noire. Arrêtés aussitôt, Hakim et Bet Zouri sont condamnés à mort et pendus.


La Grande-Bretagne et les États-Unis signent un acte pétrolier, s’accordant sur le « principe d’un accès égal » au pétrole du Moyen-Orient. La CASOC, compagnie américaine disposant des plus importantes concessions pétrolières du Moyen-Orient, prend le nom d’Arabian American Oil Company (ARAMCO) et renforce ses liens avec le royaume saoudien. Arabie saoudite : les Américains se lancent dans un programme de construction d’infrastructure de transports, de dispensaires, d’écoles professionnelles et d’irrigation. 1,76 million d’habitants en Palestine mandataire, dont 1,2 million d’Arabes et 550 000 Juifs. La population arabe a doublé depuis 1922. Décès à Genève d'Abbas II Hilmi, Khédive d'Égypte (1882-1914).

Europe occidentale

  • 4 janvier-19 mai : Bataille du mont Cassin
  • 4 janvier : début de la Bataille du mont Cassin en Italie.
  • 11 janvier : suite au procès des hiérarques fascistes qui ont voté la motion Grandi le 24 juillet 1943 à Vérone, Ciano et d’autres dirigeants arrêtés sont condamnés à mort et exécutés.
  • 22 janvier : Opération Shingle. Débarquement anglo-américain à Nettuno et à Anzio, 55 km au sud de Rome.
  • 28-29 janvier : Un congrès des comités d’Italie du Sud exige l’abdication du roi comme condition d’entrée des antifascistes au gouvernement. Churchill réagit violemment en rappelant qu’il ne reconnaissait comme interlocuteurs que Badoglio et le roi. Une période de tension s’ensuit entre antifascistes et Alliés jusqu’au 21 avril.
  • 16 février : La Royal Air Force lance sur Berlin la plus violente attaque aérienne depuis le début du conflit. 2 500 tonnes de bombes sont larguées.
  • 22 février : Stockholm est bombardé par l'URSS.
  • 1er mars : Une grève spontanée qui éclate à Milan se répand rapidement dans toute l’Italie du Nord.
  • 14 mars : L’Union soviétique établit des relations diplomatiques avec le gouvernement italien de Badoglio.
  • 16 mars au 29 mars : éruption du Vésuve qui a de nouveau détruit Massa et San Sebastiano al Vesuvio.
  • 24 mars : Massacre des Fosses ardéatines. Les Allemands exécutent 335 otages à la suite d’un attentat à Rome Via Rasella contre un détachement de SS.
  • 26 mars : Miliciens et Allemands donnent l'assaut au maquis des Glières dans le département de la Haute-Savoie.
  • 27 mars : Arrivée en Italie du secrétaire du parti communiste italien Palmiro Togliatti, venu d’URSS.
  • 30-31 mars : Bombardement de Nuremberg.
  • 12 avril : Le roi Victor-Emmanuel III d'Italie, sous la pression des Alliés et des antifascistes, annonce son intention de se retirer de la vie publique et de nommer son fils Humbert lieutenant du royaume.
  • 21 avril, Italie : Entrée au gouvernement Badoglio du dirigeant communiste Palmiro Togliatti. Il réclame la constitution d’un gouvernement d’union nationale pour chasser les Allemands et un compromis est élaboré. Le roi doit confier ses pouvoirs au prince héritier qui serait désigné comme lieutenant général du royaume une fois Rome libérée. Les six partis antifascistes acceptent d’entrer dans le gouvernement d’union nationale présidé par Badoglio.
  • 26 avril, Grèce : Gouvernement d’union nationale formé au Caire par le social-démocrate Georges Papandreou.
  • 8 mai : Le jour-J pour l'opération Overlord est fixé au 5 juin.
  • 11 mai, Italie : Déclenchement à 23 heures de l’offensive finale des Alliés entre le mont Cassin et la mer Tyrrhénienne. L’objectif est d’éliminer toutes les troupes allemandes au sud de Rome.
  • 18 mai : Les Britanniques occupent Cassino. Les ruines du monastère bénédictin tombent aux mains d’un régiment polonais. Les Américains avancent sur la côte. La bataille de Cassino menée depuis janvier a coûté 115 000 hommes aux Alliés.
  • 20 mai : Accords du Liban. Unification de principe de la résistance grecque et du gouvernement.
  • 25 mai : Référendum en Islande qui décide de l'indépendance totale vis à vis du Danemark et de l'institution d'une république.
  • 26 mai : Bombardements alliés sur le sud-est et le centre-est de la France.
  • 27 mai : Bombardements alliés sur Marseille.
  • 6 juin :D Day
  • 9 juillet : Ruines de Caen
  • 25 août : Libération de Paris. Défilé des troupes américaines sur les Champs-Élysées le 29
  • 3 juin : Pacte de Rome. Reconstitution de la CGIL, qui regroupe tous les syndicats italiens.
  • 4 juin : Les Alliés entrent dans Rome évacuée par les Allemands. Victor-Emmanuel transmet ses pouvoirs au prince héritier.
  • 6 juin : L'opération Overlord est lancée par les Alliés, pour envahir la Normandie (D Day). 176 000 hommes débarquent sur les côtes normandes.
  • 7 juin : Arrestation du roi Léopold III de Belgique qui est emmené en Allemagne. Crimes nazis à Saint-Pierre-de-Clairac
  • 8 juin, Italie : Institution du commandement général des volontaires pour la liberté (Corpo Volontari della Libertà), organe militaire et politique regroupant les cinq formations partisanes sous la direction de Ferruccio Parri, de Luigi Longo, et à partir du mois d’août, du général Cadorna.
  • 10 juin : Massacre de 642 victimes d'Oradour-sur-Glane par les SS. Italie : Les partis antifascistes exigent le départ de Badoglio et forment un nouveau gouvernement sous la direction d’Ivanoe Bonomi, avec Gronchi, Croce, Sforza, De Gasperi, Togliatti, Saragat. Ce dernier mène l’épuration avec mollesse. Il prévoit de confier provisoirement les terres incultes aux coopératives paysannes, mais ce projet de réforme agraire souffre de la mauvaise volonté des propriétaires et de la lenteur calculée de l’administration. La question des institutions divise le gouvernement (retrait des socialistes et du parti d’action), qui est sauvé par les libéraux et les démocrates-chrétiens attachés à la monarchie et les communistes qui refusent de poser le problème constitutionnel avant la libération complète du pays.
  • 12 juin : Le Premier ministre du Royaume-Uni Winston Churchill visite les plages du débarquement de Normandie. Massacre nazi à Valreas
  • 17 juin : Proclamation à Thingvellir de l'indépendance de la République d'Islande - jusque là rattachée au royaume du Danemark - le jour du 133e anniversaire de la naissance de Jón Sigurðsson, le chef du mouvement pacifiste islandais. Sveinn Björnsson est élu président de la République islandaise (fin en 1952).
  • 30 juin : Prise de Cherbourg.
  • Juin : Bombardement de Londres par les missiles V1. Avance russe en Europe de l’Est.
  • 9 juillet : les ruines de Caen sont libérées par les Britanniques après de terribles bombardements.
  • 18-24 juillet : Bataille du Mont Gargan en Limousin.
  • 20 juillet : Winston Churchill visite les ruines de Caen. Attentat manqué contre Adolf Hitler à son quartier général de Rastenburg. Cette conspiration organisée surtout par des officiers supérieurs (comme Claus Schenk von Stauffenberg) va être suivie d’une répression féroce.
  • 25 juillet : Opération Cobra.
  • 3 août, Royaume-Uni : Loi Butler sur l’éducation, qui place le système éducatif sous la tutelle d’un ministère spécifique et le réorganise en trois cycles distincts. L’obligation scolaire est portée à 15 ans.
  • 4-5 août : Les troupes alliées entrent dans Florence où des partisans se battent depuis quelques semaines contre les troupes allemandes.
  • 6 août : Assassinat du docteur Joseph Colmant, grande figure de la résistance belge.
  • 7 août : Troisième visite de Winston Churchill sur le front de Normandie.
  • 15 août : Débarquement de Provence.
  • 25 août : Paris est libéré. Le général De Gaulle défile triomphalement sur les Champs-Élysées.
  • 28 août : Libération de Nice.
  • 17-26 septembre : Opération Market Garden
  • 1er septembre : Départ de Tourcoing du Train de Loos qui emmène en déportation en Allemagne 841 prisonniers politiques détenus à la prison de Loos-lez-Lille.
  • 2 septembre : Entrée en Belgique des forces américano-britanniques qui libèrent Bruxelles le 3 septembre.
  • 3 septembre : Libération de Lille.
  • 4 septembre : Les alliés marchent sur le Rhin et occupent Anvers.
  • 5-6 septembre : Bombardement du Havre (Normandie) sans raison véritable qui fit plus de victimes civiles que militaires.
  • 8 septembre : Les premiers missiles V2 sont lancés sur Londres à une distance de 300 km, à une vitesse de 3 500 km/h. 46% d’entre eux touchent leur cible.
  • 10 septembre : Conférence Churchill-Roosevelt à Québec, consacrée surtout à l’avenir de l’Allemagne. Le plan Morgenthau propose d’en faire un pays essentiellement agricole. Les troupes alliées entrent en Allemagne.
  • Bombardements de Nantes par les alliés
  • 17-26 septembre : Échec de l’opération aéroportée Market Garden, la plus importante de la guerre, sur Arnhem. Montgomery voulait prendre les ponts sur la Meuse, le Waal et le Rhin.
  • 26 septembre : Dans une déclaration commune, Roosevelt et Churchill assurent qu’ils remettront progressivement aux autorités italiennes l’administration des territoires libérés et invitent le gouvernement à nommer ses représentants à Londres et Washington.
  • Septembre-octobre, Italie : Une zone libérée dans le Piémont par les partisans résiste jusqu’au 22 octobre. La Résistance dans le Nord montre une efficacité accrue et les Allemands se livrent contre elle à une répression atroce comme à Sant'Anna di Stazzema (12 août) ou à Marzabotto dans le Piémont (29 septembre).
  • Septembre : Début de la Guerre de Laponie.
  • 31 décembre, Bataille des Ardennes : marche du 101st Airborne vers Bastogne.
  • 1er octobre : Bataille d'Aix-la-Chapelle : le 21 la Wehrmacht y capitule et la ville devient la première grande ville allemande prise par les alliés à l'ouest.
  • 13 octobre : Athènes et le Pirée sont libérés par les Britanniques.
  • 14 octobre : Le maréchal Rommel, soupçonné de complicité dans l’attentat de Rastenburg, est contraint de se suicider.
  • 18 octobre : Grèce : Le gouvernement de Georges Papandreou arrive en Grèce. Rupture entre les communistes grecs et le gouvernement de Georges Papandreou.
  • 19 octobre, Espagne : Opération sur le val d'Aran de la Junte d’union nationale (communiste). Elle se retire le 27 après son échef.
  • 21-30 octobre : Bataille de Bruyères.
  • Octobre : Les premiers essais de V3 sont réalisés près de Nuremberg. Cette arme aurait un rayon de destruction deux fois supérieur à celui des V1 et des V2.
  • 3 novembre : Dans une proclamation aux partisans italiens, le général Alexander, qui commande les opérations en Méditerranée, les exhorte à renoncer aux opérations militaires de grande envergure durant l’hiver.
  • 11 novembre : Winston Churchill assiste au défilé sur les Champs-Élysées aux côtés du général de Gaulle.
  • 23 novembre : Leclerc et sa 2e DB libèrent Strasbourg, respectant ainsi le serment de Koufra.
  • 28 novembre : Grève générale insurrectionnelle à Bruxelles, à la suite de l’obligation faite aux résistants de rendre les armes.
  • Novembre-décembre, Italie : Les partis de gauche mènent campagne pour conférer une plus grande autorité politique et institutionnelle aux Comités de libération. Mais la monarchie, aidée par les Alliés, parvient à réaffirmer son rôle. Après avoir démissionné le 26 novembre, Bonomi forme un nouveau gouvernement.
  • 3 décembre : Les communistes déclenchent à Athènes une grève générale insurrectionnelle. Les troupes britanniques interviennent. Début de la guerre civile grecque.
  • 7 décembre : À Rome, l’état-major allié accepte de collaborer avec le Comité de libération nationale de Haute-Italie (CLNAI) lui fournissant armes et matériel pour protéger le potentiel économique de la région et d’y maintenir la loi jusqu’à l’arrivée des Alliés. Le gouvernement Bonomi délègue au CLNAI ses pouvoirs en zone occupée.
  • 16 décembre : Contre-offensive allemande dans les Ardennes. Contre-offensive alliée dans les Ardennes. L’encerclement de Bastogne est brisé (26 décembre).


Espagne : Misère générale, pénurie, famine. Le ministère de l’Agriculture britannique accorde 215 millions de £ d’aide aux fermiers en 1944 (+198% en quatre ans). Environ un million d’Italiens sous les drapeaux à la fin de la guerre : 50 000 combattent avec les Alliés dans les divisions régulières (plus 200 000 hommes dans les services non combattants) ; 250 000 dans le maquis ; 400 000 dans les divisions fascistes et allemandes.

Europe orientale

  • 1er janvier : L’Ukraine est reprise par l’Armée rouge, qui prend Olevsk, à l’ouest de Kiev, et atteint la frontière polonaise de 1939.
  • 27 janvier : Leningrad fête la levée du blocus allemand en place depuis deux ans et demi.
  • 17 mars : Entrevue orageuse de Klessheim-Obersaltzberg entre Miklós Horthy et Hitler, à l’issue de laquelle les troupes allemandes occupent la Hongrie par crainte d’un rapprochement du pays avec les Alliés (19 mars). Négociation du Caire entre la Roumanie et les Alliés : cessation des combats contre l’Union soviétique, déclaration de guerre à l’Allemagne, libre passage des troupes alliées en Roumanie et réparations en contrepartie de la restitution de la Transylvanie du Nord. Le Premier ministre roumain Ion Antonescu refuse les propositions du Caire.
  • 23 mars : Avec le consentement d’Horthy, les Allemands installent un gouvernement fantoche dirigé par Döme Sztójay qui se lance dans une campagne de terreur contre tous les dissidents et les Juifs hongrois dont plusieurs centaines de milliers sont déportés (premier convoi sur Auschwitz le 28 avril).
  • 2 avril : L’Armée rouge occupe une partie de la Roumanie. Des parties de la Bessarabie et du nord de la Bucovine qui étaient roumaines sont rattachées à l’Ukraine. L’Armée rouge occupe la Bessarabie et la Bucovine au printemps.
  • 4 avril : Bombardement massif anglo-américain sur Bucarest.
  • 10 avril : Les Russes reprennent Odessa (Bataille de Crimée).
  • 13 avril : Occupation de Budapest par la Wehrmacht.
  • 26-27 juin : Bataille de Bobr.
  • 8 juillet : Miklós Horthy réussit à stopper les déportations de Juifs à Budapest. Depuis 1941, environ 63 000 Juifs hongrois sont mort au « service du travail » sur le front russe ou déportés en tant qu’apatrides. 440 000 Juifs hongrois sur 762 000 sont rassemblés dans des ghettos et déportés entre le 15 mai et le 8 juillet 1944. Une centaine de milliers survivra dans les camps. 105 000 Juif de Budapest sur 230 000 seront victime des déportations après octobre 1944.
  • 13 juillet : Prise de Vilnius. Les Soviétiques réoccupent la Lituanie, qui redevient une république soviétique. Ils exécutent environ 2 000 personnes pour collaboration avec les Allemands et déportent de nombreux anticommunistes vers la Sibérie.
  • 18 juillet : Avance russe en Europe de l’Est. L’Armée rouge du maréchal Constantin Rokossovski, aidée de quelques contingents polonais, entre en Pologne.
  • 23 juillet : Le gouvernement soviétique encourage la création d’un Comité polonais de libération nationale, composé principalement de communistes qui s’installe à Lublin et se proclame gouvernement provisoire de Pologne en décembre.
  • 1er août : Insurrection de Varsovie
  • 1er août : Insurrection de Varsovie (fin le 2 octobre).
  • 23 août : Le roi Michel Ier de Roumanie, par un véritable coup d’État, limoge Ion Antonescu qui est arrêté, et un gouvernement de coalition, le Front démocratique, est constitué avec des membres des Partis communiste, libéral et national paysan sous la direction du général Constantin Sănătescu.
  • 25 août : Le roi Michel Ier de Roumanie déclare la guerre à l’Allemagne et à la Hongrie.
  • 26 août : Libération de Bucarest.
  • 29 août : Slovaquie : Insurrection du Conseil national slovaque qui tente de renverser le régime, réprimée par les Allemands. Hongrie : Malgré les protestations allemandes, Miklós Horthy charge le général Géza Lakatos de former un cabinet « mixte » en partie fidèle au régent, qui tente de revenir à une politique de neutralité.
  • 30 août : L’Armée rouge entre à Bucarest déjà libérée.
  • 31 août : Les Tziganes du camp d’Auschwitz-Birkenau sont tués par le gaz.
  • Août : La Moldavie, reprise par l’Armée rouge, réintègre l’Union soviétique. À la fin du mois, on se bat en Pologne et en Roumanie.
  • 8 septembre : Offensive des Carpates. Les Soviétiques entrent en Hongrie et en Bulgarie.
  • 12 septembre : La Roumanie signe l’armistice à Moscou puis retourne les armes contre l’Allemagne et la Hongrie.
  • 15 septembre : Les Soviétiques sont à Sofia.
  • Septembre : L’armée hongroise s’engage en Transylvanie du Sud contre les troupes roumaines et soviétiques. Les armées soviétiques joignent les forces de Tito et lancent une offensive contre l’armée d’occupation allemande en Yougoslavie. Retour des troupes soviétiques en Estonie. Plus de 60 000 Estoniens s’enfuient en Suède ou en Allemagne pour échapper au retour du pouvoir communiste. La Bulgarie rejoint le camp des alliés.
  • 2 octobre : Le Reddition de Varsovie
  • 2 octobre : Le soulèvement de Varsovie est écrasé par les Allemands, qui détruisent systématiquement la ville après avoir déporté la population.
  • 7 octobre : Les Soviétiques envahissent la Hongrie, alors qu’Horthy vient d’envoyer une délégation d’armistice à Moscou. Soulèvement des déportés d’Auschwitz, qui sont massacrés.
  • 9-18 octobre : À Moscou, Churchill et Staline se partagent les Balkans en zones d’influence.
  • 15 octobre : Horthy annonce à la radio qu’il a demandé l’armistice et donne l’ordre de cesser le combat. Les Allemands prennent aussitôt position sur les points stratégiques. Un commando enlève le fils de Horthy. Ce dernier cède.
  • 16 octobre : Le régent de Hongrie Miklós Horthy signe la nomination comme Premier ministre du chef des nazis hongrois, les « Croix fléchées », Ferenc Szálasi. Celui-ci proclame un nouveau gouvernement et lance les Hongrois dans la poursuite de la lutte aux côtés de la Wehrmacht en déroute. Le génocide des Juifs reprend. Les Croix fléchées se livrent à la terreur. Ils capturent les chefs de la résistance militaire et les font exécuter, avec de nombreux autres résistants civils, patriotes, communistes et autres et reprennent la déportation des Juifs (décembre).
  • 18 octobre, Albanie : Enver Hoxha et les partisans communistes chassent les Allemands de Tirana.
  • 20 octobre : Les Allemands sont chassés de Belgrade par la résistance yougoslave.
  • 6 décembre : Un gouvernement à participation communiste est formé par le général Nicolae Rădescu en Roumanie.
  • 10 décembre : À Moscou, en présence de Staline et de de Gaulle, signature par Molotov et Bidault du pacte franco-soviétique.
  • 22 décembre, Hongrie : Une Assemblée provisoire nationale s’installe à Debrecen et élit un gouvernement provisoire présidé par le général Béla Miklós de Dálnok.
  • 29 décembre : Début du siège de Budapest. L’Union soviétique est le plus touché des pays combattants avec 7,5 millions de soldats tués entre 1941 et 1944. La Russie d’Europe est totalement dévastée. 20 millions d’hommes sont morts pendant la guerre.
  • 2 août : À La Corogne (Espagne), alternative du matador Luis Miguel González Lucas dit « Luis Miguel Dominguín ».
  • 4 octobre : Pablo Picasso annonce qu’il adhère au parti communiste.
  • 6 octobre : Inauguration à Paris du Salon d'automne, baptisé Salon de la Libération (Pablo Picasso, Paul Klee, Joan Miró, Max Ernst, Nicolas de Staël).
  • 20 octobre : Exposition Jean Dubuffet à Paris.
  • 31 octobre : Création de la revue Ailes Françaises ayant pour thème l'aviation.


Naissances en 1944

  • 6 janvier : Alan Stivell, auteur-compositeur-interprète breton.
  • 17 janvier : Françoise Hardy, auteur-compositeur-interprète française.
  • 6 février : Christine Boutin, femme politique française, ministre du Logement et de la Ville.
  • 15 février : Aleksandr Serebrov, cosmonaute russe.
  • 17 février : Marjatta Raita, actrice finlandaise († 27 septembre 2007).
  • 25 février : Hippolyte Simon, évêque catholique français, archevêque de Clermont-Ferrand.
  • 1 mars : Roger Daltrey, chanteur de rock britannique.
  • 24 mars : Han Myung-sook, femme politique coréenne, ancien premier ministre de la Corée du Sud.
  • 26 mars : Diana Ross, chanteuse et actrice américaine.
  • 7 avril : François Garnier, évêque catholique français, archevêque de Cambrai.
  • 11 avril : Nicoletta (Nicole Grisoni), chanteuse française.
  • 25 avril : Christine Ockrent, journaliste-chroniqueuse radio-télé, Belgique.
  • 28 avril : Jean-Claude Van Cauwenberghe, homme politique belge wallon.
  • 4 mai : Dave, chanteur français, Pays-Bas.
  • 7 mai : Paul Desfarges, évêque catholique français, jésuite et évêque de Constantine (Algérie).
  • 14 mai : George Lucas, réalisateur américain.
  • 20 mai : David Walker, astronaute américain († 23 avril 2001).
  • 25 mai : Pierre Bachelet, chanteur compositeur français († 15 février 2005).
  • 27 mai : Alain Souchon, chanteur, compositeur et acteur français.
  • 28 mai : Paul D. Scully-Power, astronaute de double nationalité américaine/australienne.
  • 29 mai : Yves Monot, évêque catholique français, évêque d'Ouesso (Congo Brazzaville).
  • 31 mai : Jean C. Baudet, philosophe belge.
  • 8 juin : Marc Ouellet, cardinal canadien, archevêque de Québec.
  • 11 juin : James D. A. van Hoften, astronaute américain.
  • 16 juin : Henri Richelet, peintre français.
  • 17 juin : Janna Bitchevskaïa, chanteuse russe et orthodoxe, artiste du peuple de la Russie. Jacques Pellegrin, peintre français.
  • 24 juin : Jeff Beck, guitariste de rock britannique. Ticky Holgado, secrétaire de Claude François et acteur français († 2004).
  • 25 juin : Robert Charlebois, chanteur et comédien canadien.
  • 29 juin : Sean Patrick O'Malley, cardinal américain, archevêque de Boston.
  • 30 juin : Raymond Moody, docteur en psychologie et médecin américain.
  • 3 juillet : Michel Polnareff, auteur-compositeur-interprète français.
  • 22 juillet : Claude Villers, journaliste, animateur de radio, écrivain et producteur français.
  • 26 juillet : Bertrand Eveno, haut fonctionnaire français (inspecteur des Finances), énarque, président de l'Agence France-Presse de 2000 à 2005. Louise Lake-Tack, femme politique, gouverneur général d'Antigua-et-Barbuda.
  • 1er août : Yuri Romanenko, cosmonaute soviétique.
  • 5 août : Polycarp Pengo, cardinal tanzanien. Jean-Pierre Ricard, cardinal français, archevêque de Bordeaux.
  • 8 août : John C. Holmes, auteur de film phono († 13 mars 1988).
  • 15 août : Sylvie Vartan, chanteuse française.
  • 19 août : Jean-François Bizot, écrivain, journaliste et cinéaste français, fondateur du magazine Actuel et de Radio Nova († 8 septembre 2007).
  • 24 août : Gregory B. Jarvis, astronaute américain († 28 janvier 1986).
  • 26 août : Maureen Tucker, musicienne américaine, batteuse du groupe The Velvet Underground.
  • 30 août : José Falcón (José Carlos Frita Falcao), matador portugais († 11 août 1974).
  • 1er septembre : Claude Nicollier, spationaute suisse.
  • 2 septembre : Gilles Marchal, auteur-compositeur-interprète français.
  • 3 septembre : Sherwood C. Spring, astronaute américain.
  • 6 septembre : Jean-Paul Jaeger, évêque catholique français, évêque d'Arras.
  • 9 septembre : Bernard-Nicolas Aubertin, évêque catholique français, archevêque de Tours.
  • 12 septembre : Barry White, auteur-compositeur-interprète américain.
  • 18 septembre : Charles L. Veach, astronaute américain († 3 octobre 1995).
  • 23 septembre : Loren J. Shriver, astronaute américain.
  • 25 septembre : Jean-Pierre Ricard, religieux français, nommé cardinal en 2006.
  • 30 septembre : Diane Dufresne, chanteuse, Canada.
  • 1er octobre : Danièle Graule, dite Dani, chanteuse, comédienne, France. Jean-Pierre Castaldi, comédien, France
  • 8 octobre : Maurice Bodson, homme politique belge de langue française.
  • 9 octobre : John Entwistle, bassiste britannique.
  • 20 octobre : William Albright, compositeur américain.
  • 28 octobre : Michel Gérard Joseph Colucci, alias Coluche, comique († 1986).
  • 2 novembre : Jeffrey A. Hoffman, astronaute américain.
  • 14 novembre : Björn Bjarnason, homme politique islandais.
  • 17 novembre : John-David F. Bartoe, astronaute américain. Danny DeVito, acteur, réalisateur et producteur américain.
  • 1er décembre : Pierre Arditi, acteur français.
  • 13 décembre : Mahmoud Tounsi, écrivain et peintre tunisien († 12 avril 2001).
  • 15 décembre : Michel Fuzellier, illustrateur et réalisateur de dessins animés français.
  • 17 décembre : Patrick Ollier, homme politique français, ancien président de l'Assemblée nationale.
  • 24 décembre : Oswald Gracias, cardinal indien, archevêque de Bombay. Daniel Johnson, premier ministre du Québec, en 1994.


Décès en 1944

  • 10 janvier : Fernando Magalhães, médecin-obstétricien brésilien, créateur de l'école brésilienne d'obstétrique (° 18 février 1878).
  • 9 février : Jean Tousseul, écrivain belge d'expression française (° 7 décembre 1890).
  • 5 mars : Max Jacob, poète français.
  • 19 mars : Édouard de Castelnau, général français (° 24 décembre 1851).
  • 31 juillet : Antoine de Saint-Exupéry, écrivain et aviateur français (° 29 juin 1900).
  • 12 août : Luc Dietrich, écrivain et photographe français (° 17 mars 1913).
  • 16 septembre : Pierre-Marie Gourtay, évêque catholique français, vicaire apostolique de Cayenne (° 8 mai 1874).
  • 1er octobre : Abdelaziz Thâalbi, homme politique tunisien.
  • 6 novembre : Walter Edouard Guinness, Lord Moyne, politicien britannique.
  • 9 novembre : Aimé Lepercq, ministre des Finances.
  • 22 novembre : Sir Arthur Eddington, astronome et physicien britannique (° 1882).
  • 29 novembre : Hégésippe Jean Légitimus conseiller général et maire de Pointe-à-Pitre, fondateur du mouvement socialiste de la Guadeloupe, député au Parlement, à Paris (°1868).
  • 27 décembre : Peter Deunov, philosophe et théologien bulgare.
  • Dates non renseignées ou inconnues : Henri Pinta, peintre français, prix de Rome en 1884 (° 1856).

Partager cette page

Repost 0