Zlatin Miron

Publié le par Mémoires de Guerre

Miron Zlatin, directeur de la maison d’Izieu dans l'Ain, juif de Russie né à Orcha en 1904, issu d'une famille aisée, était le mari de Sabine Zlatin, plus connue comme la Dame d'Izieu. Lors de la Seconde Guerre mondiale, le couple entra dans la résistance et ouvrit un orphelinat en zone libre. Il fut déporté durant la rafle d'Izieu avec les 44 enfants et les 7 éducateurs et fut fusillé dans les camps de Tallinn (Estonie).

 

Zlatin Miron
Zlatin Miron
Zlatin Miron

Miron Zlatin naît en en 1904 à Orcha (aujourd'hui en Biélorussie) où son père est entrepreneur d'un flottage de bois sur le Dniepr. Il vient suivre des études supérieures d’agronomie à Nancy, en France. Le 31 juillet 1927, il épouse Sabina Schwast, Juive polonaise étudiante à la faculté de lettres de Nancy. En 1929, après avoir occupé divers emplois dans la Loire et dans la région de Compiègne, il s’installe à Landas (Nord). Il y crée une ferme avicole avec 24 000 œufs dans les couvoirs. En croisant une poule blanche et une noire il obtient une nouvelle race la « Bleue de Hollande ». En 1938, lors de l’exposition agricole de la Porte de Versailles, il est félicité par le Président de la République, Albert Lebrun pour ses compétences et sa naturalisation française. En septembre 1939, alors que commence la guerre, Sabine décide de suivre des cours de formation d'infirmière militaire à la Croix-Rouge à Lille.

En 1940, le couple se réfugie d'abord à Montpellier, puis s'installe dans le petit village d'Izieu dans l'Ain. Ils y fondent la colonie des Enfants d'Izieu, qui abrite des enfants juifs orphelins avant de les faire passer en Suisse. La colonie devient célèbre et de plus en plus de parents y déposent leurs enfants pour les mettre en sécurité. Mais le 6 avril 1944, la Gestapo de Lyon, dirigée par Klaus Barbie, arrête les 44 enfants de la colonie et leurs 7 éducateurs. Sabine est absente, car sentant venir le danger, elle était allée à Montpellier demander à l'abbé Prevost de l'aider à mieux cacher les enfants. Miron fut fusillé par les Allemands le 2 août 1944 à Reval en Prusse orientale, aujourd'hui Tallinn en Estonie. Le 7 juillet 1946, la rue où était située leur ferme à Landas est rebaptisée Rue Miron Zlatin.

Publié dans Résistants

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article