Rossi Tino

Publié le par Roger Cousin

Tino Rossi (de son vrai nom Constantin Rossi, né le 29 avril 1907 à Ajaccio - décédé le 26 septembre 1983 à Neuilly-sur-Seine) était un chanteur et acteur français. Il a vendu plus de 300 millions de disques. Tino Rossi nait à Ajaccio, en Corse, au 43 rue Fesch. Son père Laurent est tailleur. Sa mère Eugénie se consacre à sa famille : Tino a trois frères et quatre sœurs. 

Rossi TinoRossi Tino

Dans sa jeunesse, Tino aime chanter et tous ceux qui l'entourent lui reconnaissent une belle voix. À 20 ans Tino rencontre Annie, jeune violoniste venue jouer à Ajaccio. Il en tombe amoureux et part avec elle sur la Côte d'azur. Ils ont une petite fille prénommée Pierrette. Mais Tino a du mal à trouver un travail et le mariage ne tient pas. Il retourne à Ajaccio et trouve un emploi au Casino comme changeur. Il y travaille quelque temps, mais un incendie détruit l'établissement. Aussi il repart cette fois à Marseille, où il trouve différents petits boulots qui paient peu. Le soir il chante pour ses amis, et rencontre un tourneur : Petit Louis, qui le produit sur de petites scènes, où Tino rencontre un certain succès auprès de la gent féminine. À Marseille, rue Saint-Ferreol, l'attention de Tino est attirée par une pancarte sur la devanture d'un magasin "Enregistrez votre voix pour 5 francs". Tino enregistre ainsi son premier disque qu'il destine à sa mère (comme le fera plus tard un autre grand artiste : Elvis Presley). Un représentant de la maison de disques Parlophone, présent dans le magasin, l'entend et l'invite à Paris pour ses premiers enregistrements.

De retour à Marseille, Tino chantera à l'Alcazar et au Théâtre des Variétés. C'est au tour de la maison de disques Columbia de s'intéresser à Tino. Après signature d'un contrat, Il enregistre notamment « La Sérénade de Toselli », « J’ai rêvé d'une étoile«, « La ballade du roi d’Ys » et une chanson qui va devenir son premier tube « Le tango de Marie Lou » . Le succès des premiers enregistrements est prometteur, un courrier abondant commence à arriver chez Columbia. La maison de disques comprend qu'elle tient là un poulain intéressant, et intègre Tino dans des tournées où il va rencontrer de grands artistes de l'époque comme Lucienne Boyer, Damia, Pills et Tabet, Mireille, Jean Sablon. Il fera aussi la connaissance de la milliardaire excentrique que l'on nommait la Môme Moineau.

Tino ne quittera jamais sa maison de disques (devenue plus tard Pathé Marconi). Sa carrière prend une dimension essentielle au music-hall : en 1934, il se produit à l’ABC, où le public est rapidement sous le charme. Il est ensuite embauché au Casino de Paris, pour la revue "Parade de France", consacrée aux folklores des provinces régionales. Il y représente un chanteur corse. Il obtient un extraordinaire triomphe à la première de la revue, après avoir chanté deux chansons que Vincent Scotto vient de créer pour lui. Les deux hommes travailleront sur bien d'autres chansons jusqu'à la mort de Vincent Scotto. En 1936, il remontera sur la scène du Casino de Paris pour le spectacle Tout Paris chante, mais cette fois, c'est lui la tête d'affiche. Parallèlement, il enregistre de plus en plus de disques et on entend de plus en plus souvent sa voix sur les ondes. Il vend un demi-million d'exemplaires de la chanson "Adieu Hawaï". C'est un record, car dans les années 1930, l'industrie du disque commence à peine à exister, et que la radio n'est pas encore présente dans l'ensemble des foyers français . Elle donne aux artistes une audience qu'ils n'avaient pas jusque là, avec ce que cela représente sur les ventes de disques. Dans le cas de Tino Rossi, sa voix est en permanence sur les ondes, et ses disques s'arrachent.

Sa réussite tient aussi à son physique de jeune premier. Il est en effet très vite sollicité sur les plateaux de cinéma. En 1936, il tourne dans "Marinella" un film écrit tout exprès pour lui. Grâce aux films chantants, le public peut découvrir le visage des grands chanteurs d'alors. Le film est un triomphe. Les chansons qu'il y interprète sont d'importants succès que tout le monde fredonne. Il tourne l'année d’après dans "Naples au baiser de feu" avec pour partenaires les grandes vedettes féminines du moment  : Viviane Romance et Mireille BalinLa Chanson "Vieni Vieni" 1re en Amérique 28 semaines d'affilée. Tino vit une histoire d'amour avec Mireille Balin, et tous les journaux de l'époque, qui ne parlent que de lui, ne perdent aucune occasion pour relater la vie du couple. En 1938, c'est le cinéma hollywoodien qui s'intéresse aussi bien à Tino Rossi qu'à Mireille Balin. Elle part la première pour les USA, puis Tino la rejoint. C'est que son succès est devenu international : on s’arrache ses disques dans tous les pays. En Amérique, la radio passe ses chansons sans arrêt, et il donne quelques récitals. Sa chanson " Vieni Vieni" est classée première dans les plus grands hits parades américains, 28 semaines d'affilée. Le maire de New York de l'époque (La Guardia) donne son nom à l'un des quais de New York. Mais Tino ne se plaît pas aux USA. Il veut retrouver la France et il finit par refuser les offres faites par Hollywood. Mireille Balin fait de même, pour les mêmes raisons.

Tino poursuit sa tournée au Canada où il reçoit un accueil délirant. À l'époque, la tinomania est puissante, et dans les gares où son train passe, la foule se masse rien que pour essayer de l’apercevoir à sa fenêtre. Il rentre en France et joue dans plusieurs films. Son physique de latin lover et son incomparable voix font merveille. En 1941, il tourne ainsi "Fièvres" de Jean Delannoy. C'est cette année-là que Mistinguett lui présente Lilia Vetti, qui deviendra la femme de sa vie. Il l'épouse le 14 juillet 1947 à Cassis (dont le maire est son ami Emmanuel Agostini), au grand dam de ses nombreuses admiratrices. L'année suivante, c'est la naissance de leur fils LaurentEn 1942, interprète le rôle du compositeur Franz Schubert dans La Belle Meunière de Marcel Pagnol, aux côtés de Jacqueline Pagnol, et de Lilia Vetti. Les films se succèdent, et il joue notamment dans le film "Destins" de Richard Pottier, où il interprète pour la première fois la chanson "Petit Papa Noël". Il ressort de la presse de l'époque que les films de Tino Rossi ont battu chaque fois des records d'entrée. Vincent Scotto rappelle dans ses souvenirs cet extraordinaire effet : « Les femmes s’approchaient de lui avec une telle férocité que si je n’étais pas collé à lui pour monter en voiture, si dans la bousculade je me laissais distancer de quelques mètres, il me fallait renoncer à lui, et la voiture partait sans moi. Les femmes étaient avides de le voir de près, certaines se seraient laissées piétiner plutôt que de céder leur place…"

Car Tino Rossi est devenu une idole, la première dans l'histoire de la chanson française. Les femmes deviennent hystériques dès qu'elles l'aperçoivent, crient, s'agrippent à lui et lui arrachent ses vêtements, et lui envoient toutes sortes de lettres enflammées. Scotto évoque également « cette montée rapide, cette ascension vertigineuse »… « Ses disques ont été achetés dans le monde entier. On vendait généralement quatre-vingt mille disques par mois de Tino, alors que le chiffre de vente du meilleur artiste qui venait après lui était de trois cents pour le même temps. » Puis éclate la Seconde Guerre mondiale. Les enregistrements se font au ralenti, mais la carrière sur les plateaux de cinéma se poursuit. Lorsqu'on s'intéresse de manière précise et sérieuse à la vie de Tino Rossi, on apprend, notamment (et tous ses biographes, sur la base de faits précis le confirment), que durant la guerre Tino n'a rien eu à se reprocher (il a – par exemple – effectué des tournées afin de chanter pour les prisonniers français, et à l'issue de la courte détention provisoire dont il a été victime sur la base de fausses dénonciations de collaboration, il a été libéré, lavé de toute tâche, avec les excuses officielles du gouvernement, fait rarissime à l'époque).

Il n'est sans doute pas inutile de rappeler qu'il fut nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1952. Puis, en février 1976, le général Alain de Boissieu, gendre du général de Gaulle et alors Grand Chancelier de l'ordre, lui épingla l'insigne d'officier. Enfin, le 13 septembre 1982, à l'hôtel de ville de Marseille en fête, c'est le maire Gaston Defferre, ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation, qui lui remit la "cravate" de commandeur. En 1946, avec Petit Papa Noël, il remporte un phénoménal succès. Cette chanson vaut à Tino Rossi de devenir, en 1949, le premier chanteur français à obtenir un disque d'or, et pour la circonstance, le seul à avoir reçu ce disque en or massif 24 carats. Et ce succès ne se démentira jamais. Depuis en effet, c'est la chanson que parents et enfants chantent chaque année, au moment des fêtes de Noël. En 1983, l'année de sa mort, on annonçait le score exceptionnel de 30 millions d'exemplaires vendus. Score largement dépassé, car depuis 1983, il se vend 200 à 300 000 exemplaires de Petit Papa Noël par an.

Pendant toutes ces années, se multiplient les films, les tournées en France et à l‘étranger, les spectacles. Tino enregistre sans arrêt : son répertoire commence à être impressionnant, d'autant qu'il peut tout chanter avec un égal succès, y compris des chants classiques. Après le film Tourments, Tino veut s'éloigner du cinéma, car il a un autre projet : l'opérette, qui sera une nouvelle étape dans sa carrière, avec une fois encore le triomphe au rendez-vous. En 1954, il accepte toutefois le rôle de gondolier que lui offre Sacha Guitry dans le film Si Versailles m'était conté, qui regroupe tous les grands artistes de la chanson et du cinéma de l'époque. Sa carrière dans l'opérette commence en 1955 avec Méditerranée au Théâtre du Châtelet. L’opérette se joue jusqu'en 1957, à guichets fermés. Elle est suivie de "Naples au Baiser de feu" montée à Mogador, qui se joue également deux ans à guichets fermés, puis qui part en tournée dans toute la France et à l'étranger.

En 1963, c'est comme toujours le succès, cette fois à l'ABC, avec "Le Temps des guitares". En 1969, il recommence avec "Le Marchand de soleil" de nouveau sur la scène de Mogador. Puis, ce sont de nouveau les tournées. Mais Tino Rossi arrive à un âge, où il désire mieux profiter de sa famille et de sa propriété ajaccienne. Par la suite, on ne le verra donc sur scène qu'à l'occasion de ses tournées annuelles, et de sa participation à de nombreux galas de bienfaisance. Parallèlement, c'est la période où la télévision commence à faire partie intégrante de la vie des Français. Tino est très souvent invité sur les plateaux de télévision dans de nombreuses émissions de variétés qui lui sont consacrées, et qui battent des records d'audience. A 75 ans, Tino Rossi monte sur la scène du Casino de Paris pour fêter ses 50 ans de carrière et faire ses adieux. Pendant trois mois, la salle archipleine redouble d'applaudissements. Il y chante de nombreuses chansons chaque soir. Il vient tout juste de signer un nouveau contrat avec Pathé Marconi, lorsqu'on apprend son décès le 26 septembre 1983 à Neuilly-sur-Seine.

Pendant 50 ans, les chansons de Tino Rossi ont accompagné le public, qui lui toujours assuré une égale popularité, le plébiscitant à chaque occasion. Il a principalement chanté l'amour. Sa voix a fait rêver plusieurs générations qui ont écouté et aimé ses chansons, cette voix qui a donné lieu à de nombreux qualificatifs : "roi des chanteurs de charme", "empereur de la romance", "d'Artagnan de la chanson".... Malgré l'idolâtrie dont il a fait l'objet, Tino Rossi a su rester simple, respectueux des autres et de son public. Sa vie n'a donné prise à aucun scandale. C'était un bon mari et un bon père de famille. Il était également très fidèle à ses amis : outre Vincent Scotto et Marcel Pagnol, avec qui il entretenait des liens privilégiés, il avait également beaucoup d'amitié pour d'autres grands artistes, qui la lui rendaient bien tels Maurice Chevalier, Édith Piaf, Fernandel, Charles Trenet, Georges Brassens, Christian Méry...

Grâce à ses disques anciens ou réédités, grâce également à Internet, on peut retrouver plusieurs des chansons qu'il a interprétées pour le plus grand bonheur de ses fans, autant de succès qui enchantent toujours les moins jeunes et que découvrent les plus jeunes. Tino Rossi demeure ainsi une authentique superstar de la chanson française. Cet immense artiste, aimable et souriant, a résisté à toutes les modes, toutes les vagues, grâce à son talent, sa popularité et les nuances si spécifiques de "sa voix de velours". . Tino Rossi a eu des obsèques nationales, qui se sont déroulées à Paris, en l'église de la Madeleine. Puis son corps a été ramené en Corse, et il est enterré dans la chapelle familiale du cimetière marin d'Ajaccio. Des visiteurs viennent s'y recueillir, par milliers, tous les ans. Tino Rossi a enregistré près de 1 200 chansons (ce qui aboutit à une discographie impressionnante) et il a vendu environ 400 millions de disques (à l'occasion du centenaire de sa naissance, certains journaux iront jusqu'à avancer le chiffre de 600 millions), ce qui en fait le Français qui a écoulé le plus de disques de tous les temps. Il est ainsi l'un des champions mondiaux de la vente de disques. "Petit Papa Noël" reste le single le mieux vendu en France. Il a joué dans 28 films et dans 4 opérettes, a participé à des centaines d'émissions télévisées, a donné des milliers de galas en France et à l'étranger.

Parmi les faits de reconnaissance : un boulevard et le "port Tino-Rossi" à Ajaccio, un square Tino-Rossi à l'Ile-Rousse et à Nogent-sur-Marne, un jardin Tino-Rossi à Paris (Ve arr.), des rues ou allées Tino-Rossi dans différentes villes (notamment Bassens, Brest, Fleury-les-Aubrais, Lourdes, Montauban, Pierrelatte, Toulouse, Valence...), des salles Tino-Rossi à Alfortville (Val-de-Marne) ou aux Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône), des timbres et une médaille à son effigie, frappée par la Monnaie de Paris, un grand prix du Disque, un grand prix du Midem, plusieurs dizaines de disques d'or, de nombreux trophées et récompenses... Et même une rose "très parfumée", créée par Meilland en 1990 ! Fervent catholique, sa vie privée fut irréprochable. Le succès ne lui est jamais monté à la tête. Il a su rester lui-même avec simplicité et il a également su gérer intelligemment son patrimoine. Le vide causé par sa disparition n'a pas été comblé.

Les anciennes générations continuent à acheter ses disques et la jeune génération le découvre avec admiration. Sur le net, on trouve divers blogs et pages web, permettant d'accéder à ses chansons, vidéos et biographies, y compris à l'étranger. Jusqu'à la fin de sa vie, sa popularité est restée intacte, et il a été adulé et fêté. Comme l'ont titré certains journaux, au moment de sa disparition « Il est entré vivant dans la légende de la chanson française ». Et comme a pu le faire valoir Jean Cau : « Tino faisait partie des meubles et du souvenir national, Tino, notre Rossignol du siècle. Pour des millions de Françaises, pour des millions de Français… Tino fut le complice de leurs amours, le Cyrano roucoulant de leurs aveux, la source qui chantait lorsqu’ils dansaient, dans les guinguettes, joue contre joue ou qu'ils écoutaient, rêveurs, la voix montant du «phono»...… »

Filmographie

  • 1934 : La cinquième empreinte de Karl Anton (participation chantante : Du fond du cœur)
  • 1934 : Adémaï au Moyen Âge de Jean de Marguenat
  • 1934 : Les Nuits moscovites d'Alexis Granowsky
  • 1934 : L'Affaire Coquelet de Jean Gourguet
  • 1935 : Justin de Marseille de Maurice Tourneur (participation chantante : Premier amour)
  • 1935 : Vogue, mon cœur de Jacques Daroy (participation chantante : Vogue mon cœur)
  • 1935 : Marseille de Jean Monti et Jean Margueritte - documentaire (participation chantante : Pour t'avoir au clair de lune et Mais on ne se voit pas)
  • 1936 : Marinella de Pierre Caron
  • 1936 : Au son des guitares de Pierre-Jean Ducis
  • 1937 : Naples au baiser de feu d'Augusto Genina
  • 1938 : Lumières de Paris de Richard Pottier
  • 1942 : Fièvres de Jean Delannoy
  • 1943 : Le soleil a toujours raison de Pierre Billon
  • 1943 : Le Chant de l'exilé d'André Hugon : Ramon Etcheverry
  • 1943 : Mon amour est près de toi de Richard Pottier
  • 1944 : L'Île d'amour de Maurice Cam
  • 1946 : Sérénade aux nuages d'André Cayatte
  • 1946 : Le Gardian de Jean de Marguenat
  • 1946 : Destins de Richard Pottier
  • 1947 : Le Chanteur inconnu d'André Cayatte
  • 1948 : La Belle Meunière de Marcel Pagnol
  • 1949 : Deux amours de Richard Pottier
  • 1949 : Marlène de Pierre de Hérain
  • 1950 : Envoi de fleurs de Jean Stelli
  • 1951 : Au pays du soleil de Maurice de Canonge
  • 1952 : Paris chante toujours de Pierre Montazel
  • 1952 : Son dernier Noël de Jacques Daniel-Norman
  • 1954 : Si Versailles m'était conté... de Sacha Guitry
  • 1954 : Tourments de Jacques Daniel-Norman
  • 1963 : Jusqu'au bout du monde de François Villiers (enregistre sur la B.O.F. Le Pinzutu, chanson composée et écrite pour lui par Georges Moustaki et Pierre Delanoë)
  • 1970 : Une drôle de bourrique de Jean Canolle. Dans ce film, baptisé pendant le tournage L'Âne de Zigliara, titre qu'il retrouvera lors d'une sortie V.H.S. en 1993, Tino Rossi joue son propre rôle et, accompagné à la guitare par Antoine Bonelli, chante Mon pays, de Jean Bernard et Robert Ripa.

Discographie

FRANCE - PARLOPHONE

  • 85486 (1932) O Ciucciarella [138939.2] – Nini Nanna (rarement écrit Ninni Nanna) [138940.2] (disque également sorti sous la même référence en Grande-Bretagne)

FRANCE (& Union Française) – COLUMBIA - Étiquette MARRON

  • BF 21 (1934) Aubade du roi d’Ys [CL4667.1] – Manon, le rêve de Des Grieux [CL4802.1]
  • BF 29 (1936) Romance de Maître Pathelin [CL5675.1] – Où voulez-vous aller ? [CL5676.1]
  • BF 31 (1936) Les pêcheurs de perles (Romance de Nadir) [CL5975.1] – Berceuse de Jocelyn [CL5976.1]
  • BF 39 (1937) Santa Lucia [CL6422.1] – Catari ! Catari ! [CL6423.1] (2 titres du film « Naples au baiser de feu »)
  • BF 40 (1937) Paradis du rêve [CL6420.1] – Si tu le voulais [CL6421.1]
  • BF 41 (1938) Ave Maria (de Gounod) (1re version) [CL6813.3] (dans le film « Lumières de Paris ») – Ave Maria (de Schubert) [CL6814.2]
  • BF 41 (1948) Ave Maria (de Gounod) (2e version éditée par erreur) [CL6813. 3 gravé ; CL6813.1 en réalité] (dans le film « Lumières de Paris ») – Ave Maria (de Schubert) [CL6814.2] Tirage plus rare.
  • BF 42 (1938) Idéal [CL6817.1] – Si vous l’aviez compris (1re version) [CL6818.3]
  • BF 42 (1938) Idéal [CL6817.1] – Si vous l’aviez compris (2e version éditée par erreur) [CL6818.3 gravé ; CL6813.1 en réalité].
  • BF 43 (1939) Tristesse [CL7052.1] (dans le film « Le Chanteur inconnu » indiqué à partir de 1947) – Pensée d’automne [CL7053.1]
  • BF 44 (1939) Trois anges sont venus [CL7152.1] – Minuit Chrétiens [CL7153.2] (disque originel)
  • BF 44 (1951) Trois anges sont venus [CL7152.21] – Minuit Chrétiens [CL7153.21] (repiquage magnétique nov. 1951 du disque originel – prises identiques mais sonorité dégradée)
  • BF 91 (1946) Aubade du roi d’Ys (BF21) – Tristesse (2 titres dans le film « Le Chanteur inconnu ») (BF43)
  • BF 152 (1949) Ô Corse île d’amour – Vieni… vieni (2 titres de la revue du Casino de Paris « Parade de France ») (=DF1605)
  • BF 168 (1949) Célèbre Serenata [CL6819.1] (DF2493) – O sole mio (2e version) [CL6820.1 gravé ; CL6820.2 en réalité] (du film « Naples au baiser de feu »)
  • BF 304 (1949) Reviens (2e version) [CL6815 gravé ; CL6815.1 en réalité] – Le temps des cerises [CL6816.2] (DF2455)
  • BF 556 (1953) La petite mule [CL9402.21] – La danse à la mode [CL9403.21]
  • BF 557 (1953) Amore mio [CL9356.21] – Mouettes sur Sorrente [CL9357.21]
  • BF 574 (1953) La voix de ta chanson [CL9400.21] – Ne lui dis jamais [CL9401.21]
  • BF 588 (1953) Moulin rouge (1re version) [CL9520.21] (du film « Moulin rouge ») – Madalena [CL9522.21]
  • BF 588 (1953) Moulin rouge (2e version) [CL9533.21] (du film « Moulin rouge ») – Madalena [CL9522.21]
  • BF 590 (1953) Pour un rêve d’amour [CL9534.21] – Deux petits chaussons [CL9535.21] (du film « Limelight »)
  • BF 593 (1953) Ne laissez pas s’enfuir l’amour [CL9521.21] – Tango mélodie [CL9595.21]
  • BF 594 (1953) Bella bella donna [CL9591.21] – La fête des fleurs [CL9593.22] (2e version, longue) (2 titres du film « Tourments »)
  • BF 595 (1953) Les fées vont revenir [CL9592.21] – Soir espagnol [CL9594.21] (2 titres du film « Tourments »)
  • BF 597 (1954) Vous, vous, vous [CL9638.21] – Deux amoureux [CL9641.21]

Étiquette NOIRE

  • DF 1296 (1933) Berceuse [CL4418.1] – A Rustaghia [CL4420.1]
  • DF 1297 (1933) Ajacciu bellu [CL4419.1] – Canzona di u cucu [CL4421.1]
  • DF 1333 (1933) Sanguinari [CL4471.3] – T’aimer [CL4474.3]
  • DF 1338 (1933) Tango de Marilou [CL4521.3] – Viens aimer [CL4522.1]
  • DF 1349 (1933) Vous, qu’avez-vous fait de mon amour ? [CL4535.1] (de la revue du Casino de Paris 1933-1934) – La Viruta [CL4536.2] (Instrumental orchestre Orlando)
  • DF 1389 (1933) Obsession [CL4559.1] – Demain [CL4560.1]
  • DF 1416 (1934) Loin de moi (ou titre originel provisoire jusqu'en avril 1934 : C’est toi toujours) [CL4646.1] – J’ai rêvé d’une fleur [CL4648.1] (de l’opérette « Au pays du soleil »)
  • DF 1417 (1934) Pourquoi ces larmes ? [CL4647.1] – Pourquoi seriez-vous si jolie ? [CL4649.1]
  • DF 1435 (1934) Finestre [CL4703.1] – Parla mi d’amore Mariu [CL4704.1]
  • DF 1443 (1934) Veni d’oousi [CL4660.1] – Magali, ma bien aimée [CL4659.1] (par autre interprète : Adrien Legros)
  • DF 1453 (1934) Rien… [CL4701.1] – Un soir… pas davantage [CL4702.1]
  • DF 1488 (1934) Près de la cascade [CL4803.2] (du film « Prologues ») – Valse de l’ombre [CL4804.2] (du film « Les chercheuses d’or »)
  • DF 1507 (1934) Un tango pleure [CL4797.1] – Une fête à Versailles [CL4796.1] (Instrumental orchestre Orlando)
  • DF 1508 (1934) Apprenez-moi des mots d’amour [CL4799.1] – Los desterrados [CL4798.1] (Instrumental orchestre Orlando)
  • DF 1528 (1934) Descends sur ma gondole [CL4833.1] (du film « Casanova ») – Tu souris [CL4834.1]
  • DF 1538 (1934) Honey Moon Hotel [CL4831.1] – Shangaï Lil [CL4899.1] (2 titres du film « Prologues »)
  • DF 1541 (1934) Ne t’en va pas (du film « Wonder Bar ») [CL4898.1] – Du fond du cœur [CL4946.1] (du film « La Cinquième empreinte »)
  • DF 1552 (1934) Vous qu’avez-vous fait de mon amour ? [CL4948.3] (nouvel enr. de la revue du Casino de Paris 1933-1934) – Pourquoi quand je te dis : je t’aime [CL4949.1]
  • DF 1564 (1934) C’était un musicien [CL4947.1] (du film « C’était un musicien ») – L’amour est une étoile [CL4986.1] (de l’opérette « Trois de la marine »)
  • DF 1605 (1934) Ô Corse, île d’amour [CL5021.1] – Vieni… vieni… [CL5024.1] (2 titres de la revue du Casino de Paris « Parade de France »)
  • DF 1606 (1934) Vivons la vie, vivons l’amour [CL5022.2] – Un baiser de femme sous un ciel de feu [CL5038.1] (2 titres de la revue du Casino de Paris « Parade de France »)
  • DF 1610 (1934) Si je n’écoutais que mon cœur [CL5023.1] (du film « Nous ne sommes plus des enfants ») – C’est ton amour [CL5039.1] (de la revue du Casino de Paris « Parade de France »)
  • DF 1614 (1934) Le chaland qui passe [CL5069.1] – C’est à Capri [CL5070.1]
  • DF 1622 (1934) Les nuits moscovites [CL5068.1] – On n’aime qu’une fois [CL5093.1] (2 titres du film « Les Nuits moscovites »)
  • DF 1625 (1934) Tout près de toi [CL5091.1] – Tout mon cœur [CL5092.1]
  • DF 1631 (1934) Après toi, je n’aurai plus d’amour [CL4987.1] – Je voudrais un joli bateau [CL5094.1]
  • DF 1645 (1934) Noël en mer [CL5148.1] – Venise et Bretagne [CL5150.1]
  • DF 1663 (1935) Dans l’ombre du passé [CL5159.1] – Lentement dans la nuit [CL5181.1]
  • DF 1687 (1935) Colomba [CL5149.1] – Le bonheur n’est plus un rêve [CL5233.1] (du film « Le Bonheur »)
  • DF 1689 (1935) La petite ville [CL5147.1] (du film « L’Affaire Coquelet ») – Te chérir une nuit [CL5189.1]
  • DF 1694 (1935) Retour [CL5234.1] – Juanita [CL5235.1] (2 titres de l’opérette-revue « La Reine de la Sierra »)
  • DF 1716 (1935) Mon rêve est près de vous madame [CL5243.1] – Carioca [CL5275.1] (du film « Carioca »)
  • DF 1730 (1935) Guitare d’amour [CL5273.1] – Adieu Hawaï [CL5324.1]
  • DF 1735 (1935) Un soir… pas davantage (DF1453) – C’est à Capri (DF1614)
  • DF 1736 (1935) Rien… (DF1453) – Le chaland qui passe (DF1614)
  • DF 1742 (1935) Ne me méprise pas [CL5277.1] – En suivant la rive [CL5322.1]
  • DF 1743 (1935) Voulez-vous Lisette ? [CL5242.1] – M’aimes-tu ? [CL5321.1]
  • DF 1756 (1935) Chanson pour Nina [CL5409.1] – Pour t’avoir au clair de lune [CL5410.1] (du film documentaire « Marseille »)
  • DF 1765 (1935) Vogue mon cœur [CL5446.1] (du film « Vogue mon cœur ») – Amapola [CL5448.1]
  • DF 1783 (1935) D’une prison [CL5444.1] – Paysage [CL5445.1]
  • DF 1784 (1935) Adieu jolis rêves d’amour [CL5447.3] (du film « La Chanson de la jeunesse ») – Douce musique [CL5449.3]
  • DF 1785 (1935) Toi [CL5323.1] – D’une gondole [CL5411.1]
  • DF 1786 (1935) Il pleut sur la route [CL5438.1] – Des peines d’amour [CL5440.1]
  • DF 1787 (1935) Les fleurs c’est de l’amour [CL5439.1] – Te revoir [CL5441.1]
  • DF 1817 (1935) Un violon dans la nuit [CL5464.1] – Sérénade à Léna [CL5465.1] (2 titres de la revue du Casino de Paris « Parade du monde »)
  • DF 1818 (1935) Vieny Mary [CL5457.1] – Violino Tzigano [CL5467.1] (de la revue du Casino de Paris « Parade du monde »)
  • DF 1826 (1935) Reviens chérie [CL5456.1] – Assez de comédie [CL5466.1]
  • DF 1893 (1936) Laissez-moi vous aimer [CL5625.1] – Tchi Tchi [CL5626.1] (2 titres du film « Marinella »)
  • DF 1895 (1936) Marinella (2e vers. Orch. Cariven) [CL5653.1] – J’aime les femmes c’est ma folie (2e vers. Orch. Cariven) [CL5654.1] (2 titres du film « Marinella »)
  • DF 1913 (1936) Voulez-vous, madame [CL5643.1] – D’un bateau [CL5666.1]
  • DF 1920 (1936) O Ciucciarella [CL5691] – Nini-Nanna [CL5692] (=85486 Parlophone)
  • DF 1935 (1936) Partir un jour [CL5642.1] – Au-delà des nuages [CL5644.1]
  • DF 1952 (1936) Les beaux jours (valse chantée du Tour de France 1936) [CL5780.1] – Elle… rien qu’elle [CL5781.1]
  • DF 1955 (1936) Colombella [CL5765.1] – Le secret de tes caresses [CL5766.4] (2 titres de la revue du Casino de Paris « Tout Paris chante »)
  • DF 1973 (1936) D’Ajaccio à Bonifacio [CL5665.1] – Stellina [CL5783.1]
  • DF 1991 (1936) Tant qu’il y aura des étoiles [CL5857.2] – Chanson pour ma brune [CL5858.1] (2 titres du film « Au son des guitares »)
  • DF 2002 (1936) Loin des guitares [CL5855.1] – Bella ragazzina [CL5856.3] (2 titres du film « Au son des guitares »)
  • DF 2033 (1936) Un jour je te dirai [CL5946.1] – Dans le jardin de mes rêves (2e version) [CL5947.1]
  • DF 2049 (1936) La chanson du gondolier [CL5969.2] – Une étoile qui passe [CL5970.1]
  • DF 2050 (1936) Romance [CL6000.1] (de la comédie musicale « La Dame en décolleté ») – Rendez-moi mes montagnes [CL6001.1] (de la revue du Casino de Paris « Tout Paris chante »)
  • DF 2067 (1936) Un tango pleure (DF1507) – Apprenez-moi des mots d’amour (DF1508)
  • DF 2068 (1936) T’aimer (DF1333) – Vous, qu’avez-vous fait de mon amour ? (DF1349)
  • DF 2080 (1936) Le mur de ton jardin [CL5782.1] – Bohémienne aux grands yeux noirs [CL5999.1]
  • DF 2083 (1937) Grenade mes amours [CL6017.1] – Tinouca [CL6018.1]
  • DF 2098 (1937) Cueillir vos lèvres [CL6041.3] – Dans mes bras [CL6067.1] (de la revue du Casino de Paris « Paris en joie »)
  • DF 2118 (1937) Il existe une blonde [CL6042.1] – Paname ville d’amour [CL6066.1]
  • DF 2150 (1937) Doux secret d’amour (valse chantée du Tour de France 1937) [CL6243.1] – Le plus beau refrain de la vie [CL6244.1]
  • DF 2175 (1937) Nous irons là-bas [CL6297.1] – Pour tous chante ma guitare [CL6320.1]
  • DF 2177 (1937) Tango de rêve (Le succès de l’exposition 1937) [CL6301.1] – C’est Paris (le succès de l’exposition 1937) [CL6302.1]
  • DF 2196 (1937) Prenez-moi pour joujou [CL6235.1] – Le moulin de Magali [CL6237.3]
  • DF 2224 (1937) Le pêcheur de lune [CL6298.1] – Tzigane joue [CL6319.1]
  • DF 2227 (1937) Près du feu qui chante [CL6234.1] – Ce n’est qu’un songe [CL6236.1]
  • DF 2253 (1937) Tarentelle [CL6399.2] – Écoutez les mandolines [CL6400.2] (2 titres du film « Naples au baiser de feu »)
  • DF 2254 (1937) Tarentella [CL6401.1] – Mandolinata al chiar di luna [CL6402.1] (2 titres du film « Naples au baiser de feu »)
  • DF 2256 (1937) Mia Piccolina [CL6408.1] – Rien qu’un chant d’amour [CL6410.1] (2 titres du film « Naples au baiser de feu »)
  • DF 2286 (1937) J’ai fait le tour du monde [CL6427.1] – L’étoile où brille l’amour [CL6428.1]
  • DF 2292 (1937) Chant d’amour de Tahiti [CL6425.1] – Pescadore… Addio l’amore [CL6426.1]
  • DF 2377 (1938) C’est toujours toi [CL6695.1] – Écris-moi [CL6696.1]
  • DF 2398 (1938) La route [CL6694.1] – C’est la valse amoureuse [CL6697.1]
  • DF 2429 (1938) Soir de pluie [CL6769.1] – L’amour est comme une chanson (valse chantée du Tour de France 1938) [CL6770.1]
  • DF 2436 (1938) J’attendrai [CL6771.1] – Le bateau des îles [CL6772.1]
  • DF 2455 (1938) Reviens (1re version) [CL6815.3] – Le temps des cerises [CL6816.2] (BF304)
  • DF 2458 (1938) (C’est) Aux îles d’amour [CL6783.3] – El danzon [CL6785.3] (2 titres du film « Lumières de Paris »)
  • DF 2459 (1938) (Paris,) Voici Paris [CL6784.3] – Au bal de l’amour [CL6786.3] (2 titres du film « Lumières de Paris »)
  • DF 2493 (1938) Célèbre Serenata [CL6819.1] (BF168) – O sole mio (1re version) [CL6820.1] (du film « Naples au baiser de feu »)
  • DF 2509 (1938) Sérénade portugaise [CL6702.1] – O mia bella Napoli [CL6837.1]
  • DF 2534 (1938) Adieu ma mie [CL6774.1] – Vous n’êtes pas venue dimanche [CL6888.1] Parfois observé titre « Vous n’êtes pas venu dimanche » ‘venu ’ au masculin, par erreur !
  • DF 2564 (1939) De Nice à Monte-Carlo [CL6975.1] – La belle Conga [CL6976.1]
  • DF 2611 (1939) Bambinella [CL6974.1] – Sérénade sans espoir [CL7051.1]
  • DF 2631 (1939) Tango de Maria [CL7114.1] – Le chemin des amours [CL7115.1]
  • DF 2675 (1939) Reginella [CL7154.1] – Sérénade près de Mexico [CL7155.1]
  • DF 2688 (1939) Le danger de la valse [CL7173.1] – Son cœur est près de vous [CL7175.1]
  • DF 2689 (1939) Giovinella [CL7161.1] – Soirs d’Espagne [CL7162.1]
  • DF 2699 (1939) Roses de Picardie [CL7191.1] – Petite maison grise [CL7193.1]
  • DF 2705 (1939) Sur les ailes de France [CL7164.1] – Le chemin de ma belle [CL7176.1]
  • DF 2820 (1941) Bel ami [CL7445.2] – Mon étoile [CL7446.1]
  • DF 2825 (1941) La chanson du voilier [CL7447.1] – Toi que mon cœur appelle [CL7448.1](2 titres du film « Le Soleil a toujours raison »)
  • DF 2845 (1941) Maria [CL7496.1] – Un soir… une nuit… [CL7506.1] (2 titres du film « Fièvres »)
  • DF 2846 (1941) Ma ritournelle [CL7497.1] (du film « Fièvres ») – Dites-lui de ma part [CL7505.1] (du film « Le Soleil a toujours raison ») (titre « Dites-lui de ma part » censuré par l’occupant dans le film)
  • DF 2865 (1941) Quand tu reverras ton village [CL7542.1] – Tu étais la plus belle [CL7543.1] (2 titres du film « Le Soleil a toujours raison ») (titre « Quand tu reverras ton village » censuré par l’occupant dans le film.)
  • DF 2866 (1941) Les jours sans ma belle (1re version) [CL7544.1] – Rosita [CL7545.1]
  • DF 2887 (1942) Le chant du gardian [CL7607.1] (du film « Le Soleil a toujours raison ») – Quand je pense à vous [CL7610.1]
  • DF 2902 (1942) C’est un chagrin d’amour [CL7608.1] – Credo [CL7612.1]
  • DF 2913 (1942) Fiorella [CL7609.1] – Les jours sans ma belle (2e version) [CL7611.1]

Étiquette BLEUE

  • LF 171 (1943) Le vagabond fleuri [CL7731.1] – Paquita [CL7732.1] (2 titres du film « Le Chant de l’exilé »)
  • LF 172 (1943) Ma belle étoile [CL7730.1] – Ce matin même [CL7733.1] (2 titres du film « Le Chant de l’exilé »)
  • LF 175 (1943) J’ai deux mots (dans mon cœur) [CL7802.1] – Quel beau jour, mon amour [CL7805.1] (2 titres du film « Mon amour est près de toi »)
  • LF 176 (1943) Madame la nuit [CL7803.1] – Quand on est marinier [CL7804.1] (2 titres du film « Mon amour est près de toi »)
  • LF 177 (1943) Bonsoir à la France [CL7795.2] – Ce n’est plus la même chanson [CL7796.1]
  • LF 178 (1943) Un bouquet d’étoiles [CL7785.1] (du film « Pilote malgré lui ») – Donne-moi ton sourire [CL7787.1]
  • LF 179 (1943) La chanson du joli vent [CL7794.1] – Corsica bella [CL7856.1]
  • LF 180 (1943) L’Ajaccienne [CL7786.1] – Dio vi salvi regina [CL7855.1]
  • LF 187 (1944) Tendre sérénade [CL7880.1] – Mon île d’amour [CL7881.1] (2 titres du film « L’Île d’amour »)
  • LF 188 (1944) Le joyeux bandit [CL7882.1] – Complainte corse [CL7883.1] (2 titres du film « L’Île d’amour »)
  • LF 193 (1944) Ce soir [CL7924.1] – Alcarazas [CL7925.1]
  • LF 194 (1945) Besame mucho [CL8005.1] – Je vivrai seul [CL8006.1] (du film « Three cheers for the boys »)
  • LF 195 (1945) Amor… amor [CL8004.1] – Loin dans l’ombre du passé [CL8007.1] (du film « La Reine de Broadway »)
  • LF 196 (1944) Mon église [CL7923.1] – Viens… [CL7942.1]
  • LF 198 (1945) Étrange mélodie [CL8061.2] – Tout contre toi qu’il fait bon [CL8062.2] (2 titres du film « Sérénade aux nuages »)
  • LF 199 (1945) Chanson aux nuages [CL8063.2] – Tango d’un soir [CL8064.1] (2 titres du film « Sérénade aux nuages »)
  • LF 200 (1945) Dans la nuit, j’entends une chanson [CL7899.1] – Le pousse-pousse [CL7921.1]
  • LF 205 (1946) La belle ouvrez-moi donc [CL8138.1] – J’ai deux chansons [CL8139.1] (2 titres du film « Le Gardian »)
  • LF 206 (1946) Feux de camp [CL8140.1] (du film « Le Gardian ») – Au pays de l’amour [CL8141.1]
  • LF 221 (1946) Adieu, celle que j’aime [CL8136.1] – Jamais deux sans trois [CL8137.1] (2 titres du film « Le Gardian »)
  • LF 232 (1946) Petit Papa Noël (1re version) [CL8242.2] – Destin* [CL8253.1] (2 titres du film « Destins ») *titre parfois écrit ‘Destins’ au pluriel par erreur.
  • LF 232 (1948) Petit Papa Noël (2e version) [CL8526.1] – Destin* [CL8253.1] (2 titres du film « Destins ») *titre parfois écrit ‘Destins’ au pluriel par erreur.
  • LF 233 (1946) Quand reviendra le jour [CL8241.1] (du film « Destins ») – Loin de ton cœur [CL8243.1] (du film « Le Chanteur inconnu »)
  • LF 234 (1946) À deux pas de mon cœur [CL8251.1] – Y’a de l’amour [CL8252.1] (2 titres du film « Destins »)
  • LF 235 (1946) Tout le long des rues [CL8255.1] – Sérénade à la brise [CL8257.1] (2 titres du film « Le Chanteur inconnu »)
  • LF 236 (1946) Angelina [CL8254.1] – Tout bleu [CL8256.1] (2 titres du film « Le Chanteur inconnu »)
  • LF 239 (1947) Adios Pampa mia [CL8318.1] – Sonata (en français) [CL8320.1]
  • LF 240 (1947) Quand la guitare chante [CL8308.1] – Mon cœur est au bout du monde [CL8319.1]
  • LF 242 (1947) Malika [CL8309.1] – Adios Mariquita Linda [CL8310.1] (du film « Dieu est mort »)
  • LF 243 (1947) Dans ton cœur et dans mon cœur [CL8307.1] – Pamelita [CL8311.1]
  • LF 245 (1947) Je vous aime sans espoir [CL8302.1] – Si votre cœur vagabonde [CL8303.1]
  • LF 247 (1947) Roman d’amour [CL8301.1] – Jardin perdu [CL8304.1]
  • LF 248 (1947) Ma petite hawaïenne [CL8305.1] – Nuits d’Argentine [CL8306.1]
  • LF 249 (1947) Le dimanche dans la rue [CL8135.1] – C’est vous, rien que vous [CL8322.1]
  • LF 255 (1948) Je rêve aux étoiles [CL8527.1] – Midinettes de Paris [CL8529.1]
  • LF 256 (1948) Amorcito mio [CL7922.1] – Heureux le cavalier [CL8528.2] (du film « Deux amours »)
  • LF 259 (1948) La marchina [CL8554.1] – L’amour commande [CL8555.1] (2 titres du film « Deux amours »)
  • LF 260 (1948) Poème [CL8556.2] (du film « Deux amours ») – La lanterne de San Paoli [CL8558.1]
  • LF 261 (1948) Notre Père qui êtes aux cieux [CL8557.1] (du film « Deux amours ») – Je vous salue Marie [CL8608.1]
  • LF 262 (1948) Salut du matin [CL8507.1] – Merci au ruisseau [CL8508.1] (2 titres du film « La Belle meunière »)
  • LF 263 (1948) Salut du soir [CL8509.1] – Inquiétude [CL8511.1] (2 titres du film « La Belle meunière »)
  • LF 264 (1948) En route [CL8503.1] – Au bord du ruisseau [CL8504.1] (2 titres du film « La Belle meunière »)
  • LF 265 (1948) Le cœur fidèle [CL8505.1] – Ruisseau de mes amours [CL8506.1] (2 titres du film « La Belle meunière »)
  • LF 266 (1948) La prière du soir [CL8609.1] – Femmes que vous êtes jolies [CL8610.1]
  • LF 267 (1949) Plus je vous aime [CL8632.1] – Ma guitare et mon cœur [CL8633.1]
  • Étiquette VERTE.
  • GF 1000 (1949) Sérénade céleste [CL8634.1] – La madona de Sorrente [CL8635.1]
  • GF 1002 (1949) Roses de Picardie – Petite maison grise (=DF2699)
  • GF 1003 (1949) Maria – Un soir… une nuit… (2 titres du film « Fièvres ») (=DF2845)
  • GF 1004 (1949) Le chant du gardian (du film « Le Soleil a toujours raison ») – Quand je pense à vous (=DF2887)
  • GF 1005 (1949) Noël en mer – Venise et Bretagne (=DF1645)
  • GF 1006 (1949) Sais-tu ? [CL8727.1] (du film « Road house ») – Perfide Venezia [CL8729.1]
  • GF 1007 (1949) Est-ce l’amour ? [CL8742.1] – Le marchand de rêves [CL8743.1]
  • GF 1008 (1949) Après toi je n’aurai plus d’amour – Je voudrais un joli bateau (=DF1631)
  • GF 1009 (1949) Fontaine [CL8728.1] – Minuit [CL8730.1]
  • GF 1010 (1950) Romance au fond des cours [CL8745.1] – Cerisier rose et pommier blanc [CL8796.1]
  • GF 1011 (1950) Supplique [CL8797.1] – Trois moissonneurs [CL8814.1]
  • GF 1012 (1950) Sous le ciel bleu de Catari [CL8813.2] – Une hirondelle [CL8815.1]
  • GF 1013 (1950) Tant qu’il y aura des étoiles – Chanson pour ma brune (=DF1991)
  • GF 1014 (1950) Idylle foraine [CL8744.1] – Belle ma belle [CL8795.1]
  • GF 1015 (1950) Tchi Tchi (DF1893) – Marinella (DF1895)
  • GF 1016 (1950) Tango de Marilou – Bohémienne aux grands yeux noirs (DF2080)
  • GF 1017 (1950) Loin des guitares – Bella ragazzina (=DF2002)
  • GF 1018 (1950) Lentement dans la nuit (DF1663) – Guitare d’amour (DF1730)
  • GF 1019 (1950) Ajacciu bellu – Canzona di u cucu (=DF1297)
  • GF 1020 (1950) Berceuse – A Rustaghia (=DF1296)
  • GF 1021 (1950) O Ciucciarella – Nini-Nanna (=DF1920 Columbia & 85486 Parlophone)
  • GF 1022 (1951) Joli mois de mai [CL8954.21] – Chérie sois fidèle [CL8955.21]
  • GF 1024 (1951) Mandolino… Mandolino [CL8980.21] – Jamais [CL8981.21]
  • GF 1025 (1951) Trop jeune [CL9051.21] – Jolie pluie d’été [CL9052.21]
  • GF 1026 (1951) Pot-pourri du film « Au pays du soleil » [CL9049.21] & [CL9050.21]
  • GF 1027 (1951) Bretagne [CL9088.21] – Marseille… mon pays [CL9102.21] (du film « Au pays du soleil »)
  • GF 1028 (1951) Tennessee Waltz [CL9087.21] – C’était écrit (1re version) [CL9103.21]
  • GF 1030 (1952) Si jamais [CL9115.21] – Luna rossa [CL9117.21]
  • GF 1031 (1952) Carole [CL9114.21] – Son cœur est amoureux [CL9151.21]
  • GF 1032 (1952) Charmaine [CL9116.21] – Va, mon ami va [CL9152.21] (du film « Son dernier Noël »)
  • GF 1033 (1952) J’ai gardé ta photo [CL9235.21] – Merci pour tes fleurs [CL9236.21]
  • GF 1034 (1952) Sous la pergola [CL9233.21] – Vole colombe [CL9234.21]
  • GF 1035 (1952) Petite étoile de Noël [CL9290.21] (du film « Son dernier Noël ») – Le bonhomme de neige [CL9291.21]
  • GF 1036 (1952) Printemps à Rio [CL9271.21] – Il est trop tard [CL9273.21]
  • GF 1037 (1952) Line [CL9272.21] (du film « Son dernier Noël ») – M’aimerez-vous toujours, mon amour ? [CL9288.21]
  • GF 1038 (1952) Tango bleu [CL9315.21] – J’ai besoin de toi [CL9317.21]
  • GF 1039 (1952) Bouquet d’amour [CL9287.21] (du film « Son dernier Noël ») – Ce beau dimanche-là [CL9289.21]
  • GF 1041 (1953) Ton mariage [CL9354.21] – L’homme tranquille [CL9355.21] (du film « The quiet man »)
  • GF 1042 (1953) Ma Laurencia [CL9314.21] – Rosa [CL9316.21]
  • GF 1043 (1954) J’ai besoin que tu m’aimes [CL9651.21] – Oncle Bill [CL9653.21]
  • GF 1044 (1954) Les cigarières de Barcelone [CL9653.21] – La fête du tabac [CL9655.21]
  • GF 1045 (1954) Adorable [CL9654.21B] – Deux amants [CL9657.21]
  • GF 1046 (1954) Mandoline à Napoli [CL9649.21] – Pardonne-moi [CL9650.21]
  • GF 1047 (1954) Mon trésor [CL9639.21] – Tant de fois [CL9640.21]
  • GF 1048 (1953) Sur la mer une voile [CL9596.21] – Prisonnier d’un beau rêve [CL9597.21]
  • GF 1049 (1954) Mon seul ami [CL9656.21] – Toutes les mères [CL9744.21]
  • GF 1050 (1954) Linda [CL9743.22] – Rose et jasmin [CL9765.21]
  • GF 1051 (1954) Si le destin nous séparait [CL9764.21] – El patio [CL9766.21]
  • GF 1052 (1954) Printemps tu viens de Corse [CL9767.21] – Tu dansais si bien [CL9797.21]
  • GF 1053 (1954) Châteaux en Espagne [CL9793.21] – Florence [CL9798.21]
  • GF 1054 (1954) Maria l’amour [CL9792.21] – Mon ami, mon ami [CL9795.21]
  • GF 1055 (1954) Sérénade méditerranéenne [CL9794.21] – Carlotina [CL9795.21]
  • GF 1056 (1954) Téléphonez-moi chérie [CL9805.21] – Jolie mésange [CL9806.21]
  • GF 1057 (1954) Ma joie [CL9807.21] – Oh ! Mon papa [CL9808.21]
  • GF 1058 (1954) Jolie bruyère [CL9858.21] – Sais-tu cueillir les roses ? [CL9860.21]
  • GF 1059 (1954) À quoi penses-tu mon amour ? [CL9859.21] – Sous les ponts de Venise [CL9861.21]
  • GF 1060 (1954) J’ai trop aimé [CL9927.21] – C’est pour vous [CL9928.21] (de l’opérette « Mon p’tit pote »)
  • GF 1061 (1954) Retour [CL9929.21] – Sauras-tu m’attendre ? [CL9930.21]
  • GF 1062 (1954) Des pays merveilleux [CL9939.21] – Y’a tant d’amour [CL9940.21]
  • GF 1063 (1954) Tango magique [CL9948.21] – Cœurs solitaires [CL9949.21]
  • GF 1064 (1954) Quand Maria chantait [CL9950.21] – Jours bleus [CL9951.21]
  • GF 1065 (1954) La cheribiricocola [CL9952.21] – Guitara mia [CL9953.21]
  • GF 1066 (1955) Si j’avais le bonheur [CL9983.21] – Cara mia [CL9984.21]
  • GF 1067 (1955) Comme une ombre [CL9985.21] – Les rayons du soleil [CL9987.21]
  • GF 1068 (1955) Les fruits de l’été (du film) [CL9986.21] – Va petit enfant [CL9988.21] (de l’opérette « La Toison d’or »)
  • GF 1069 (1955) La Tamise et mon jardin [CL10043.21] – Tu reviendras [CL10044.21] (du film « La Cage aux souris »)
  • GF 1070 (1955) Le petit mendiant [CL10045.21] – Tchi Tchi ou Tchi [CL10046.21]
  • GF 1071 (1955) Johnny Guitare (du film) [CL10047.21] – Bonjour tristesse (du film) [CL10049.21]
  • GF 1072 (1955) Les amants de la belle étoile [CL10098.21] – Trahison [CL10100.21]
  • GF 1073 (1955) Piccina bambina [CL10099.21] – Saci [CL10101.21]
  • GF 1074 (1955) Qui va piano va lontano [CL10108.21] – Pastoreo [CL10109.21]
  • GF 1075 (1955) Merci monsieur Schubert [CL10110.21] – Les fleurs et les fontaines [CL10111.21] (référence 78T attribuée, mais sortie annulée avant mise en fabrication, cause durée du 1er titre trop longue.)
  • GF 1076 (1955) Méditerranée [CL10180.21] – Demain c’est dimanche [CL10181.21] (2 titres de l’opérette « Méditerranée »)
  • GF 1077 (1955) Ajaccio [CL10182.21] – Vierge Marie [CL10183.21] (2 titres de l’opérette « Méditerranée »)

FRANCE - PATHÉ

Étiquette ROUGE

  • PD 98 (1949) Marlène [CPT7132.1] – Ô Mama [CPT7134.1] (2 titres du film « Marlène »)
  • PD 99 (1949) Sérénade sur Paris [CPT7133.2] – Mariana [CPT7135.1] (2 titres du film « Marlène »)
  • PD 102 (1949) Quand les lilas refleuriront [CPT7328.1] – Tout simplement [CPT7330.1] (2 titres du film « Envoi de fleurs »)
  • PD 103 (1949) Vous êtes si jolie [CPT7331.1] – Fermons nos rideaux [CPT7332.1] (2 titres du film « Envoi de fleurs »)
  • PD 108 (1950) Les enfants qui s’aiment [CPT7384.1] – Les feuilles mortes [CPT7388.1]
  • PD 109 (1950) Envoi de fleurs [CPT7329.1] – Mélancolie [CPT7387.1] (2 titres du film « Envoi de fleurs »)
  • PD 110 (1950) La petite église [CPT7385.1] – (Une ou L’) étoile d’amour [CPT7386] (2 titres du film « Envoi de fleurs »)
  • PD 132 (1950) Ma Corse [CPT7860.1] – Ti tengu cara [CPT7861.1]
  • PD 133 (1950) Mona Lisa [CPT7858.1] – Blondine [CPT7859.1]
  • PD 142 (1951) La semaine d’amour [CPT8098.21] – N’attends pas mon amour [CPT8099.21]
  • PD 143 (1951) Bonjour amis [CPT8184.22] – Les yeux d’Angéline [CPT8185.21]

78 tours fabriqués en France spécifiquement pour l'exportation

FRANCE – Columbia - Étiquette MARRON. (série pressée en France, destinée à l'exportation)

  • BF 52 (1943) Paquita (LF171) – Ce matin même (LF172) (2 titres du film « Le Chant de l’exilé »)
  • BF 53 (1943) Ma belle étoile (LF172) – Le vagabond fleuri (LF171) (2 titres du film « Le Chant de l’exilé »)
  • BF 59 (1943) J’ai deux mots (dans mon cœur) – Quel beau jour, mon amour (2 titres du film « Mon amour est près de toi ») (=LF175)
  • BF 60 (1943) Madame la nuit – Quand on est marinier (2 titres du film « Mon amour est près de toi ») (=LF176)
  • BF 71 (1943) Bonsoir à la France – Ce n’est plus la même chanson (=LF177)
  • BF 72 (1944) Tendre sérénade – Mon île d’amour (2 titres du film « L’Île d’amour ») (=LF187)
  • BF 77 (1944) Un bouquet d’étoiles (du film « Pilote malgré lui ») (LF 178) – Le joyeux bandit (du film « L’Île d’amour ») (LF188)
  • BF 20021 (1956) Arrivederci Roma [CL10189.21] – Bambina [CL10190.21]

Étiquette NOIRE. (série pressée en France, destinée à l'exportation)

  • DF 4605 (1948) Bel ami (DF2820) – Toi que mon cœur appelle (du film « Le Soleil a toujours raison ») (DF2825)
  • DF 4606 (1948) Mon étoile (DF2820) – La chanson du voilier (du film « Le Soleil a toujours raison ») (DF2825)
  • DF 4607 (1948) Ce soir – Alcarazas (=LF193)
  • DF 4608 (1948) Besame mucho – Je vivrai seul (du film « Three cheers for the boys ») (=LF194)
  • DF 4609 (1948) Amor… amor – Loin dans l’ombre du passé (du film « La Reine de Broadway ») (=LF195)
  • DF 4610 (1948) Mon église – Viens (=LF196)
  • DF 4611 (1948) Étrange mélodie – Tout contre toi qu’il fait bon (2 titres du film « Sérénade aux nuages ») (=LF198)
  • DF 4612 (1948) Chanson aux nuages – Tango d’un soir (2 titres du film « Sérénade aux nuages ») (=LF199)
  • DF 4613 (1948) La chanson du joli vent – Corsica bella (=LF179)
  • DF 4614 (1948) Dans la nuit, j’entends une chanson – Le pousse-pousse (=LF200)
  • DF 4615 (1948) La belle ouvrez-moi donc – J’ai deux chansons (2 titres du film « Le Gardian ») (=LF205)
  • DF 4616 (1948) Feux de camp (du film « Le Gardian ») – Au pays de l’amour (=LF206)
  • DF 4617 (1948) Je vivrai seul (du film « Three cheers for the boys ») (LF194) - Loin dans l’ombre du passé (du film « La Reine de Broadway ») (LF195)
  • DF 4619 (1948) Adieu celle que j’aime – Jamais deux sans trois (2 titres du film « Le Gardian ») (=LF221)
  • DF 4622 (1948) L’Ajaccienne – Dio vi salvi regina (=LF180)
  • DF 4623 (1948) Petit Papa Noël (2e version) (1948) – Destin (2 titres du film « Destins ») (=LF232)
  • DF 4624 (1948) Quand reviendra le jour (du film « Destins ») – Loin de ton cœur (du film « Le Chanteur inconnu ») (=LF233)
  • DF 4625 (1948) Tout le long des rues – Sérénade à la brise (2 titres du film « Le Chanteur inconnu ») (=LF235)
  • DF 4626 (1948) Angelina – Tout bleu (2 titres du film « Le Chanteur inconnu ») (=LF236)
  • DF 4627 (1948) Adios Pampa mia – Sonata (en français) (=LF239)
  • DF 4628 (1948) À deux pas de mon cœur – Y’a de l’amour (2 titres du film « Destins ») (=LF234)
  • DF 4629 (1948) Quand la guitare chante – Mon cœur est au bout du monde (=LF240)
  • DF 4630 (1948) Malika – Adios Mariquita Linda (du film « Dieu est mort ») (=LF242)
  • DF 4631 (1948) Dans ton cœur et dans mon cœur – Pamelita (=LF243)
  • DF 4632 (1948) Je vous aime sans espoir – Si votre cœur vagabonde (=LF245)
  • DF 4634 (1948) Roman d’amour – Jardin perdu (=LF247)
  • DF 4636 (1948) Le dimanche dans la rue – C’est vous, rien que vous (=LF249)
  • DF 4638 (1948) Je rêve aux étoiles – Midinettes de Paris (=LF255)
  • DF 4639 (1948) Amorcito mio – Heureux le cavalier (du film « Deux amours ») (=LF256)
  • DF 4645 (1948) Poème (du film « Deux amours ») – La lanterne de San Paoli (=LF260)
  • DF 4646 (1948) La marchina – L’amour commande (2 titres du film « Deux amours ») (=LF259)
  • DF 4647 (1948) Mon île d’amour (LF187) – Complainte corse (LF188) (2 titres du film « L’Île d’amour »)
  • DF 4648 (1948) Notre père qui êtes aux cieux (du film « Deux amours ») – Je vous salue Marie (=LF261)
  • DF 4649 (1948) Salut du matin – Merci au ruisseau (2 titres du film « La Belle meunière ») (=LF262)
  • DF 4650 (1948) Salut du soir – Inquiétude (2 titres du film « La Belle meunière ») (=LF263)
  • DF 4651 (1948) En route – Au bord du ruisseau (2 titres du film « La Belle meunière ») (=LF264)
  • DF 4652 (1948) Le cœur fidèle – Ruisseau de mes amours (2 titres du film « La Belle meunière ») (=LF265)
  • DF 4653 (1948) La prière du soir – Femmes que vous êtes jolies (=LF266)
  • DF 4654 (1949) Plus je vous aime – Ma guitare et mon cœur (=LF267)
  • DF 4655 (1951) Mandolino… Mandolino – Jamais (=GF1024)
  • FRANCE – Pathé (séries pressées en France, destinées à l'exportation)
  • Étiquette VERTE. (série pressée en France, destinée à l'exportation)
  • PG 313 (1949) Marlène – Ô Mama (2 titres du film « Marlène ») (=PD98)
  • PG 314 (1949) Sérénade sur Paris – Mariana (2 titres du film « Marlène ») (=PD99)
  • PG 460 (1950) Les feuilles mortes (PD108) – La ronde de l’amour (par autre Interprète : Yvette Horner)
  • PG 510 (1950) Mona Lisa – Blondine (=PD133)

Étiquette NOIRE. (série pressée en France, destinée à l'exportation)

  • PA 2690 (1950) Envoi de fleurs – Mélancolie (2 titres du film « Envoi de fleurs ») (=PD109)
  • PA 2751 (1950) Mona Lisa – Blondine (=PD133)
  • PA 2780 (1951) Bonjour amis – Les yeux d’Angéline (=PD143)
  • PA 2784 (1951) La semaine d’amour – N’attends pas mon amour (=PD142)

78 Tours Columbia USA en français, enregistrés en France, titres inédits en France

  • 4138-M (1936) Marinella (1ère Version Orch Wyns) [CL5627.1] (inédit en France) – J’aime les femmes, c’est ma folie (1ère version Orch Wyns) [CL5628.1] (inédit en France)
  • 4183-M (1936) Dans le jardin de mes rêves [CL5641.1] (1ère version inédite en France) – Un jour je te dirai (DF2033)

78 Tours Columbia Grande-Bretagne & Empire Britannique en anglais ou en français, enregistrés en France, titres inédits en France.

  • DB 1710 (1936) Goodbye Hawaii [CL6043.1] – Serenade in the night [CL6068.1] (2 titres chantés en anglais, inédits en France)
  • DB 1908 (1939) Danger in the waltz [CL7172.1] – Somewhere in France with you [CL7174.1] (2 titres chantés en anglais, inédits en France)
  • DB 1913 (1939) Roses of Picardy [CL7190.1] – Little grey home in the west [CL7192.1] (2 titres chantés en anglais, inédits en France)
  • DC 349 (1939) Le marin veille sur l’océan [CL7163.1] (inédit en France) – Un violon dans la nuit (de la revue du Casino de Paris « Parade du monde ») (DF1817)
  • DC 402 (1947) Adios Pampa Mia (LF239) – Sonata [CL8321.1] (en anglais, inédit en France)

78 Tours Columbia Italie en napolitain, enregistrés en Italie à Milan, titres inédits en France

  • DQ 3207 (1939) Serenatella [CB9785] – Gelusia [CB9786] (2 titres chantés en napolitain, inédits en France, enregistrés en Italie)
  • DQ 3208 (1939) Perche non mami piu [CB9787] – Canta ancora nella notte [CB9788] (2 titres chantés en napolitain, inédits en France, enregistrés en Italie)

45 Tours Columbia/EMI SP (2 titres) sans pochette dédiée Série SCVF

  • SCVF 1001 (1953) - Printemps à Rio 1952 - Tango bleu 1952
  • SCVF 1005 (1953) - Ton mariage - Mouettes sur Sorrente
  • SCVF 1006 (1954) - Adorable - Deux amants
  • SCVF 1007 (1954) - Mandolines à Napoli - Pardonne-moi
  • SCVF 1008 (1954) - Mon trésor - Tant de fois
  • SCVF 1009 (1954) - Sur la mer une voile - Prisonnier d'un beau rêve
  • SCVF 1010 (1954) - Mon seul ami - Toutes les mères
  • SCVF 1011 (1954) - Les cigarières de Barcelone - La fête du tabac
  • SCVF 1012 (1954) - Tu dansais si bien - Printemps de Corse
  • SCVF 1013 (1954) - Châteaux en Espagne - Florence
  • SCVF 1014 (1954) - Maria l'amour - Mon ami, mon ami
  • SCVF 1015 (1954) - Sérénade méditerranéenne - Carlotina
  • SCVF 1016 (1954) - Si le destin nous séparait - El patio
  • SCVF 1017 (1954) - Téléphonez-moi, chérie - Jolie mésange
  • SCVF 1018 (1954) - Oh ! Mon Papa - Ma joie
  • SCVF 1019 (1954) - Jolie bruyère - Sais-tu cueillir les roses ?
  • SCVF 1020 (1954) - À quoi penses-tu, mon amour ? - Sous les ponts de Venise
  • SCVF 1021 (1954) - J'ai trop aimé - C'est pour vous
  • SCVF 1022 (1954) - Retour - Sauras-tu m'attendre
  • SCVF 1023 (1954) - Des pays merveilleux - Y'a tant d'amour
  • SCVF 1024 (1954) - Tango magique - Cœurs solitaires
  • SCVF 1025 (1954) - Quand Maria chantait - Jours bleus
  • SCVF 1026 (1954) - La chéribiricocola - Guitara mia
  • SCVF 1027 (1955) - Si j'avais le bonheur - Cara mia
  • SCVF 1028 (1955) - Comme une ombre - Les rayons du soleil
  • SCVF 1029 (1955) - Les fruits de l'été - Va petit enfant
  • SCVF 1030 (1955) - Les amants de la belle étoile - Trahison
  • SCVF 1031 (1955) - Piccina bambina - Saci
  • SCVF 1032 (1955) - Noël Blanc - Prière Péruvienne
  • SCVF 1033 (1955) - Méditerranée - Ajaccio
  • SCVF 1034 (1955) - N'en dis rien à personne - Tango Méditerranée
  • SCVF 1035 (1955) - Vierge Marie - Campanella
  • SCVF 1036 (1956) - Arrivederci Roma - Bambina
  • SCVF 1037 (1956) - Domani - Tango d'Italie
  • SCVF 1038 (1956) - C'est bon d'aimer - Le ciel est témoin
  • SCVF 1039 (1956) - Invitation au baïon - Je vous aime
  • SCVF 1040 (1956) - Concerto d'automne - Mensonges de ma vie
  • SCVF 1041 (1956) - Mon printemps - Une guitare au clair de lune
  • SCVF 1042 (1956) - Le village mort - Petit edelweiss
  • SCVF 1043 (1956) - Amoureux - Gervaise
  • SCVF 1044 (1956) - Une étoile monte - Le Noël des enfants corses
  • SCVF 1045 (1956) - Père Noël reviendra - C'est Noël
  • SCVF 1046 (1956) - La vieille maison - Poney mon ami
  • SCVF 1047 (1956) - Chanson du pied léger - On n'a pas tous les jours vingt ans -annulé
  • SCVF 1048 (1956) - Les coquettes de Porto-Rico - Le secret d'Isabelle
  • SCVF 1049 (1956) - Les roses blanches - On n'a pas tous les jours vingt ans
  • SCVF 1050 (1956) - Chanson du pied léger - Brune, blonde, rousse ou châtaine
  • SCVF 1051 (1957) - La fête à maman - Toi qui veux savoir
  • SCVF 1052 (1957) - Évasion - Ô mon Dieu
  • SCVF 1053 (1957) - Serenata - Valse
  • SCVF 1054 (1957) - Scusami - Quand tu chantes ma guitare
  • SCVF 1055 (1957) - Cindy - Le long des rues de Paris
  • SCVF 1056 (1957) - Tu n'as pas très bon caractère - Accarezzame
  • SCVF 1057 (1957) - Un jour l'amour - Beaucoup de caresses
  • SCVF 1058 (1957) - Mandoline amoureuse - Toi l'amour
  • SCVF 1059 (1957) - Buenas noches mi amor - Lazarelle
  • SCVF 1060 (1958) - Le petit tango - Fleur du Japon
  • SCVF 1061 (1958) - Imploration - Naples au baiser de feu
  • SCVF 1062 (1958) - Te voglio bene tanto - Costenzella
  • SCVF 1063 (1958) - Ave Maria de Gounod (yostrae) -1938 - Ô Bernadette
  • SCVF 1064 (1958) - Madre mia - Corsica
  • SCVF 1065 (1958) - Adieu amour - Bon voyage
  • SCVF 1066 (1958) - Dans le bleu du ciel bleu - Amour enfants et mandolines
  • SCVF 1067 (1958) - Mélodie perdue- Tu es de mon pays
  • SCVF 1068 (1958) - Le bateau de Tahiti - Le petit tango
  • SCVF 1069 (1958) - L'ajaccienne -1943 - Complainte Corse (2ème version) -1955-
  • SCVF 1070 (1958) - Si tu vas à Rio - Tu me donnes
  • SCVF 1071 (1958) - Bonjour chérie - Pourquoi n'as tu rien dit ?
  • SCVF 1072 (1958) - Guitare et tambourin - L'eau vive
  • SCVF 1073 (1958) - Je t'écrirai - Cœur à cœur
  • SCVF 1074 (1959) - Maria (en corse) - Dans mon île d'amour
  • SCVF 1075 (1959) - Corsica bella (2ème version) - Porto Polo
  • SCVF 1076 (1959) - Sur la piazetta - Sérénade à Bari
  • SCVF 1077 (1959) - Si Dieu pouvait (1ère version) - Être ensemble
  • SCVF 1078 (1959) - Fumée aux yeux - Oui, oui, oui, oui,
  • SCVF 1079 (1959) - Ce serait dommage - Le soleil
  • SCVF 1080 (1959) - Ciao, ciao bambina - Li per li
  • SCVF 1081 (1959) - Écris-le moi - Mama cara mama
  • SCVF 1082 (1959) - La Madone d'amour - Le secret de l'amour
  • SCVF 1083 (1959) - Rien pour toi - Les cloches de Lisbonne
  • SCVF 1084 (1959) - Ne joue pas (1ère version) - Le monde change
  • SCVF 1085 (1960) - Tom Pillibi - Au fond des nuits
  • SCVF 1086 (1960) - Je sais - L'aventure est belle
  • SCVF 1087 (1960) - Vieni vieni si - Bon baisers à bientôt
  • SCVF 1088 (1960) - (Va) Comme un cygne blanc - Paris a le cœur tendre
  • SCVF 1089 (1960) - Canzona di u cucu (2ème vers.) -1959 - O signore cosa che (1ère vers.) -1955-
  • SCVF 1090 (1960) - Les filles du soleil - Ma chanson est pour toi
  • SCVF 1091 (1960) - Notre concerto - Le grand pardon
  • SCVF 1092 (1960) - Trahison -1955 - Tu peux
  • SCVF 1093 (1961) - Marinella -1936 - Guitare d'amour -1935-
  • SCVF 1094 (1961) - Tchi-tchi -1936 - Tango de Marilou -1933-
  • SCVF 1095 (1961) - Tango bleu (1ère version) -1952 - Trahison -1955-
  • SCVF 1096 (1961) - Marina viva - Qu'il est doux
  • SCVF 1097 (1961) - Mon chant d'amour - Matteo
  • SCVF 1098 (1961) - L'enfant que j'aime - Tout le bonheur du monde
  • SCVF 1099 (1961) - Le temps d'un tango - Une simple carte postale
  • SCVF 1100 (1961) - Plus doucement – Retour (j'ai fait le tour du monde)
  • SCVF 1101 (1961) - Sous le ciel de Provence - Douce nuit de Malaga
  • SCVF 1102 (1961) - Enfin les vacances - Amour cigales et farniente
  • SCVF 1103 (1961) - Luna Rossa -1952 - Mandoline à Napoli -1954-
  • SCVF 1104 (1961) - Guitare tango - Je rêve de Tahiti
  • SCVF 1105 (1961) - Quand je reviens chez moi - Marie Maria
  • SCVF 1106 (1961) - Trois enfants - Le plus grand jour
  • SCVF 1107 (1961) - Mon père Noël à moi - Merci Noël

45 Tours Columbia/EMI SP (2 titres) sans pochette dédiée Série SCRF

  • SCRF 118 (1953) - La petite mule - Ne lui dis jamais
  • SCRF 127 (1953) - Moulin rouge (1ère version) - Ne laissez pas s'enfuir l'amour
  • SCRF 514 (1961) - C'est toujours le tango qu'on aime - Vizzavona
  • SCRF 530 (1961) - Rien - Faites un bon voyage
  • SCRF 540 (1962) - Tango italiano - Roses blanches de Corfou
  • SCRF 550 (1962) - Tu n'est pas un ange - Gondoli gondola
  • SCRF 657 (1963) - J'avais vingt ans - Amor, mon amour my love
  • SCRF 664 (1963) - J'ai envie de t'embrasser - 1959 - Clair de lune -1959-
  • SCRF 683 (1963) - Le soleil et la mer - Le temps des guitares
  • SCRF 684 (1963) - Adios amigo - Éternelle chanson
  • SCRF 702 (1963) - Minuit Chrétiens -1939 - Petit Papa Noël -1948-
  • SCRF 736 (1964) - Crépuscule tango - Lune de miel au Portugal
  • SCRF 788 (1964) - C'est à Capri - Marinella
  • SCRF 789 (1964) - Maria - Vieni vieni
  • SCRF 813 (1964) - La ronde - La playa
  • SCRF 886 (1965) - Tu méritais mieux - Le printemps sur la colline
  • SCRF 936 (1966) - Bye bye bye - Merci chérie
  • SCRF 953 (1966) - Le soleil c'est déjà les vacances - San Miguel
  • SCRF 978 (1966) - Dommage dommage - Il faut croire
  • SCRF 985 (1967) - C’est ma chanson - Sérénade Ajaccienne
  • SCRF 1012 (1967) - Tango Bleu - Jalousie
  • SCRF 1019 (1968) - Une rose - Les lilas blancs
  • SCRF 1021 (1968) - C'est un chant dans mon cœur - Tu reviendras vers ta maison
  • SCRF 1032 (1968) - Petit Papa Noël -1948 - L'Ajacienne
  • SCRF 1034 (1968) - Le Noël des enfants oubliés - Pour Noël
  • SCRF 1036 (1968) - Cette nuit-là - Vive le vent

45 Tours Columbia/EMI SP (2 titres) sans pochette dédiée Série JBCOL (Juke Box Columbia)

  • JBCOL600.011 (1969) - Ah ! Qu'il est doux (Adagio cardinal) - Maria Souviens-toi
  • JBCOL600.038 (1969) - Le marchand de soleil - Il fait beau
  • JBCOL600.054 (1969) - Marinella -1936 - Tchi-tchi -1936-

45 Tours Columbia/EMI SP (2 titres) sans pochette dédiée Série SP (Juke Box "Spécial Product")

  • SP52 (1969) - La roue tourne -1968 - La dernière valse (2ème prise "devais-je") -1967-
  • SP140 (1971) - La boudeuse – Ici
  • SP147 (1971) - D'un bateau - Bon baisers à bientôt
  • SP148 (1971) - Midinettes de Paris – Obsession
  • SP149 (1971) - Tout le long des rues - Des pays merveilleux
  • SP150 (1971) - Voulez-vous Madame ? - Dans le jardin de mes rêves
  • SP151 (1971) - Mon printemps - Sérénade à la brise
  • SP152 (1971) - N'en dis rien à personne - La prière du soir
  • SP153 (1971) - Le bonheur n'est plus un rêve - Chanson aux nuages
  • SP154 (1971) - La belle ouvrez-moi donc – Line
  • SP155 (1971) - Ma joie - Merci Monsieur Schubert
  • SP156 (1971) - Le moulin de Magali - Prenez-moi pour joujou
  • SP157 (1971) - Tango d'Italie - Vous n'êtes pas venue dimanche
  • SP158 (1971) - Femmes, que vous êtes jolies - Va, mon ami va
  • SP287 (1973) - Concerto de Varsovie - Lettre à Élise
  • SP299 (1974) - Papillon – Papillon (même titre sur les deux faces)
  • SP321 (1974) - Comme une ombre - Ne lui dis jamais
  • SP361 (1974) - Avoir un bon copain, Hallelujah - Je chante sous la pluie
  • SP411 (1975) - Je t'ai donné mon cœur - Thé pour deux
  • SP412 (1975) - Pour être un jour aimé de toi, je vous emmènerai, adieu… - Heure exquise
  • SP413 (1975) - Méditerranée - Oh ! Ma Rose-Marie
  • SP1088 (1979) - La prière - Les temps viendront
  • SP1122 (1980) - Chanson d'amour - Ça ne vaut pas l'amour

45 Tours Columbia/EMI SP (2 titres) avec pochette dédiée Série 2C0

  • 2C006-10308M (1969) - Bonne fête papa - Ah ! Le petit vin blanc
  • 2C006-10336M (1969) - Souvenez-vous Mama -1962 - Maman (Bixio) -1962-
  • 2C006-10540M (1969) - Mon pays (B.O. du film "L'Âne de Zigliara")- Thème corse
  • 2C006-10717M (1970) - L'étoile filante - Lorsque le cœur est amoureux (A namorada que sonhei)
  • 2C006-11369M (1970) - Quelques gouttes de pluie - L'homme qui se rappelle (Melancholy man)
  • 2C006-11522M (1971) - Love story (du film) - Mourir d'aimer (inspiré du film "Mourir d'aimer")
  • 2C006-11730M (1971) - La marche de Sacco et Vanzetti (Here's to you) (du film) - Ne t'en va pas (Please don't go) -1969-
  • 2C006-11776M (1971) - Mon pays -1969 (B.O. du film "Une drôle de bourrique") - Thème corse -1969-
  • 2C006-11849M (1971) - L'avventura - Une autre ville, un autre jour (Another time, another place)
  • 2C006-12225M (1972) - Il était une fois… la révolution (du film) - Le soleil ne se couche jamais
  • 2C006-12303 (1972) - Parle plus bas (Speak softly love-du film "Le Parrain") - Le monde et notre amour (Till)
  • 2C006-12418 (1973) - Pluie d'été, soleil d'hiver (Summer-days) - Donnez-moi des roses
  • 2C006-12448 (1973) - Maman bonheur - Maman la plus belle du monde
  • 2C008-12714 (1974) - Papillon (chanson du film) - Es-tu seule mon amour ? (Are you lonesome to-night ?)
  • 2C008-12959 (1974) - Chantons l'amour - Laisse-moi le temps (Let me try again)
  • 2C004-13008 (

Publié dans Chanteurs-Chanteuses

Commenter cet article

viviane.mariage 27/03/2017 15:58

je ne sais pas encore ce que c'est site Web merci. C'est une chanson que je chantais en rentrant du travail en 1946 et maintenant je l'entends dans une PUB pour Pizza.

le gall 13/07/2015 18:10

et les crimes d’Israël et du bolchévisme de Marx, vous les comptez ? Honte à vous !