Piérade Pierre

Publié le par Mémoires de Guerre

Pierre Piérade (parfois crédité Piérade ou Pierade) est un acteur belge, né à Charleroi (Belgique) — date non connue —, décédé à Paris (France) le 28 août 1937. 

 

Piérade Pierre

Au cinéma, après trois courts métrages français muets en 1914, 1921 et 1922, Pierre Piérade apparaît dans quarante-sept films français parlants (ou co-productions, franco-allemandes principalement), entre 1930 et 1936, comme second rôle de caractère, ou dans des petits rôles (parfois non-crédités). Durant sa carrière, il joue également au théâtre.

Filmographie

  • 1914 : Dick est un chien savant de Max Linder (court métrage)
  • 1921 : Asmodée à Paris de Chaudy (court métrage)
  • 1922 : Monsieur Lebidois propriétaire de Pierre Colombier (court métrage)
  • 1930 : La Petite Lise de Jean Grémillon
  • 1931 : Magie moderne de Dimitri Buchowetzki
  • 1931 : Rive gauche d'Alexander Korda
  • 1931 : Le Réquisitoire de Dimitri Buchowetzki
  • 1931 : La Bande à Bouboule de Léon Mathot
  • 1931 : À mi-chemin du ciel d'Alberto Cavalcanti
  • 1931 : L'Amour à l'américaine de Claude Heymann et Paul Fejos
  • 1932 : La Perle de René Guissart
  • 1932 : Mon amant l'assassin de Solange Bussi
  • 1932 : Un rêve blond d'André Daven et Paul Martin
  • 1932 : Allô Berlin ? Ici Paris ! de Julien Duvivier
  • 1932 : Le Vainqueur ou Le Veinard d'Hans Hinrich et Paul Martin
  • 1932 : Aux urnes, citoyens ! de Jean Hémard
  • 1932 : Coup de feu à l'aube de Serge de Poligny
  • 1932 : Quick de Robert Siodmak et André Daven
  • 1932 : Stupéfiants de Kurt Gerron et Roger Le Bon
  • 1932 : À moi le jour, à toi la nuit de Ludwig Berger et Claude Heymann
  • 1933 : Rothchild de Marco de Gastyne
  • 1933 : Au bout du monde d'Henri Chomette et Gustav Ucicky
  • 1933 : Rivaux de la piste de Serge de Poligny
  • 1933 : Charlemagne de Pierre Colombier : Malet
  • 1933 : I.F.1 ne répond plus de Karl Hartl
  • 1933 : Théodore et Cie de Pierre Colombier
  • 1934 : Vers l'abîme d'Hans Steinhoff et Serge Véber
  • 1934 : Toi que j'adore d'Albert Valentin et Géza von Bolváry
  • 1934 : Mon cœur t'appelle de Carmine Gallone et Serge Véber
  • 1934 : Princesse Czardas d'André Beucler
  • 1934 : Les Misérables de Raymond Bernard
  • 1934 : Rêve éternel d'Henri Chomette et Arnold Fanck
  • 1934 : On a volé un homme de Max Ophüls et René Guissart
  • 1934 : L'Or de Serge de Poligny et Karl Hartl
  • 1934 : Le Roi des Champs-Élysées de Max Nosseck
  • 1934 : Nuit de mai d'Henri Chomette et Gustav Ucicky
  • 1935 : Baccara d'Yves Mirande
  • 1935 : La Marmaille de Dominique Bernard-Deschamps
  • 1935 : Dédé de René Guissart
  • 1935 : Sonnette d'alarme de Christian-Jaque
  • 1936 : Une gueule en or de Pierre Colombier
  • 1936 : Donogoo d'Henri Chomette et Reinhold Schünzel
  • 1936 : Le Vertige de Paul Schiller
  • 1936 : La Dernière Valse de Leo Mittler
  • 1936 : Appartement à louer ou À louer meublé de Jacques de Casembroot et Gilbert de Kniff (court métrage)
  • 1936 : Tarass Boulba d'Alexis Granowsky
  • 1936 : L'Homme du jour de Julien Duvivier
  • 1936 : Les Jumeaux de Brighton de Claude Heymann : Le président du tribunal
  • 1936 : Jenny de Marcel Carné

Théâtre

  • 1925 : Pépète, opérette en trois actes, musique de José Padilla Sánchez, livret de Didier Gold, Robert Dieudonné et C.A. Charpentier, avec Robert Burnier, Félix Oudart (Théâtre de l'Avenue, Paris)
  • 1932 : La Patissière du village ou Madeleine, pièce d'Alfred Savoir, mise en scène de Louis Jouvet, avec Jean-Pierre Aumont, Marguerite Pierry (Théâtre Pigalle, Paris)

Publié dans Acteurs et Actrices

Commenter cet article