Oberkommando des Heeres (OKH)

Publié le par Mémoires de Guerre

L’Oberkommando des Heeres (OKH) était le commandement suprême de la Heer, l'armée de terre de la Wehrmacht. 

Walther von Brauchitsch - Adolf Hitler - Adolf Heusinger - Heinz Guderian
Walther von Brauchitsch - Adolf Hitler - Adolf Heusinger - Heinz Guderian
Walther von Brauchitsch - Adolf Hitler - Adolf Heusinger - Heinz Guderian
Walther von Brauchitsch - Adolf Hitler - Adolf Heusinger - Heinz Guderian
Walther von Brauchitsch - Adolf Hitler - Adolf Heusinger - Heinz Guderian

Walther von Brauchitsch - Adolf Hitler - Adolf Heusinger - Heinz Guderian

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, son rôle consistait principalement à diriger les opérations militaires sur le front de l'Est, les autres théâtres d'opérations ayant été progressivement transférés à la responsabilité de l'OKW, plus docile à obéir aux ordres d'Hitler. Contrairement à pratiquement toutes les autres organisations allemandes de l'époque qui dépendaient du gouvernement Nazi, l'OKH n'était pas sous le contrôle du NSDAP ou de la SS et, fort des traditions militaires de l'ancien Empire allemand, gardait une indépendance relative vis à vis des organisations politiques nazies.

Lassé des désaccords réguliers qu'il avait avec l'OKH suite aux échecs militaire de l'hiver 1941-1942 (Bataille de Moscou), Hitler prit en direct le commandement de l'armée de terre le 19 décembre 1941, en remplacement du général Walther von Brauchitsch. Son Chef d'Etat-Major, le général Franz Halder, principal artisan de la Blitzkrieg, fut limogé neuf mois plus tard et remplacé par le général Kurt Zeitzler.

Commandants en chef de l'armée de terre

Chefs d'Etat-major de l'armée de terre

Commenter cet article