Novak Franz

Publié le par Roger Cousin

Novak FranzNé à Wolfsbour en Autriche en 1913, Novak est inscrit dès 1939 dans la Hitlerjugend, et en 1933 dans le parti. En juillet 1934 il participe à la tentative de coup d’état lors de laquelle le chancelier Engelbert Dolfuss est assassiné. Il s’enfuit en Allemagne. Il revient à Vienne après l’Anschluss où il travaille pour le SD et devient membre de l’Office central pour l’Immigration Juive dirigée par Adolf Eichmann. Désormais sa carrière est liée à celle d’Eichmann.

Il le suit à Prague puis à Berlin à l’Office IV-B-4 du RSHA. Il s’occupe particulièrement du bon fonctionnement des trains qui déportent des milliers de personnes vers les camps de toute l’Europe. Après la guerre il entre dans la clandestinité sous un faux nom et se cache en Autriche. Il reprend son vrai nom en 1957.

Il est arrêté en 1961 à la suite du témoignage d’Eichmann au procès de Jérusalem. Condamné à huit ans de prison à Vienne en 1964, il est acquitté en 1966 lors d’un second procès. Un troisième procès en 1969 le condamne à neuf ans, et un quatrième à lieu en 1972, avec un verdict final de sept ans.


Commenter cet article