Narodnii Komissariat Vnoutrennikh Diél (NKVD)

Publié le par Mémoires de Guerre

Le NKVD (Narodnii Komissariat Vnoutrennikh Diél (Commissariat du peuple aux Affaires intérieures), police politique de l’ex-Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), était la police secrète soviétique, créée en 1934 à la suite de la Guépéou, avant d’être elle-même remplacée en 1946 par le MVD.

Lavrenti Béria

Lavrenti Béria

Le rôle du NKVD était de contrôler la population et la direction de l’URSS, ses chefs ne rendant compte qu’à Staline, celui-ci utilisera donc ce service pour maintenir son autorité sur le pays. Le NKVD rassemblait plusieurs milliers d’hommes, allant d’agents de police jusqu’à des militaires. Pendant la Seconde Guerre mondiale le NKVD avait ses propres divisions qui permettaient ainsi de maintenir son influence jusque sur la ligne de front et ainsi de faire appliquer les ordres du haut commandement.

Le rôle des unités du NKVD a été fortement décrié après la guerre par les soldats soviétiques à cause des méthodes extrémistes employés par ceux-ci en matières disciplinaire et répressive et par leur manque de véritable valeur combative, ceux-ci étant plus des unités de police que de véritables troupes de choc. Le NKVD est responsable, selon le général du KGB Alexandre Karbanov, de la mort de 3,5 millions de Soviétiques lors des purges staliniennes. Il gérait le système répressif en URSS dont le goulag.

Commissaires

  • 1934-1936 : Guenrikh Iagoda
  • 1936-1938 : Nikolaï Iejov
  • 1938-1946 : Lavrenti Beria

NKGB

  • février 1941-juillet 1941 : Vsevolod Merkoulov
  • avril 1943-mars 1946 : Vsevolod Merkoulov

Commenter cet article