Ley Robert

Publié le par Roger Cousin

Robert Ley (né le 15 février 1890 à Niederbreidenbach, mort le 25 octobre 1945 à Nuremberg) était un homme politique allemand, Directeur du Front allemand du travail et Organisateur du NSDAP (Reichsorganisationsleiter). Issu d'une famille d'agriculteurs, de Friedrich Ley et de sa femme Emilie (née Wald), Robert Ley est le septième d'une famille de onze enfants. Élève brillant, il parvient, malgré ses origines modestes, à étudier la chimie aux universités de Jena et Bonn.

Robert Ley

Robert Ley

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Robert Ley se porte volontaire et s'engage dans l'armée allemande. Il passe deux ans dans un régiment d'artillerie, avant de suivre une formation pour devenir aviateur. En juillet 1917, son avion est abattu au dessus de la France. Lors du crash, Ley subit un traumatisme crânien et gardera à vie un léger bégayement et une certaine propension à la nervosité. Fait prisonnier par les français, ce dernier passe deux ans dans un camp de prisonniers. Ce n'est qu'en 1920 qu'il retrouve la liberté. De retour en Allemagne, Ley retourne à l'université et obtient son doctorat de chimie. Son diplôme en poche, il se fait embaucher par une filiale alimentaire du géant industriel IG Farben, à Leverkusen dans la Ruhr.

En 1924, opposé à l'occupation française de la Ruhr, Ley dont les positions ultra-nationalistes se sont affirmées rejoint le NSDAP, peu de temps après qu'Adolf Hitler ait prononcé son célèbre discours à Munich. En 1925, Robert Ley devient Gauleiter et l'éditeur d'un journal antisémite, le Westdeutsche Beobachter. En 1931, Robert Ley est nommé à l'état major du NSDAP afin de prendre en charge l'organisation du NSDAP (Reichsorganisationsleiter) en remplacement de Gregor Strasser, limogé par Hitler à la suite d'un différent. L'expérience de Ley acquise alors qu'il était à la tête de la région ouvrière de la Ruhr (Gauleiter) le rend populaire dans l'aile socialiste du parti nazi. Quand Hitler devient Chancelier en janvier 1933, Ley le suit à Berlin. Le 1er mai, lorsque les syndicats sont dissous pour être remplacés par le Front allemand du travail (Deutsche ArbeitsfrontDAF), Robert Ley est nommé par Hitler directeur de la nouvelle organisation.

Martin Bormann, Robert Ley, Wilhelm Frick, Hans Frank, Franz von Epp, Joseph Goebbels, and Walter Buch at a Nazi rally, Nürnberg, Germany, 12 Sep 1938

Martin Bormann, Robert Ley, Wilhelm Frick, Hans Frank, Franz von Epp, Joseph Goebbels, and Walter Buch at a Nazi rally, Nürnberg, Germany, 12 Sep 1938

A la fin de la guerre, Robert Ley changea d'identité et prit le pseudonyme de Ernst Dostelmaier. Arrêté et confronté à des témoins qui le reconnurent, il fut incarcéré à la prison de Nüremberg. Le 25 octobre 1945, il fut retrouvé pendu à une poignée de porte par des lambeaux de son drap qu'il avait déchirés et assemblés de manière à en faire une corde. Ce suicide incita les autorités alliées à augmenter la surveillance des cellules des accusés, sans pourtant éviter cependant le suicide de Hermann Göring le 15 octobre 1946 par ingestion d'une capsule d'acide cyanhydrique.

Commenter cet article