L'Homme qui cherche la vérité

Publié le par Alexander Esway

L'Homme qui cherche la vérité est un film français d'Alexander Esway sorti en 1940.A l'automne de sa vie, le banquier Jean Vernet semble avoir atteint le bonheur parfait. Il fait bénéficier de sa bonté naturelle ses employés, ses serviteurs et son entourage, sa sœur et son beau-frère, le ménage Larose; son filleul Fernand qu'il a recueilli, élevé et choyé et une ravissante jeune femme Jacqueline Diel dont il a fait la connaissance alors qu'elle venait d'être veuve et qui est devenue son amie.

Cette atmosphère confortable est perturbée par un incident qui lui fait soupçonner que Fernand est devenu l'amant de Jacqueline Diel. Le banquier est confirmé dans ses appréhensions par une lettre anonyme écrite par sa sœur, la perfide Adrienne, qui déteste Jacqueline tout en lui montrant bon visage.  Jean Vernet qui voit peu à peu se lézarder un édifice qu'il croyait solide se décide à aller jusqu'au bout de ses investigations. Brusquement, il fait part à tous qu'il n'entend plus. Une surdité soudaine et étonnante l'isole des humains. Aussitôt, du maître d'hôtel au beau-frère, du filleul à Adrienne, c'est un déballage de grossièretés, de vilenies, de révélations cruelles que, sans gêne, on lui jette à la figure en affectant des sourires affectueux.

Fernand est un jeune filou sans scrupules et sans moralité, les domestiques sont de tristes sires, Larose un imbécile qui court vaniteusement le guilledou sa sœur une mégère prête à saper le bonheur de son frère et à l'escroquer; jusqu'aux spécialistes convoqués pour soigner le banquier qui se révèlent avides et incompétents. Vernet comprend qu'il ne peut compter que sur l'amitié de son ami le caissier et la fidélité de son chien. Seule, Jacqueline aura le courage de lui avouer sa faute et il lui sera beaucoup pardonné après que, rétablissant la situation, Jean Vernet ayant trouvé la vérité ait chassé sa famille, corrigé le filleul félon et congédié ses domestiques.

L'Homme qui cherche la vérité de

L'Homme qui cherche la vérité de

Fiche technique

  • Réalisateur : Alexander Esway
  • Assistant-réalisateur : Charles Barrois
  • Scénario et dialogue : Pierre Wolff
  • Musique originale : Adolphe Borchard
  • Directeur de la photographie : Victor Arménise
  • Cameraman : Paul Portier
  • Assistant-opérateur : Henri Janvier
  • Chef décorateur : Henri Ménessier
  • Montage : Maurice Serein
  • Son : Jacques Hawadier
  • Producteurs : Joseph Bercholz, Edouard Gide
  • Production : Les Films Gibé
  • Genre : Comédie
  • Date de sortie : 20 mars 1940
  • Durée : 90 minutes

Distribution

  • Raimu : Jean Vernet, un banquier qui simule la surdité pour mieux sonder son entourage
  • Jacqueline Delubac : Jacqueline Diel, la charmante maîtresse de Vernet
  • Gabrielle Dorziat : Adrienne, la sœur de Vernet qui déspprouve sa liaison
  • André Alerme : Victor
  • Jean Mercanton : Fernand, le filleul de Jean qu'il a recueilli, élevé et choyé
  • Yvette Lebon : Gracieuse, la petite poule
  • Jean Tissier : Leduc, le cinéaste
  • Suzanne Dehelly : Madame Lamblin
  • Nicolas Amato : Le maître d'hôtel
  • Paul Escoffier
  • René Génin : Un spécialiste
  • Jacques Henley
  • André Numès Fils : Un employé de la banque
  • Michèle Olivier : La dame sourde
  • Georges Paulais : Un spécialiste
  • Robert Seller : Auguste, le majordome
  • Félicien Tramel : Lamblin, un caissier, l'ami fidèle de Jean
  • Robert Rollis : Le livreur de pneumatique
  • Léonce Corne : Ernest Duflaire, le détective
  • Palmyre Levasseur : Émilie, la cuisinière
  • Lydie Vallois
  • Georges Bever

Publié dans Films

Commenter cet article