Kreutz Karl

Publié le par Mémoires de Guerre

Karl Kreutz , (20 septembre 1909 à Bromberg – 27 juillet 1998 à Bonn) était un SS-Standartenführer de la Waffen-SS durant la Seconde Guerre mondiale. Il a été récipiendaire de la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne.

Kreutz Karl
Kreutz Karl
Kreutz Karl

Karl Kreutz (né à Rivelkaufen 1902 - mort à Kiel en 1945) fut durant l'entre-deux-guerres le maire de Leverkusen et entra au NSDAP en 1931, repéré parmi les S.A. (où il exerce la fonction de Reicheingrupper, major commandant un groupe de 150 hommes) par von Papen en voyage de fonction à Meiren. Celui-ci le fit entrer dans son cabinet comme secrétaire particulier, il en est renvoyé à la suite de la nuit des Longs Couteaux (avril 1934). Il reste un temps chômeur, puis entre à l'école nationale d'administration de la SS. Il en sort au terme de deux ans avec le grade de major. 

En 1938, il change de branche, en étant affecté à la direction départementale du SD de Rhénanie en tant que commissaire général adjoint. Son ultra-nationalisme et son goût du risque le conduisirent à intégrer les forces SS combattantes fin août 1939, juste avant la campagne de Pologne (septembre 1939). Ami du très rude Heydrich (alors chef du RSHA), il intègre grâce à lui l'une des meilleures des divisions SS : Das Reich. Cette division est une panzerdivision (division blindée) couverte d'honneurs durant la campagne de France (avril - juin 1940), pour sa droiture, sa bravoure au combat et son sens stratégique. Il est remarqué de ses supérieurs et passe directement de sous-lieutenant à un grade d'officier supérieur, commandant. 

Il poursuit ensuite son ascension militaire durant la campagne de Russie (juin - décembre 1941), à Stalingrad (septembre 1942 - 1er février 1943), et à la bataille de Normandie (juin - août 1944). Il prendra même la direction de la division à la fin de la guerre. Rappelé par Himmler le 18 avril 1945 pour intégrer son quartier général, après s'être réfugié un temps dans la campagne allemande avec Himmler, il s'enfuit le 3 mai dans les derniers restes du Troisième Reich à Hambourg puis à Kiel, en se plaçant sous la protection de l'amiral Doenitz. Ne supportant pas la défaite de l'Allemagne, il se suicide le 10 mai 1945.

Décorations

  • Croix de fer 2e classe et 1re classe
  • Croix allemande en or
  • Croix de chevalier de la croix de fer, Croix de chevalier de la croix de fer (27 août 1944) avec feuilles de chêne (6 mai 1945)

Commenter cet article