Krebs Hans

Publié le par Mémoires de Guerre

Hans Krebs (4 mars 1898 à Helmstedt – 1er mai 1945 à Berlin) était un général d'infanterie allemand lors de la seconde Guerre mondiale

Krebs HansKrebs Hans

Il fut le dernier chef d'état-major général de l'Allemagne nazie. Krebs est né à Helmstedt, il est l'aîné d'une famille de deux enfants, son père Otto Krebs est instituteur, sa mère se prénomme Adèle, sa sœur naît un an après lui. Le 19 avril 1920, il épouse Ilse Wittop. En 1921, ils ont leur première fille Anne-Marie puis en 1925 la seconde Lieselotte. Il est volontaire pour servir dans l'armée en 1914 (il a 16 ans), dans le bataillon de chasseurs no 10 avec lequel il combat à Verdun. Il est promu lieutenant en 1915 puis premier-lieutenant en 1925. En 1939, il est lieutenant-colonel puis colonel en 1940 et Lieutenant général en 1943. 

Il occupera finalement, le poste de chef de l'état-major général (en remplacement de Heinz Guderian, limogé le 28 mars 1945) après avoir commandé diverses unités de l'armée allemande. Le soir du 30 avril 1945, il tente des négociations avec les Soviétiques, qui se trouvent déjà dans Berlin, et rencontre le général russe Tchouikov. La proposition allemande, défendue par Goebbels, d'engager des négociations séparées, est catégoriquement refusée par les Russes, qui exigeaient une reddition allemande sans conditions. Il est l'un de derniers officiers supérieurs présent au côté de Hitler. Le 1er Mai, il se suicide d'une balle dans la tête avec son arme de service dans le bunker de la Chancellerie du IIIe Reich en ruine.

Fonctions successives

  • 1936–1939 : attaché militaire à Moscou (c’est là que Krebs a appris à parler couramment le russe16)
  • 1939-1939 : responsable de la formation des troupes dans l'Armée
  • 1939–1942 : chef de l'état-major du 7e corps
  • 1942–1943 : chef de l'état-major général de la 9e armée, front de l'Est17
  • 1943–1944 : chef de l'état-major général du groupe d'armées Centre, front de l'Est
  • 1944–1945 : chef de l'état-major général du groupe d'armées B, front de l'Ouest
  • 1945-1945 : adjoint au Generalstabschef des HeeresN 8
  • du 1er avril 1945 au 1er mai : lui-même Generalstabschef des Heeres, succédant à son précédent supérieur.

Décorations

  • Insigne des blessés en Noir (1914)
  • Croix de fer de 2e classe (22 août 1915)
  • Croix de fer de 1re classe (6 février 1917)
  • Croix de fer de 2e classe (14 mai 1940)
  • Croix de fer de 1re classe (18 mai 1940)
  • Croix d'honneur
  • Croix allemande en or (26 janvier 1942)
  • Croix de chevalier de la croix de fer (26 mars 1944)
  • Croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne (20 février 1945)
  • Croix de chevalier de l'ordre royal de Hohenzollern
  • Médaille de service de longue durée de la Wehrmacht de 1re classe
  • Médaille du Front de l'Est
 

Publié dans Militaires

Commenter cet article