Kamenev Lev

Publié le par Mémoires de Guerre

Lev Borissovitch Kamenev de son vrai nom Rosenfeld, né le 6 juillet 1883 à Moscou et mort le 25 août 1936 était un révolutionnaire et homme politique russe. 

 

Kamenev Lev
Kamenev Lev
Kamenev Lev
Kamenev Lev
Kamenev Lev

Vieil ami de Lénine qu'il avait connu au Congrès de Londres en 1905, il fut un membre important du POSDR, et après la Révolution russe, un des principaux dirigeants bolcheviks. Il était marié à la bolchevik Olga Davidovna Bronstein, sœur de Trotski, avec laquelle il eut deux enfants et dont il se séparera à la fin des années 1920 pour un second mariage. Il participa à l'Iskra et à la rédaction, en Suisse, de la Pravda, d'abord avec Trotsky, puis dans la faction opposée. Il fut chargé de missions clandestines en Russie. Après cette période à l'étranger, il revint à Saint-Pétersbourg, mais fut arrêté. Relâché après la révolution de février 1917, il fut élu au Comité central.

Il était opposé au projet d'insurrection de Lénine : un article publié avec Grigori Zinoviev contre le projet d'insurrection devait rester dans les mémoires, à leur détriment. Un vote de la majorité du parti fut favorable à la stratégie de Lénine. Il se rallia, et après le succès de la Révolution, fut élu Président du Comité Exécutif Central — en position de chef de l'État — par le deuxième Congrès des Soviets, réuni à la même date en prévision du succès de la révolution. Il fut aussi un des tout premiers membres du Politburo. Il y avait parmi les collaborateurs de Lénine des divergences politiques et stratégiques : Kamenev, de concert avec Zinoviev et Staline, s'opposa en 1923 à Trotski mais, trois ans plus tard, après la mort de Lénine, il forma avec Trotski l'opposition de gauche à Staline dont tous deux critiquaient la tendance à la bureaucratie.

De ce fait, Kamenev fut exclu du parti en 1927. Il fit amende honorable, demandant sa réintégration, qui lui fut accordée en 1928. En 1932, il fut à nouveau exclu, et demanda à nouveau à Staline d'être réintégré : il le fut. Pourtant à peine trois ans plus tard, il fut arrêté et condamné à dix ans de prison au motif d'avoir conspiré pour assassiner Staline. Celui-ci avait en effet, à cette époque, établi son pouvoir dictatorial, et il était extrêmement méfiant. Lors du premier des procès de Moscou, en août 1936, il fut à nouveau jugé, avec Grigori Zinoviev et d'autres, cette fois pour trahison envers l'État soviétique. Jugé coupable, il fut exécuté à Moscou le 25 août 1936.

Toute la famille de Kamenev disparut avec lui. Ses enfants furent exécutés, Yu. L. Kamenev le 30 janvier 1938, à l'âge de 17 ans et A. L. Kamenev, officier d'aviation, le 15 juillet 1939, à l'âge de 33 ans. Sa première épouse fut d'abord envoyée en exil en 1935, rejugée en 1938 et exécutée par le NKVD sur ordre de Staline le 11 septembre 1941 avec 160 autres prisonniers politiques dans la forêt de Medvedev près d'Orel. Seul son plus jeune fils, Vladimir Glebov, issu de son second mariage, survivra aux prisons et camps de travail staliniens.

Commenter cet article