Grasser Anton

Publié le par Mémoires de Guerre

Anton Grasser (né le 3 novembre 1891 à Bossendorf, près de Strasbourg alors intégrée à l'Empire allemand, mort le 3 novembre 1976 à Stuttgart en Allemagne) fut un général allemand. 

 

Grasser Anton
Grasser Anton
Grasser Anton

Début de son engagement militaire 1er octobre 1913 comme volontaire annuel dans le 132ème régiment d'infanterie ( Infanterie-Regiment 132 ) . Part en guerre le 8 août 1914 avec la 1re compagnie de ce régiment. Devient le 27 janvier 1915 sous-officier chef de la 9e compagnie de ce même régiment. Blessé le 9 novembre 1916. Entre comme lieutenant à l'école d'aviation de Thorn ( Fliegerbeobachtungs-Schule Thorn ) le 2 juillet 1917 dans le bataillon de réserve du 132ème régiment d'infanterie. Licencié de l'armée en décembre 1918. Entre dans les services de police et fait carrière jusqu'au rang de commandant de police.

Réintégré dans l'armée le 16 mars 1936 au sein du 110ème régiment d'infanterie ( Infanterie-Regiment 110 ) . Commande à partir du 6 octobre 1936 la 9e compagnie du 119ème régiment d'infanterie ( Infanterie-Regiments 119 ). Entre à l'école de protection contre les gaz de l'armée de terre de Berlin ( Kommandierung zur Heeresgasschutz-Schule ) le 30 novembre 1936. Nommé lieutenant-colonel ( Oberstleutnant ), et commandant du 1re bataillon du 119ème régiment d'infanterie ( Infanterie-Regiments 119 ) le 1er mars 1938. Nommé commandant du 119ème régiment d'infanterie ( Infanterie-Regiments 119 ) le 6 février 1940. Reçoit pour les bons résultats de son régiment la Croix de chevalier de la Croix de fer ( Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes ) le 16 juin 1940. Promu colonel ( Oberst ) le 1er mars 1941.

Se voit confier la direction de la 25ème division d'infanterie ( 25. Infanterie-Division ) le 25 janvier 1942. Promu général de division ( Generalleutnant ) le 1er janvier 1943. Muté dans le cadre de réserve le 5 novembre 1943. Commande à partir du 15 novembre 1943 le LVIème corps de panzer ( LVI. Panzerkorps ) . Reçoit la distinction de Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne no 344 ( Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes mit Eichenlaub ) le 5 décembre 1943. Prend la direction du XXVIème corps d'armée ( XXVI. Armeekorps ) le 16 février 1944 et reçoit le titre de général commandant ce même XXVIème corps d'armée ( XXVI. Armeekorps ) le 1er mai 1944 .

Nommé commandant de la 25ème division de grenadiers de panzer ( 25. Panzergrenadier-Division ) le 23 juin 1944. Promu général commandant du détachement d'armée de Narwa ( Armeeabteilung Narwa ) le 3 juillet 1944. Muté général commandant le LXXIIème corps d'armée ( LXXII. Armeekorps ) le 22 janvier 1945. Placé dans le cadre de réserve le 20 avril 1945. Après la guerre, il est capturé par les forces Alliés. Prisonnier de guerre du 8 mai 1945 au 1er juillet 1947. Réintégré dans la police fédérale pour la protection des frontières ( Bundesgrenzschutz ) en devenant commandant en février 1951. Nommé commandant la division sud de Munich et inspecteur de la police fédérale pour la protection des frontières le 1er avril 1951. Mis à la retraite le 5 juillet 1953.

Commandements militaires

  • du 11 novembre 1938 au 6 février 1940 : commandant du 1er bataillon du 119e régiment d'infanterie (Infanterie-Regiments 119)
  • du 6 février 1940 au 4 février 1942 : commandant du 119e régiment d'infanterie (Infanterie-Regiments 119)
  • du 4 février 1942 au 5 novembre 1943 : commandant la 25e division d'infanterie (25. Infanterie-Division) devenue la 25e division blindée de grenadiers le 23 juillet 1943, titulaire le 1er mars 1942
  • du 5 novembre 1943 au 14 novembre 1943 : en réserve de l'OKH
  • du 14 novembre 1943 au 9 décembre 1943 : commandant le 56e corps de blindés (LVI. Panzerkorps), corps de blindés
  • du 9 décembre 1943 au 15 février 1944 : en réserve de l'OKH
  • du 15 février 1944 au 11 mai 1944 : commandant du XXVIe corps d'armée (XXVI. Armeekorps), titulaire le 1er mai 1944
  • du 11 mai 1944 au 3 juillet 1944 : commandant du détachement d'armée Narwa (Armeeabteilung Narwa) devenu le détachement d'armée Grasser (Armeeabteilung Grasser) le 25 septembre 1944
  • du 3 juillet 1944 au 29 octobre 1944 : commandant le détachement d'armée Grasser (Armeeabteilung Grasser)
  • du 29 octobre 1944 à mars 1945 : commandant de la 11e armée
  • de mars 1945 au 8 mai 1945 : en réserve de l'OKH

Décorations

  • Croix de fer de 2e classe (Eisernes Kreuz 2. Klasse = EK II) le 18 juin 1915
  • Croix de fer de 1re classe (Eisernes Kreuz 1. Klasse = EK I) le 6 juin 1916
  • Agrafe de la Croix de fer 1939 de 2e classe (Spange zum 1914 Eisernes Kreuz 2. Klasse) le 21 mai 1940
  • Agrafe de la Croix de fer 1939 de 1re classe (Spange zum 1914 Eisernes Kreuz 1. Klasse) le 8 juin 1940
  • Croix de chevalier de la Croix de fer 79 (Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes) le 16 juin 1940 au titre de Lieutenant-colonel (Oberstleutnant), commandant du 119e régiment d'infanterie (Infanterie-Regiments 119)
  • Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne no 344 (Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes mit Eichenlaub) le 5 décembre 1943 au titre de Lieutenant général (Lieutenant général), commandant de la 25e division de grenadiers de panzer (25. Panzergrenadier-Division)
  • Croix d'honneur pour le combattant du front (Ehrenkreuz für Frontkämpfer), ordre militaire de l'époque du national-socialisme pour les participants et les victimes de la Première Guerre mondiale
  • Insigne des blessés (Verwundetenabzeichen in Silber) en 1939
  • Médaille du Front de l'Est (Winterschlacht Im Osten) 1941-1942
  • Croix allemande en or (Deutsches Kreuz in Gold) le 11 mars 1943 au titre de Lieutenant général, commandant de la 25e division d'infanterie (25. Infanterie-Division)
  • Médaille de service de longue durée de la Wehrmacht de classe IV à classe I (Classe Wehrmacht-Dienstauszeichnung IV. bis I. Klasse)
  • Insigne de combat d'infanterie en argent (Infanterie-Sturmabzeichen in Silber)
  • Cité au bulletin quotidien d'informations radiophoniques de l'armée Wehrmachtbericht le 23 septembre 1943
  • Kdr. Bundesgrenzschutz West 1951

Publié dans Militaires

Commenter cet article