Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Garou-Garou, le passe-muraille est un film français réalisé par Jean Boyer et sorti en 1951. Il est inspiré de la nouvelle Le Passe-muraille de Marcel Aymé. Le titre de cette œuvre cinématographique de Jean Boyer est fréquemment, mais à tort, abrégé en Le Passe-muraille. Le titre exact du film est bien Garou-Garou, le passe-muraille. On en trouve deux preuves simples et évidentes : la première est à la simple vue de l'affiche originale du film et la seconde est par le générique lui-même à la vingt-quatrième seconde. En revanche la version réalisée par Pierre Tchernia en 1977 pour la télévision, avec Michel Serrault pour personnage principal, porte bien le même titre (Le Passe-muraille) que la nouvelle. Les deux œuvres filmées ne portent donc pas le même titre et sont bien distinctes.

Léon Dutilleul, petit fonctionnaire de bureau encadré par une hiérarchie moraliste et dirigiste, se découvre soudain un jour la capacité de passer à travers les murs. Immédiatement il en avertit son ami le piètre artiste-peintre Gen-Paul. Celui-ci lui donne des idées pour en profiter, par exemple jouer quelques mauvais tours à ses supérieurs hiérarchiques, faire quelques petites farces à des inconnus... ou profiter de l'occasion pour un peu de voyeurisme dans le magasin de mode d'à côté. Mais le hasard de la vie lui fait découvrir une "lady", Susan, anglaise, en réalité souris d'hôtel qui fait équipe avec Maurice, portier du même palace, pour des fric-fracs nocturnes dans les chambres de l'hôtel. Malgré les appels à la prudence de son fidèle ami Léon veut la remettre dans le droit chemin en lui faisant la morale, mais il est si amoureux qu'il est tenté aussi de la séduire, attirer l'intérêt de la belle pour lui... et pour cela il va lui-même se faire passer pour un grand aventurier, grand voleur sous le nom de Garou-Garou. Les occasions de jouer de son don vont alors se multiplier...

Une version anglaise a été tournée avec Bourvil, Joan Greenwood, Marcelle Arnold, Payne Williams, Charles Jarrell... sous le titre Mister Peek-a-Boo.  Première rencontre cinématographique entre Bourvil et Gérard Oury : « .. le Passe-muraille, c'était Bourvil, et il devait m'asséner des claques au travers des cloisons [..] j'avais la tête comme une calebasse. Naturellement, après un certain nombre de prises, je ne pouvais plus me défendre d'un réflexe d'appréhension. Cela dura deux jours et fut à l'origine de vingt ans d'amitiés. ». En 1977, Pierre Tchernia a réalisé pour la télévision une version Passe-muraille avec Michel Serrault dans le rôle titre.

Garou-Garou, le passe-muraille de Jean Boyer
Garou-Garou, le passe-muraille de Jean Boyer

Garou-Garou, le passe-muraille de Jean Boyer

Fiche technique

  • Réalisation : Jean Boyer
  • Scénario : d'après la nouvelle Le Passe-muraille de Marcel Aymé
  • Adaptation : Jean Boyer, Michel Audiard
  • Dialogues : Michel Audiard
  • Assistance réalisation : Jean Bastia, Gérard Ducaux
  • Photographie : Charles Suin
  • Décors : Robert Giordani, Jean Mandaroux et Taillandier
  • Musique : Georges Van Parys
  • Son : Tony Leenhardt
  • Montage : Fanchette Mazin
  • Régisseur : André Guillot
  • Doublure lumière Joan Greenwood : Anne Marilo
  • Tournage du 4 septembre au 20 novembre 1950, dans les studios "Franstudio" de Saint-Maurice
  • Production : Cité Films, Silver Films, Fidès
  • Chef de production : Jacques Bar, Arthur Sachson
  • Production associée : Robert Dorfmann
  • Distribution : Corona
  • Durée : 84 minutes
  • Genre : Comédie dramatique
  • Date de sortie : 4 avril 1951

Distribution

  • Bourvil : Léon Dutilleul, petit fonctionnaire
  • Joan Greenwood : Lady Brockson dite Susan
  • Raymond Souplex : Gen-Paul, l'artiste peintre
  • Marcelle Arnold : Germaine, la sœur de Léon
  • Gérard Oury : Maurice, le complice de Susan
  • Jacques Erwin : Gaston, le beau-frère de Léon
  • Nina Myral : Madame Héloïse
  • Paméla Wilde : Un mannequin du magasin
  • Nicole Riche : La dame qui s'habille
  • Germaine Reuver : Madame Ménard, la concierge
  • Jeanne Véniat : la sud-américaine
  • Fignolita : la femme noire surprise dans son lit
  • Dominique Davray : un mannequin du magasin
  • Georgette Anys : Maria, la bonne du directeur
  • Frédéric O'Brady : le médecin spécialiste
  • Henri Crémieux : Gustave Lécuyer
  • Roger Tréville : Félix Burdin
  • Georges Lannes : le directeur de la prison
  • René Worms : un employé du ministère
  • Maurice Biraud : un employé du ministère
  • Marcel Méral : un employé du ministère
  • André Dalibert : un employé du ministère
  • Nicolas Amato : un gardien de prison
  • Franck Maurice : un gardien de prison
  • Georges Flateau : Monsieur Robert
  • Edmond Beauchamp : Arturo, le sud-américain
  • Marcel Charvey : le barman
  • Titys : le prisonnier d'une cellule de la prison
  • Gérard Buhr : un vendeur de journaux
  • Laure Paillette : une dame dans la file d'attente (sous réserve de confirmation)
  • Jacky Blanchot : le gardien qui reçoit les coups de pied au derrière à travers le mur
Tag(s) : #Films

Partager cet article

Repost 0