Eden Anthony

Publié le par Roger Cousin

Sir Robert Anthony Eden (1897-1977) est un homme politique britannique. Il sera ministre des affaires étrangères à trois reprises, puis Premier ministre conservateur du 7 avril 1955 au 9 janvier 1957. Il démissionna peu après la crise de Suez, et sera élevé à la pairie sous le nom de Comte d'Avon en 1961. 

Eden Anthony

Il fit ses études au Collège d'Eton puis à Christ Church College (Oxford) où il étudie les langues orientales. Il renonce à une carrière militaire à cause d'une mauvaise vue mais réussit à s'engager en 1917. Sous-lieutenant au 21e bataillon (Yeoman Rifles) du King Royal Rifle Corps, il reçoit la Military Cross le 3 juin 1917 (bataille de la Somme). Député conservateur depuis 1923 (pour l'arrondissement de Warwick et Lemington), il est sous-secrétaire d'État aux Affaires étrangères de 1931 à 1933. Nommé au Conseil Privé (PC) du roi en juin 1934, il représente la Grande-Bretagne auprès de la Société des Nations (SDN) en 1934 dans le gouvernement de Stanley Baldwin. Il est nommé ministre des Affaires étrangères en décembre 1935. Partisan d'une attitude de fermeté face aux dictatures et quasiment l' un des seule député conservateur avec Winston Churchill a critiquer l' altitude passive et pacifique de Arthur Neville Chamberlain apres la signature des accords de Munich et pendant la crise de l'Abyssinie,il démissionne en février 1938 et se rapproche de Winston Churchill.

Ministre de la guerre en 1940, puis secrétaire aux Affaires étrangères (Foreign office) de la fin 1940 à 1945 dans le cabinet de Churchill, il renforce les liens avec les alliés et soutient le général de GaulleDe Gaulle lui rendit ce bel hommage: « Ce diplomate, entièrement dévoué aux intérêts de son pays, ne méprisait pas ceux des autres et restait soucieux de morale internationale au milieu des brutalités cyniques de son temps » (Mémoires de guerre, t. I, p. 198). Après la victoire des travaillistes aux élections de 1945, il devient, aux côtés de Churchill, l'un des chefs de l'opposition conservatrice. Nommé ministre des Affaires étrangères en 1951, lors du retour au pouvoir de Churchill, il lui succède au poste de Premier ministre le 12 avril 1955. Il est décoré de l'Ordre de la Jarretière (KG) le 20 octobre 1954.

En novembre 1956, partageant la même analyse que Guy Mollet sur la nationalisation par Nasser du canal de Suez, il engage le Royaume-Uni dans l'expédition militaire de Suez aux côtés de la France, mais doit mettre fin aux opérations sous la pression des Américains. Le 9 janvier 1957, il se retire de la vie politique pour raisons de santé et est remplacé par Harold Macmillan. Il se consacre alors à l'écriture. Le 12 juillet 1961, il est fait Vicomte Eden et Comte d'Avon. Eden a été chancelier de l'Université de Birmingham de 1945 à 1957. Il parlait le français parfaitement ainsi que le persan, l'arabe, l'allemand et le russe. Il avait de bons rapports avec le général de Gaulle pendant la guerre et le défendit toujours devant Churchill et -surtout- devant Roosevelt. Il incarnait à la perfection le gentleman britannique par son allure distinguée (costumes, chapeau et parapluie…).

Son fils Simon fut tué pendant les dernières semaines de la guerre, alors qu'il était navigateur d'un appareil de la RAF volant au dessus de la Birmanie, tandis que son fils Nicholas (1930-1985) fut ministre de Margaret Thatcher et mourut prématurément du sida. Il divorça de sa première femme Béatrice qui lui avait donné trois fils, le premier étant décédé en bas âge, et épousa en 1952 une nièce de Churchill, Clarissa (née en 1920). Il est décédé le 14 janvier 1977 à Salisbury. Anthony Eden est l'auteur de Mémoires, Plon 1960. L'auteur traite de la Corée, de l'Indochine, de Trieste, du Proche-Orient, de la construction européenne et de l'affaire de Suez.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article