Chack Paul

Publié le par Roger Cousin

Paul Chack, (1876-1945), était un officier et un écrivain de marine français. Né dans une famille de hobereaux, il entre à l'École navale en 1893, et fait ses classes sur le Borda (comme Claude Farrère) et L'Iphigénie ; en 1896, il est affecté sur le Hoche, le Masséna et de nombreux autres navires.

Chack PaulIl fait un séjour à Constantinople, un autre à Toulon, puis embarque sur le sous-marin Grondin. En 1908, départ pour l'Indochine. Il est à Toulon pour la guerre 1914-1918 et dans les Balkans en Mer Adriatique sur la Massue, et le Courbet. Enfin, il termine sa carrière de marin au Service historique de la Marine (1921-1934).

Sa carrière d'écrivain commence alors, il y est aidé par Claude Farrère et par toute la documentation du SHM. Maurrassien, membre du comité de soutien aux « patriotes emprisonnés » (Charles Maurras et des militants de La Cagoule) Chack est séduit par le fascisme, qui lui apparaît comme le prolongement de ses idées politiques après le 6 février 1934, puis par le nazisme lui-même.

Il adhère au Parti populaire français (PPF) de Jacques Doriot en 1937 et devient membre du bureau politique. Il est particulièrement réputé pour son anglophobie. Pendant l'occupation allemande, il crée et dirige le Comité d'action antibolchévique (1941-1945), officine de propagande anticommuniste et antisémite, qui sert d'annexe de propagande pour le recrutement en faveur de la Légion des volontaires français contre le bolchévisme. Jugé après la Libération pour intelligence avec l'ennemi, il est condamné à mort et fusillé le 9 janvier 1945.

Publié dans Ecrivains

Commenter cet article