Camp de Beaune la Rolande

Publié le par Roger Cousin

Le camp de transit de Beaune-la-Rolande était situé sur la commune du même nom dans le département du Loiret (actuelle région Centre), non loin d'un autre grand camp de regroupement : Pithiviers

Camp de Beaune la Rolande

Camp de Beaune la Rolande

Construit en 1939 pour y enfermer les futurs prisonniers de guerre allemands de la Seconde Guerre mondiale, ce camp servit en fait aux allemands qui y ont regroupé des prisonniers de guerre français avant leur envoi en Allemagne. Situé près du centre ville, il était placé sous la double responsabilité de la préfecture du Loiret et de l'autorité allemande. Composé de 14 baraques isolées par des barbelés et surveillé par des miradors, il accueillit dès le 14 mai 1941 les Juifs polonais arrêtés en France. 2 773 Juifs ont quitté Beaune-la-Rolande les 28 juin, 5 et 7 août, 23 septembre 1942 soit directement pour Auschwitz soit pour le camp de Drancy.

Le 17 août 1942 a eu lieu la déportation en masse des enfants, en très grande majorité français, dont les parents avaient déjà été déportés. Environ 1 500 enfants du camp de transit de Beaune-la-Rolande font partie du convoi n° 20 qui les acheminera à Drancy dans des conditions épouvantables. Le camp a été fermé le 4 août 1943 par Alois Brunner récemment envoyé en France par Adolf Eichmann pour assister le SS-Obersturmführer Heinz Röthke, successeur de Dannecker depuis le 27 juillet 1942.

Publié dans Camps de Concentration

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article