Brooks Louise

Publié le par Mémoires de Guerre

Louise Brooks est une actrice américaine, née Mary Louise Brooks le 14 novembre 1906 à Cherryvale (Kansas), morte le 8 août 1985 à Rochester (État de New York).

Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise

Louise Brooks est connue pour ses rôles dans les films muets des années 1920 aux États-Unis mais aussi, pour trois de ses films européens en 1929 et 1930, Loulou, Le Journal d'une fille perdue et Prix de beauté. Née au Kansas en 1906, ses parents sont quelque peu « absents », et bien qu'ils lui donnent le goût des livres et de la musique — sa mère était une pianiste de talent, lui jouant Debussy et Satie —, ils ne peuvent la protéger d'abus sexuels de la part d'un voisin. Cela aura une influence majeure sur sa vie et sa carrière — elle affirmera plus tard être incapable d'aimer vraiment. Encore adolescente, elle débute sa carrière d'artiste comme danseuse dans la compagnie de danse moderne de Denishawn, où se trouvent également Martha Graham, Ruth Saint Denis et Ted Shawn. Après son départ en raison d'une brouille due à son caractère trop obstiné, elle se tourne vers ses amis les plus influents et obtient bientôt un rôle de danseuse dans les Ziegfeld Follies à Broadway, où elle se fait immédiatement remarquer par les studios américains (à l'époque basés à New York).

Elle signe chez Paramount Pictures où elle passera la plus grande partie de sa carrière. En 1925, elle obtient un rôle (non crédité) dans le film muet The Street of Forgotten Men. Bientôt, elle obtient les premiers rôles dans un certain nombre de comédies légères, jouant notamment aux côtés d'Adolphe Menjou et W. C. Fields. Elle se fait remarquer en Europe grâce à son rôle pivot d'une vamp dans le film muet de Howard Hawks, Une fille dans chaque port (1928). Elle trouve un de ses grands rôles américains dans l'un des derniers films muets, Les Mendiants de la vie (1928), dans le rôle d'une fille de la campagne en fuite, avec Richard Arlen et Wallace Beery qui interprètent des clochards qu'elle croise en route. Fait rare pour l'époque, la plus grande partie de ce film est tournée en extérieurs, et le boom microphone est inventé pour ce film par le réalisateur William A. Wellman qui en a besoin pour tourner l'une des premières scènes parlantes du cinéma.

À cette période de sa vie, elle est au firmament. Elle est régulièrement invitée par le milliardaire William Randolph Hearst, dans sa propriété de Hearst Castle. Sa coiffure si unique déclenche une nouvelle mode, et elle est bientôt imitée par de nombreuses femmes (les « flappers », les « garçonnes »...) dans le monde entier. « Je suis une blonde aux cheveux noirs » plaisantait-elle. Peu après le tournage du film, Louise, qui se tient soigneusement à l'écart du « milieu » hollywoodien, refuse d'enregistrer des paroles pour le film muet The Canary Murder Case et part en Europe tourner sous la direction de G.W. Pabst, le célèbre réalisateur expressionniste allemand, mettant un terme à sa carrière à Hollywood. Dans Loulou (1929), son rôle de Loulou, une femme misérable aux prises avec Jack l'éventreur après une série d'escapades salaces, fait d'elle une icône de la vie et de la mort dans la période jazzy.

Ce film est renommé pour son traitement cru des mœurs sexuelles d'alors, y compris la première apparition à l'écran d'une lesbienne. Louise joue ensuite dans les sociodrames controversés que sont Le Journal d'une fille perdue (1929) et Prix de beauté (1930), ce dernier étant tourné en France et offrant une fin aussi choquante que fascinante. Tous ces films sont largement censurés, étant très « adultes » dans leur propos et considérés comme choquants en raison de leur affichage de la sexualité, sans compter une critique acerbe de la société. Bien que passés inaperçus à l'époque en raison du succès des films parlants, ces trois films furent plus tard reconnus comme des pièces maîtresses du cinéma muet, son personnage de Loulou étant désormais mythique.

Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise
Brooks Louise

Louise est considérée comme l'une des premières actrices « naturelles » du cinéma, son jeu étant subtil et nuancé par rapport à de nombreux acteurs du cinéma muet. Le gros plan était en vogue chez les réalisateurs, et le visage de Louise s'y prêtait parfaitement. Louise a toujours été égocentrique, parfois d'un caractère difficile, et elle n'hésitait pas à user de sa verve acidulée lorsque l'occasion s'en présentait. De plus, elle s'était promis de ne jamais sourire face à la caméra, sauf si elle y était obligée, et bien que la plupart de ses photos la montrent avec une expression neutre, on peut parfois la voir arborer un sourire éblouissant. De son propre aveu, c'était une femme libérée, encline aux expériences, posant même nue pour des photographes et ses liaisons avec de nombreuses vedettes du cinéma sont légendaires.

Elle était également dépensière, mais gentille et généreuse envers ses amis, presque à l'excès. Lorsqu'elle retourne à Hollywood, elle est sur la liste noire et ne peut reconquérir son succès d'antan. Des rumeurs propagées par les studios laissent entendre que sa voix n'est pas adaptée aux films parlants, ce qui est faux. En 1938, après avoir été humiliée de se retrouver dans des films de série B où les studios l'avaient casée pour lui faire regretter son dédain d'antan, elle se retire du show business, et retourne à Wichita (Kansas), la ville de son enfance. Mais elle n'y trouve pas la tranquillité qu'elle y espérait. Elle écrit : « Les gens de Wichita étaient jaloux de mon succès, ou me méprisaient pour mes échecs. Et tout cela ne m'enchantait pas vraiment. Je dois reconnaître qu'une malédiction pèse sur moi : mon proche échec en tant qu'être humain dans cette société. »

Elle retourne vers l'Est et travaille pendant quelques années comme vendeuse dans un magasin Saks sur la Cinquième Avenue à New York, puis vit aux frais de divers hommes fortunés. Louise a toujours aimé l'alcool, elle y sombre bientôt, mais parvient à exorciser ses démons : c'est le début de sa seconde vie. Les historiens français du cinéma redécouvrent ses films au début des années 1950, et Henri Langlois, fondateur de la cinémathèque n'hésite pas à déclarer « Il n’y a pas de Garbo ! Il n’y a pas de Dietrich ! Il n’y a que Louise Brooks ! ». Cela a pour effet de lui attirer un nouveau public et la réhabilite même dans son propre pays. James Card, le conservateur des films de la George Eastman House, la retrouve recluse à New York et la persuade de le suivre à Rochester. Avec son aide, elle devient une scénariste reconnue. Un recueil de ses écrits paraîtra en 1982 sous le nom de Loulou à Hollywood. Le scénariste Kenneth Tynan dresse d'elle un portrait avantageux dans son essai La Fille au Casque Noir, dont le titre fait allusion à sa coupe de cheveux si particulière et devenue mondialement célèbre.

Elle donnait rarement des interviews, mais était en bons termes avec John Kobal et Kevin Brownlow, deux historiens du cinéma, et ils purent coucher sur papier certains aspects de sa personnalité. Elle vécut seule, de son propre choix, pendant de nombreuses années, et mourut d'une crise cardiaque en 1985 après avoir longtemps souffert d'arthrite et d'emphysème. Après sa mort, un film biographique, Louise Brooks: Looking For Lulu, fut réalisé en 1998. Elle se maria deux fois mais n'eut jamais d'enfants — elle aimait à se décrire comme un ruisseau aride (barren brook en anglais). Son premier mari fut le réalisateur A. Edward Sutherland dont elle divorça. Le second fut le millionnaire de Chicago Deering Davis qu'elle épousa en 1933. Deering la quitta cinq mois plus tard, et ils divorcèrent en 1937. Elle est considérée comme l'une des plus grandes actrices de l'histoire du cinéma, et l'une des plus belles stars jamais photographiées. Son autobiographie, Lulu in Hollywood, a été publiée en version française en 1983 dans une collection dirigée par Maurice Bessy aux Éditions Pygmalion. En 2007, l'écrivain Roland Jaccard, qui a connu Louise Brooks, lui consacre une troublante biographie. Portrait d’une flapper.

Filmographie

Films muets

  • 1925 : L'École des mendiants ou Le Roi des mendiants (The Street of Forgotten Men) de Herbert Brenon (non créditée)
  • 1926 : The American Venus de Frank Tuttle : Miss Bayport
  • 1926 : Le Galant Étalagiste (Love 'Em and Leave 'Em) de Frank Tuttle avec Evelyn Brent : Janie Walsh
  • 1926 : Au suivant de ces messieurs (A Social Celebrity) de Malcolm St. Clair avec Adolphe Menjou : Kitty Laverne
  • 1926 : Un conte d'apothicaire (It's the Old Army Game) de A. Edward Sutherland avec W. C. Fields : Mildred Marshall
  • 1926 : Moi (The Show Off) de Malcolm St. Clair avec Ford Sterling, Lois Wilson : Clara, Joe's Girl
  • 1926 : Just Another Blonde d'Alfred Santell : Diana O'Sullivan
  • 1927 : Un homme en habit (Evening Clothes) de Luther Reed avec Menjou, Noah Beery, Lilyan Tashman : Fox Trot
  • 1927 : Frères ennemis (Rolled Stockings) de Richard Rosson avec James Hall, Richard Arlen : Carol Fleming
  • 1927 : Now We're in the Air de Frank Strayer avec W. C. Fields : Griselle
  • 1927 : La Cité maudite (The City Gone Wild) de James Cruze : Snuggles Joy
  • 1928 : Une fille dans chaque port (A Girl in Every Port) de Howard Hawks : Marie, en France
  • 1928 : Les Mendiants de la vie (Beggars of Life) de William A. Wellman : La femme (Nancy)
  • 1929 : Loulou (Die Büchse der Pandora) de Georg Wilhelm Pabst : Lulu
  • 1929 : Le Journal d'une fille perdue (Das Tagebuch einer Verlorenen) de Georg Wilhelm Pabst : Thymian

Films parlants

  • 1929 : The Canary Murder Case de Malcolm St. Clair et Frank Tuttle : Margaret Odell (the Canary)
  • 1930 : Prix de beauté de Augusto Genina : Lucienne Garnier
  • 1931 : La publicité rapporte (It Pays to Advertise) de Frank Tuttle : Thelma Temple
  • 1931 : God's Gift to Women : Florine
  • 1931 : Windy Riley Goes Hollywood : Betty Grey
  • 1931 : Who's Who in the Zoo
  • 1936 : Hollywood Boulevard de Robert Florey : Joyce Beaton
  • 1936 : Empty Saddles : 'Boots' Boone
  • 1937 : L'Homme qui terrorisait New York (King of Gamblers) de Robert Florey (scènes supprimées)
  • 1938 : Overland Stage Raiders : Beth Hoyt

Publié dans Acteurs et Actrices

Commenter cet article

Packers and Movers Ahmedabad 15/01/2016 12:38

Thanks for Nice and Informative Post. This article is really contains lot more information about This Topic. -
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-ahmedabad/
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-surat/
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-vadodara/
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-rajkot/

Packers and Movers Thane 15/01/2016 07:47

Thanks for all your information, Website is very nice and informative content.
Top Packers and Movers in Thane @
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-thane/
Top Packers and Movers in Navi Mumbai @
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-navimumbai/
Top Packers and Movers in Ghaziabad @
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-ghaziabad/

Packers and Movers Chennai 15/01/2016 07:47

This article is really fantastic and thanks for sharing the valuable post.
Top Packers and Movers in Chennai @
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-chennai/
Top Packers and Movers in Noida @
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-noida/
Top Packers and Movers in Faridabad @
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-faridabad/

Packers and Movers Gurgaon 15/01/2016 07:47

Thanks for all your information, Website is very nice and informative content.
Top Packers and Movers in Gurgaon @
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-gurgaon/
Top Packers and Movers in Mumbai @
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-mumbai/
Top Packers and Movers in Delhi @
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-delhi/

Packers and Movers Hyderabad 15/01/2016 07:46

Thanks for post this helpful post - Please visit for More information about -
Top Packers and Movers Hyderabad @
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-hyderabad/
Top Packers and Movers Pune @
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-pune/
Top Packers and Movers Bangalore @
http://www.expert5th.in/packers-and-movers-bangalore/

http://byebra.com/product/bra-stickers/ 18/12/2015 16:26

I found lots of interesting information here.Great work. The post was professionally written and I feel like the author has extensive knowledge in this subject. Nice post.

THIS Website 18/12/2015 12:10

Great post. I used to be checking continuously this blog and I am inspired! Very useful information specially the remaining section :) I handle such information a lot. I used to be seeking this certain info for a very long time. Thanks and good luck.... http://byebra.com/product/bra-stickers/

marmeren keukentablet 17/12/2015 07:42

Really your post is really very good and I appreciate it. It’s hard to sort the good from the bad sometimes.You definitely put a new spin on a topic thats been written about for years.

marmeren keukentablet 17/12/2015 07:36

I just read the regularly one particular subject material. Beautiful articles or reviews, thank you to suit downloading and sharing an article content with all of us.

http://marmeren-werkbladen.nl 14/12/2015 07:21

I would like to say thank for sharing this great article. We can’t get this kind of information from

http://marmeren-werkbladen.nl 14/12/2015 07:03

Great! Thanks for your documents, its been very helpful. Thanks again for sharing your information.

Roger Cousin 25/05/2015 12:14

ok

Packers and Movers 19/05/2015 12:42

Packers and Movers Pune @
http://list5th.in/packers-and-movers-pune/
Packers and Movers Mumbai @
http://list5th.in/packers-and-movers-mumbai/
Packers and Movers Bangalore @
http://list5th.in/packers-and-movers-bangalore/
Packers and Movers Hyderabad @
http://list5th.in/packers-and-movers-hyderabad/
Packers and Movers Chennai @
http://list5th.in/packers-and-movers-chennai/
Packers and Movers Delhi @
http://3th.co.in/packers-and-movers-delhi/

Packers and Movers 19/05/2015 12:42

Packers and Movers Delhi @
http://list5th.in/packers-and-movers-delhi/
Packers and Movers Gurgaon @
http://list5th.in/packers-and-movers-gurgaon/
Packers and Movers Noida @
http://list5th.in/packers-and-movers-noida/
Packers and Movers Faridabad @
http://list5th.in/packers-and-movers-faridabad/
Packers and Movers Ghaziabad @
http://list5th.in/packers-and-movers-ghaziabad/
Packers and Movers India @
http://list5th.in/

graniet tafelblad 24/03/2015 14:44

You can't really say what is beautiful about a place, but the image of the place will remain vividly with you.

http://www.omnitechsupport.com/blog 06/06/2014 14:37

Well this article on Bruce Louise is actually some of the most popular works are noted here .Thanks dor the post please do keep ensuring that more people are visiting here and note these underrated works. Please do keep in mind a good read is a good information.

hardsten keukenblad 23/03/2015 16:31

Well, very good content, content, let a person feel a special comfortable feeling. Like the content is every reader want, so such content will be concerned.