Blomberg Werner von

Publié le par Roger Cousin

Werner Eduard Fritz von Blomberg né le 2 septembre 1878 à Stargard (Pommern), décédé le 14 mars ou le 22 mars 1946 à Nuremberg, était ministre de la guerre (Reichswehrminister) et maréchal des forces armées hitlériennes . 

Major von Wussow (links) und Generaloberst Werner vom Blomberg

Major von Wussow (links) und Generaloberst Werner vom Blomberg

Werner Eduard Fritz von Blomberg est le fils du lieutenant-colonel Emil von Blomberg et de Mme Emma née Tschepe sa mère. Blomberg commence sa carrière de militaire en 1897 en tant que lieutenant dans un régiment d'artillerie prussien. De 1907 à 1910 il entre à l'académie de guerre de Berlin et est promu en 1911, capitaine. Blomberg participe à la Première Guerre mondiale en tant qu'agent d'état-major dans une division de réserve. En 1916, promu au grade de commandant, il prend le commandement de la 7e armée, et reçoit en 1918 la médaille de l'Ordre Pour le Mérite.

Après la guerre, entre 1919 et 1921, Blomberg exerce en tant que conseiller jusqu'en 1920, et lieutenant-colonel jusqu'en 1921. En 1924, il est promu chef du personnel, avec le commandement de la 5e région militaire à Stuttgart. En 1925, il est nommé commandant en chef des écoles militaires et de formation des troupes armées, jusqu'en 1929, en 1932 directeur de la délégation militaire allemande à la conférence sur le désarmement à Genève puis, en 1933, commandant de la 1e région militaire (Prusse orientale).

Cette même année, il perd son épouse Charlotte, avec qui il a eu cinq enfants. Paul von Hindenburg (1847-1934), Maréchal et président allemand, appelle en 1933 Hitler à la chancellerie et Blomberg est chargé le 30 janvier 1933 de la sécurité d'Hitler. Pendant la Nuit des Longs Couteaux (Röhm-Putsches), en août 1934, le général Blomberg observe une attitude passive vis-à-vis de l'assassinat de deux anciens amis, Kurt von Schleicher et Ferdinand von Bredow. Le 5 novembre 1937, il participe à une réunion secrète rassemblant HitlerWerner von Fritsch (armée), Erich Raeder (marine de guerre), Hermann Goering (force aérienne), ainsi que le ministre des affaires étrangères, pour établir des plans de préparation de guerre contre les états voisins de l'Allemagne.

La révélation de son mariage avec une ancienne prostituée, Erna Gruhn, en janvier 1938 par Arthur Nebe crée un scandale qui oblige Blomberg à démissionner de sa fonction de ministre le 27 janvier 1938. Lors de ses adieux à la chancellerie du Reich, il jure fidélité à Hitler en tant que commandant supérieur. Hitler prend le contrôle du ministère de la guerre et donne les forces armées (OKW) au général Wilhelm Keitel. Blomberg est arrêté par les Alliés, en tant que criminel de guerre pour être jugé à Nuremberg (1945-1946), et en tant que témoin devant le tribunal militaire international. En mars 1946, Werner von Blomberg meurt brutalement à Nuremberg dans un camp militaire américain.

Promotions

  • Leutnant 13 mars 1897
  • Oberleutnant 18 mai 1907
  • Hauptmann 20 mars 1911
  • Major 22 mars 1916
  • Oberstleutnant 20 décembre 1920
  • Oberst 1er avril 1925
  • Generalmajor 1er avril 1928
  • Generalleutnant 1er octobre 1929
  • General der Infanterie 30 janvier 1933
  • Generaloberst 31 août 1933
  • Generalfeldmarschall 20 avril 1936

Distinctions

  • Croix d'honneur des anciens combattants : Ehrenkreuz für Frontkämpfer
  • Insigne des blessés de guerre (1918) : Verwundetenabzeichen (1918) in Schwarz
  • Insigne de pilote-observateur en Or et brillants : Flugzeugführer- und Beobachterabzeichen in Gold mit Brillanten (ehrenhalber)
  • Croix de chevalier de l'ordre de la maison royale des Hohenzollern : Ritterkreuz des Königlichen Hausordens von Hohenzollern mit Schwertern
  • Croix de fer (1914) 2e. et 1re. Classe : Eisernes Kreuz (1914) 2. und 1. Klasse
  • Pour le Mérite

 

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article