Berthelot Armond Jean

Publié le par Mémoires de Guerre

Armond Jean Berthelot (11 juillet 1894 à Saint Marc - 19 septembre 1961) est un as de l'aviation français de la Première Guerre mondiale, au cours de laquelle il remporte onze victoires aériennes homologuées, en grande partie sur des avions d'observation ennemis. 

 

Berthelot Armond Jean
Berthelot Armond Jean

Le 8 octobre 1912, Berthelot s'engage dans l'armée française pour trois ans. Dans un premier temps, il est envoyé servir au sein du 3e régiment de dragons. Il est promu au grade de brigadier le 3 août 1913, puis maréchal-des-logis le 2 avril 1915. Le 5 novembre 1916, il débute une formation pour devenir pilote; à l'issue de cette formation, il reçoit le brevet de pilote n°5703, qui lui est décerné le 18 mars 1917. Il est affecté, le 22 mai 1917, à l'Escadrille 365 responsable de la défense de Paris.

Deux mois plus tard, le 27 juillet, Berthelot est transféré à l'Escadrille N15 (le 'N' signifiant que les pilotes de l'escadrille volaient sur des Nieuports.). Le 24 mars 1918, il détruit son premier ballon d'observation allemand (Drachen). Le 12 avril, il en abat un deuxième au dessus de Mézières. Volant à présent sur des SPAD, il remporte plusieurs victoires sur des avions de reconnaissance allemands: trois en mai, dont une partagée avec Bernard Artigau; une autre le 6 juin.

Un mois plus tard, le 7 juillet 1918, il reçoit la Médaille Militaire; puis plus tard la Croix de Guerre, avec dix palmes et une étoile de bronze. Le 14 août, il est à nouveau victorieux et abat un avion d'observation Rumpler. Berthelot remportera alors deux nouvelles victoires en septembre 1918, puis un doublé le 9 octobre, et finira la guerre avec onze victoires homologuées. Le 25 avril 1919, Armond Jean Berthelot est fait Chevalier de la légion d'honneur. Berthelot décède le 19 septembre 1961.

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article