Beckerle Adolf Heinz

Publié le par Mémoires de Guerre

Adolf Heinz Beckerle (Francfort-sur-le-Main, 4 février 1902 – 3 avril 1976) est un homme politique et diplomate allemand de l'époque du Troisième Reich, membre du parti nazi. Il est ambassadeur en Bulgarie de 1941 à 1944. Il fait partie des criminels de guerre nazis.

 

Beckerle Adolf Heinz
Beckerle Adolf Heinz
Beckerle Adolf Heinz

Adolf Heinz Beckerle naît le 4 février 1902 à Francfort/Main. Son père est cadre dans les postes. Il étudie les sciences économiques à Francfort, payant ses études par de petits travaux d’aide soignant et d’employé de commerce. En 1919 il adhère au « Jungdeutschen Orden », un mouvement anticommuniste, antisémite mais aussi antifasciste et démocratique. En 1923 il adhère au parti nazi, mais en sort après le putsch raté de Hitler. Après une année passée en Amérique du sud en 1925-26, il entre dans la police prussienne et termine ses études. En 1927. En septembre 1928 il adhère à nouveau au NSDAP et entre dans la SA. En juillet 1930 il est « patron » des SA de Hesse.

En 1932 il est membre du Landtag de Hesse et le 13 septembre 1933 il est nommé chef de la police de Francfort/Main. Le 17 juin 1941 il est nommé représentant spécial à Sofia auprès du gouvernement bulgare. Il négocie et supervise la déportation de 12 000 juifs de Thrace et de Macédoine à Auschwitz et Treblinka. En septembre 1944 il est arrêté par les Soviétiques et transféré en URSS. Il y est condamné à 25 années de prison. En mars 1950 la cour de justice de Hesse confirme dans son rendu qu’il est co-responsable principal de la déportation de Juifs. Sa femme se suicide en 1951, de honte d’être l’épouse d’un criminel de guerre.

En 1955 il est libéré, mais les tribunaux de l’ouest continuent à le poursuivre. Les poursuites sont abandonnées en 1968 à cause de l’état de santé de Beckerle. Il décède en 1976. Bien que n’étant pas antisémite, Beckerle a fait partie des dirigeants de la SA qui après la critique de Hitler contre les diplomates professionnels peu actif dans les Balkans contre les Juifs, s’est impliqué dans le déportation des Juifs de Bulgarie.

Commenter cet article