Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Junie Astor, de son vrai nom Rolande Jeanne Risterucci, née à Marseille le 21 décembre 1911 et morte le 22 août 1967 à Sainte-Magnance, est une comédienne française.

 

Astor Junie
Astor Junie
Astor Junie
Astor Junie
Astor Junie
Astor Junie
Astor Junie
Astor Junie
Astor Junie
Astor Junie
Astor Junie
Astor Junie

En 1937, elle reçoit le Prix Suzanne Bianchetti, qui couronne le plus prometteur talent féminin de l'année. Elle fut l'épouse du réalisateur Bernard de la Tour pendant six ans et exerça des activités de productrice auprès de son époux, dans leur société Astor-Films. Junie Astor débute sa carrière cinématographique en 1933. Elle tient son premier rôle important en 1934, lorsqu'elle paraît dans Adémaï aviateur, de Jean Tarride, aux côtés de Noël-Noël et Fernandel. On la remarquera également en 1936, au milieu d'une myriade d'autres artistes, Danielle Darrieux, Valentine Tessier, Eve Francis, Betty Stockfeld..., dans le Club de femmes de Jacques Deval. Jean Renoir lui fait confiance et lui offre le second rôle féminin desBas-fonds. Sa prestation suivante, Le Coupable de Raymond Bernard, lui vaut ce le prix Suzanne Bianchetti. Mais ces promesses ne furent pas véritablement tenues.

Certes, Junie apparaît encore en tête d'affiche, notamment dans Battement de cœur de Henri Decoin (1939), avec Claude Dauphin, Adrienne Lecouvreur de Marcel L'Herbier (1938), ou dans trois films italiens. Mais elle doit se contenter des rôles secondaires dans des œuvres plus importantes: Noix de coco avec Raimu, L'Éternel Retour avec Jean Marais et Madeleine Sologne. En 1942, elle fait partie du groupe d'acteurs qui, à l'invitation du docteur Dietrich, chef des services de la Propaganda Abteilung de Paris, visitent les studios cinématographiques de Berlin, aux côtés de Viviane Romance, René Dary, Suzy Delair, Danielle Darrieux et Albert Préjean. Elle retrouve un dernier grand rôle grâce à Bernard De Latour, dans Du Guesclin en 1948.

L'épilogue fut moins reluisant, et se termine dans les années 1960 avec des films alimentaires de série B comme Business, Interpol Contre X, l'Homme de l'Interpol ou sous les caméras de José Bénazéraf (futur réalisateur de films “X”) dans Joe Caligula, un film longtemps interdit pour obscénité. Elle se retire de l'interprétation pour diriger deux cinémas sur les Grands-Boulevards parisiens, une activité à laquelle elle se consacra pleinement lorsque son métier d'actrice ne lui donnera plus la même satisfaction. Le premier se nommait "l'Astor", et le second le "Rio Opéra". Junie Astor est morte dans un accident de voiture. Elle est inhumée au cimetière de Bagneux.

Christian Grenier, L'Encinémathèque

Filmographie

  • 1933 : Étienne de Jean Tarride : Henriette
  • 1933 : D'amour et d'eau fraîche de Félix Gandera
  • 1934 : Adémaï aviateur de Jean Tarride : Marguerite
  • 1935 : Stradivarius de Geza Von Bolvary et Albert Valentin
  • 1935 : Train de plaisir de Léo Joannon : La fleuriste
  • 1935 : Tovaritch de Jacques Deval, Jean Tarride, Germain Fried et Victor Trivas : La bonne
  • 1935 : Joli monde de René Le Hénaff : Clara Soleil
  • 1936 : Les Bas-fonds de Jean Renoir : Natacha
  • 1936 : Le Coupable de Raymond Bernard : Louise Donadieu
  • 1936 : Au service du tsar de Pierre Billon : Lucie Leroy, une chanteuse
  • 1936 : La Bête aux sept manteaux de Jean de Limur
  • 1936 : Club de femmes de Jacques Deval : Hélène
  • 1936 : La Garçonne de Jean de Limur
  • 1936 : Toi, c'est moi de René Guissart : Viviane
  • 1936 : 27 rue de la Paix de Richard Pottier : Olly
  • 1937 : Police mondaine de Michel Bernheim et Christian Chamborant
  • 1937 : Passeurs d'hommes de René Jayet : Elisabeth Nelissen
  • 1937 : Monsieur Breloque a disparu de Robert Péguy : Francine
  • 1938 : Adrienne Lecouvreur de Marcel L'Herbier : La duchesse de Bouillon
  • 1938 : Noix de coco de Jean Boyer : Colette Ventadour
  • 1938 : Petite peste de Jean de Limur : Georgette Rousson
  • 1939 : Battement de cœur de Henri Decoin : la comtesse d'Argay, l'ambassadrice
  • 1939 : Deuxième bureau contre Kommandantur de René Jayet et Robert Bibal : Mme Lecoeur
  • 1939 : Quartier Latin de Pierre Colombier, Alexander Esway  et Christian Chamborant : Flossie
  • 1939 : Entente cordiale de Marcel L'Herbier : Une actrice
  • 1939 : Carnaval de Venise (Il carnevale de Venezia) de Giuseppe Adami et Giacomo Gentilomo : Tonina
  • 1939 : Un mari di guai de Carlo Ludovico Bragaglia : Adriana
  • 1940 : Tutto per la donna de Mario Soldati : Elsa Ducro
  • 1941 : Fromont jeune et Risler aîné de Léon Mathot : Claire Fromont
  • 1941 : Patrouille blanche de Christian Chamborant : Sandra
  • 1943 : L'Éternel Retour de Jean Delannoy : Nathalie, la brune
  • 1945 : L'Invité de la onzième heure de Maurice Cloche : Isabelle
  • 1946 : Les Beaux Jours de roi Murat de Théophile Pathé : La reine Caroline
  • 1946 : L'Homme de la nuit de René Jayet : Rosemonde
  • 1946 : Triple enquête de Claude Orval
  • 1947 : Cargaison clandestine de Alfred Rode
  • 1947 : La Dame d'onze heures de Jean Devaivre : Hélène Tassin
  • 1948 : Du Guesclin de Bernard de Latour : Tiphaine Raguenel, celle qui épouse Du Guesclin
  • 1948 : L'Échafaud peut attendre de Albert Valentin : Maître Fontanie, avocate
  • 1948 : Piège à homme de Jean Loubignac
  • 1949 : Un certain monsieur de Yves Ciampi : Edmée Lamour
  • 1949 : La Souricière de Henri Calef : Simone Lesourd
  • 1950 : La Belle Image de Claude Heymann : La Sarrazine
  • 1950 : Coupable ? de Yvan Noé : Suzanne
  • 1951 : Boîte de nuit de Alfred Rode : Evelyne
  • 1954 : Escalier de service de Carlo Rim, dans le sketch Les Béchard : Aline Béchard
  • 1956 : Les Truands de Carlo Rim : Mlle Puc, la couturière
  • 1957 : Les Violents de Henri Calef : Irène Raalten
  • 1957 : Isabelle a peur des hommes de Jean Gourguet : Béatrice, la mère d'Isabelle
  • 1957 : La Peau de l'ours de Claude Boissol : Mme Terrasse
  • 1957 : Mademoiselle Strip-tease de Pierre Foucaud : La directrice du cabaret
  • 1959 : Business de Maurice Boutel : L'avocate
  • 1960 : Interpol contre X de Maurice Boutel : Magda
  • 1961 : Cadavres en vacances de Jacqueline Audry : Mme Lever
  • 1961 : Les Cinq Dernières Minutes de Claude Loursais, épisode : Cherchez la femme série TV
  • 1965 : L'Homme de l'Inperpool de Maurice Boutel : Wanda
  • 1966 : Joë Caligula de José Bénazéraf : La femme du gangster

Théâtre

  • 1933 : Lundi 8 heures de George S. Kaufman et Edna Ferber, mise en scène Jacques Baumer, Théâtre des Ambassadeurs
  • 1951 : Ombre chère de Jacques Deval, mise en scène de l'auteur, Théâtre Édouard VII
  • 1953 : La Garce et l'ange de Frédéric Dard, mise en scène Michel de Ré, Théâtre du Grand Guignol
Tag(s) : #Acteurs et Actrices

Partager cet article

Repost 0