Rafle du Vel d'Hiv: le PCF proteste contre la venue de Netanyahu aux commémorations

Publié le par Arthur Blanquet avec AFP

Rafle du Vel d'Hiv: le PCF proteste contre la venue de Netanyahu aux commémorations

Le Parti communiste a déploré samedi la venue du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, aux commémorations du 75e anniversaire de la rafle du Vel d'Hiv.

Benjamin Netanyahu n'est pas le bienvenu pour le PCF - Jack Guez / AFP

Benjamin Netanyahu n'est pas le bienvenu pour le PCF - Jack Guez / AFP

La commémoration de la rafle, le 16 juillet, "doit envoyer un message fort de paix, et Benjamin Netanyahu n'est pas l'homme de ce message", écrit le Parti communiste dans un communiqué.

    "Ce n'est pas faire honneur aux 13.152 juifs, parmi lesquels plus de 4.000 enfants, que la police de Pétain rafla dans la région parisienne pour les envoyer à la mort et complaire à l'Occupant allemand", ajoute le parti.

"Le Premier ministre israélien dont l'obédience d'extrême droite n'est plus un secret"

"Nul n'a oublié qu'en octobre 2015, le dirigeant israélien avait provoqué une indignation unanime, jusqu'au gouvernement allemand, en affirmant, au mépris de la réalité historique et des faits, qu'Hitler n'(avait) pas souhaité exterminer les juifs", affirme le PCF.

    "Le Premier ministre israélien, dont l'obédience d'extrême droite n'est plus un secret pour personne, est un homme de guerres et de violences qui, chaque jour, fait obstacle à la construction d'un processus de paix, juste et durable, entre Israéliens et Palestiniens", poursuit le parti, qui "réprouve l'invitation faite à Benjamin Netanyahu par le président Emmanuel Macron".

Dernière venue en France après les attentats de janvier 2015

La dernière visite du Premier ministre israélien remonte à janvier 2015 quand il avait défilé à Paris aux côtés de plusieurs dirigeants étrangers, à l'invitation du président François Hollande, pour exprimer sa solidarité après une série d'attaques jihadistes ayant visé Charlie Hebdo, des policiers et des juifs.

Le 16 juillet prochain, Emmanuel Macron et son homologue israélien devraient commémorer la rafle du Vel d'Hiv qui a eu lieu les 16 et 17 juillet 1942. Il s'agit de la plus grande arrestation massive de juifs réalisée en France pendant la Seconde guerre mondiale. Au total, plus de 13.000 personnes avaient été arrêtées à Paris et en banlieue pour être déportées.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article