Décès du juge Lambert : un troublant manuscrit

Publié le par Le Nouvel Observateur

Décès du juge Lambert : un troublant manuscrit

Le premier juge d'instruction chargé de l'affaire Grégory a été retrouvé mort mardi. Il venait de terminer un 11e roman.

Décès du juge Lambert : un troublant manuscrit

Un personnage qui lui ressemble, un suicide presque similaire... L'ex-juge Jean-Michel Lambert, retrouvé mort chez lui, mardi 11 juillet, venait de terminer le manuscrit de son 11e roman, à paraître en octobre.

Un texte qui présente des similitudes étonnantes avec son auteur, fait remarquer ce mercredi le groupe de presse La Montagne / Centre France.

Dans le manuscrit de "Témoins à charge", en cours de finalisation aux éditions De Borée, propriété du groupe Centre France, le Professeur Chabert, "qui ressemble trait pour trait à l'ex-juge Lambert", se donne la mort "pour sauver son honneur" et son corps est "découvert par un confrère, la tête recouverte d'un sac plastique, une bouteille de whisky vide au pied du fauteuil", indique le groupe de presse.

Pas de lettre

Est notée également une ressemblance entre le personnage de Marilynda, "une gamine trop instable" qui a accusé à tort son beau-père d'un crime... S'est-il inspiré de Murielle Bolle, témoin clé de l'affaire Grégory, qui s'est rétractée après avoir accusé Bernard Laroche d'avoir kidnappé l'enfant ?

Affaire Grégory : le mystère Murielle Bolle

Jean-Michel Lambert, premier juge d'instruction à avoir été chargé de l'enquête sur la mort de Grégory Villemin en octobre 1984, a été retrouvé mardi soir dans le bureau de son appartement du Mans, un sac plastique noué sur la tête par un foulard. L'ancien juge ne semble pas avoir laissé de lettre.

Commenter cet article