Histoire - Cinq livres pour de nouvelles lumières sur les années noires de l’Occupation (1940-1944)

Publié le par Jean-Marie Duhamel

Histoire - Cinq livres pour de nouvelles lumières sur les années noires de l’Occupation (1940-1944)

Soixante-dix ans après, on est loin de tout savoir sur cette époque. Plusieurs ouvrages solides font le point sur la collaboration, les hommes de Vichy, le très méconnu STO (service du travail obligatoire) de sinistre mémoire. 

Philippe Pétain, chef de l’État, Pierre Laval, président du Conseil. Le premier a fini sa vie en détention, le second a été fusillé.

Philippe Pétain, chef de l’État, Pierre Laval, président du Conseil. Le premier a fini sa vie en détention, le second a été fusillé.

Histoire de la Collaboration, Tallandier, 27 €. «  Près de trois quarts de siècle après son naufrage, la Collaboration demeure d’actualité »  , écrivent dans leur volumineux ouvrage, les historiens François Broche et Jean-François Muracciole. Sans doute, perçoit-on mieux désormais la complexité de la période, sans doute la mémoire est-elle apaisée. Publié chez l’excellente maison Tallandier, solide et passionnant, le livre embrasse tous les aspects de la collaboration – politique, économique, artistique, militaire, jusqu’aux crimes et ignominies. Il fera référence.

Histoire du STO

Histoire du STO, Perrin, 26 €. Le croira-t-on ? Ce livre, fruit d’une thèse soutenue en 2012 par un jeune chercheur, Raphaël Spina, est l’une des premières synthèses consacrées à ce drame qui a déchiré la société française   : plus de 600 000 jeunes gens – hommes et femmes – envoyés en Allemagne travailler dans les usines. Avec le STO et l’illusion de la relève, Vichy fut roulé dans la farine par les Allemands ; ceux qui y furent envoyés en reviendront meurtris même s’ils n’étaient pas des déportés. 25 000 y ont laissé la vie.

Comme un Allemand en France

Comme un Allemand en France, L’Iconoclaste, 24,90 €. Un nouvel éclairage sur le quotidien des années 40-44 : cette fois, par le prisme de correspondances privées des occupants. Le matériau de ce livre est constitué de quelques-unes des milliers de lettres conservées dans deux centres d’archives constitués en Allemagne. Pas de politique, pas de stratégie militaire, mais des histoires de solitudes et d’angoisses, de rencontres avec les Français et les Françaises.

Les hommes de Vichy

Également  : Les hommes de Vichy, par Jean-Paul Cointet, Perrin, 23,90 €, une galerie de portrait sinistres ou pathétiques, Philippe Henriot, par Pierre Brana et Joëlle Dusseau, Perrin, 24 €, le chantre de la collaboration exécuté par un commando de la Résistance. Et en parfait contrepoint, La Voix de la France. BBC, une radio en guerre, d’Audrey Vedel Bonnéry, Vendémiaire, 17 €. 

Publié dans Articles de Presse

Commenter cet article