Décès de l'ancien dictateur du Panama, Manuel Noriega

Publié le par Mémoires de Guerre

Décès de l'ancien dictateur du Panama, Manuel Noriega
Manuel Noriega, en 1989. - AP

Manuel Noriega, en 1989. - AP

(RV) Il avait été hospitalisé en mars dernier : l’ancien dictateur panaméen Manuel Noriega est mort, dans la nuit de lundi à mardi, à l'âge de 83 ans. Ancien agent de la CIA, les renseignements américains, ce général avait été porté au pouvoir en 1983 avant de tomber en disgrâce et d’être renversé par les Etats-Unis six ans plus tard. 

Né dans une famille pauvre de Panama City, Manuel Noriega n’est que sous-lieutenant lorsqu’il est repéré par le colonel Omar Torrijos, alors inconnu. Lorsque ce dernier prend le pouvoir en octobre 1968 lors d’un coup d’Etat, Manuel Noriega devient l’un de ses bras droits, avant de lui succéder de facto à la tête du pays en 1983, sans devenir président mais en contrôlant l’armée.

Mais en juin 1987, des manifestations contre la corruption et pour la démocratie éclatent dans le pays. Manuel Noriega, ancien agent de la CIA, est alors lâché par les Etats-Unis qui l’accusent de complicité avec le trafiquant de drogue, Pablo Escobar. Washington sanctionne économiquement le Panama, avant de déclencher une invasion en décembre 1989. Manuel Noriega se rend quelques mois plus tard, c’est le début d’une longue odyssée judiciaire.

Il sera incarcéré plus de deux décennies aux Etats-Unis pour trafic de drogue, puis deux ans en France pour blanchiment d'argent. Extradé vers le Panama en décembre 2011, il y purgeait une peine de 60 ans de prison pour la disparition d’opposants politiques. Il a toujours dénoncé une conspiration contre lui.

Commenter cet article