73e D-Day. Des parachutages prévus dans la Manche jusqu’au 6 juin

Publié le par Ouest France

73e D-Day. Des parachutages prévus dans la Manche jusqu’au 6 juin

Pour célébrer le 73e anniversaire du Débarquement, plusieurs parachutages militaires et civils sont prévus sur les sites historiques.

Pour célébrer le 73e anniversaire du Débarquement, plusieurs parachutages militaires et civils sont prévus sur les sites historiques dans la Manche, comme ici, dans les marais de Carentan. | Stéphane Geufroi / Ouest-France

Pour célébrer le 73e anniversaire du Débarquement, plusieurs parachutages militaires et civils sont prévus sur les sites historiques dans la Manche, comme ici, dans les marais de Carentan. | Stéphane Geufroi / Ouest-France

À Azeville

Dans l’après-midi de ce samedi 3 juin, des hommes du RCPT, en tenue d’époque, seront parachutés, depuis un C-47, à proximité de la batterie allemande pour la reconstitution de l’opération USS Nevada.

Sur le site de La Fière

Dimanche 4 juin, à 11 h, une centaine de civils en tenue d’époque, à bord de deux avions C-47, seront parachutés sur le site de La Fière, dans la Manche, près de Sainte-Mère-Église en direction de Picauville. Ces paras, souvent d’anciens militaires, venus célébrer le 73e anniversaire du Débarquement sont membres de l’association Liberty jump, basé au Texas, ou de RCP (Round canopy parachuting team).

À 13 h, ce sera le très attendu parachutage militaire international avec 350 paras américains, français, hollandais et allemands, montés à bord de six avions C- 130. À chaque commémoration, ce sont plusieurs milliers de personnes qui se déplacent sur ce site historique où dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, le 1er bataillon du 505 th PIR de la 82e division aéroportée sautait sur la « Drop zone 0 », à proximité de Sainte-Mère-Église.

À Saint-Germain-de-Varreville

Largués à 00 h 12, dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, Frank Lilyman, le capitaine des Pathfinders de la 101e Airborne et ses hommes avaient pour mission de poser une balise Eureka et de sécuriser les zones de saut. Posée dans un arbre, la balise émettra à 0 h 25.

Quarante-sept minutes plus tard, les premières vagues de parachutistes pleuvaient sur le Cotentin. Lundi 5 juin, de 16 h à 17 h, les membres du RCPT effectueront un saut historique pour commémorer l’opération Red Pelfrey pathfinder memorial.

À Graignes

Après avoir survolé l’église, les membres du Liberty Jump team sauteront, en tenue d’époque, depuis un C-47. Le larguage des parachutistes est prévu à 18 h 15, lundi 5 juin.

À Amfreville

Pour rendre hommage aux hommes du 507e PIR, les membres du Liberty Jump team seront parachutés, en tenue d’époque, dans les herbages, au lieu-dit le Tiers, mardi 6 juin à 12 h.

Ce saut s’effectuera depuis un Douglas C47. Cet avion, facilement reconnaissable à ses larges bandes blanches et noires sur les ailes et le fuselage, est identique aux avions qui ont largué les 88e et 101e divisions aéroportées américaines, le 6 juin 1944.

Et à Hiesville

Le Round canopy parachuting team effectuera un dernier saut, mardi 6 juin dans l’après-midi, pour commémorer l’opération Maxwell Taylor.

Publié dans Articles de Presse

Commenter cet article