Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller du président américain Jimmy Carter, est mort

Publié le par Le Monde

Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller du président américain Jimmy Carter, est mort

Démocrate, il avait plutôt des positions conservatrices en termes de sécurité nationale.

Né en Pologne, à Varsovie, en 1928, Zbigniew Brzezinski était l’une des voix influentes de la politique étrangère américaine. Pablo Martinez Monsivais / AP

Né en Pologne, à Varsovie, en 1928, Zbigniew Brzezinski était l’une des voix influentes de la politique étrangère américaine. Pablo Martinez Monsivais / AP

Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller à la sécurité nationale du président américain Jimmy Carter, est mort à l’âge de 89 ans à Falls Church (Virginie), a annoncé vendredi 26 mai sa famille.

« Mon père est décédé paisiblement ce soir », a écrit sa fille, Mika Brzezinski, sur le réseau social Instagram. « Il était connu par ses amis comme Zbig, par ses petits-enfants comme Chef et par sa femme comme l’amour de sa vie. Je le connaissais comme le plus inspirant, aimant et dévoué père qu’une fille puisse avoir », a ajouté cette journaliste sur MSNBC.

Né en Pologne, à Varsovie, en 1928, Zbigniew Brzezinski était l’une des voix influentes de la politique étrangère américaine. Conseiller de 1977 à 1981, il était en fonction à la Maison Blanche en 1979 quand le chah d’Iran, un allié des Etats-Unis, a été balayé par la révolution islamique et lors de la crise des otages américains.

Un intervenant régulier du débat politique

Il a également fait partie des rares experts américains à s’opposer à l’intervention militaire en Irak en 2003. Démocrate, il avait plutôt des positions conservatrices en termes de sécurité nationale. « Durant ses quatre années avec Carter, à partir de 1977, freiner l’expansionnisme soviétique à n’importe quel prix a guidé l’essentiel de la politique étrangère américaine, pour le meilleur et pour le pire », écrit le New York Times.

Il a continué par la suite à intervenir régulièrement dans le débat public américain pour donner son avis notamment sur la politique étrangère. Il était notamment l’un des dirigeants du Centre d’études stratégiques et internationales (CSIS), un cercle de réflexion américain sur la politique étrangère, et a également rédigé plusieurs ouvrages sur les relations internationales.

Commenter cet article