Tombe de Romy Schnei­der profa­née. Pourquoi la star a été enter­rée à Boissy-sans-Avoir il y a 35 ans?

Publié le par Martin Choteau

Tombe de Romy Schnei­der profa­née. Pourquoi la star a été enter­rée à Boissy-sans-Avoir il y a 35 ans?

Auprès de son fils dans sa dernière demeure.  Selon l'AFP, la tombe de l'actrice Romy Schnei­der, décé­dée en 1982, a été profa­née au cours du week-end. Une enquête est en cours. Que repré­sente ce caveau pour tous les fans de l'inter­prète de la saga Sissi?

Tombe de Romy Schnei­der profa­née. Pourquoi la star a été enter­rée à Boissy-sans-Avoir il y a 35 ans?
Tombe de Romy Schnei­der profa­née. Pourquoi la star a été enter­rée à Boissy-sans-Avoir il y a 35 ans?
Tombe de Romy Schnei­der profa­née. Pourquoi la star a été enter­rée à Boissy-sans-Avoir il y a 35 ans?
Tombe de Romy Schnei­der profa­née. Pourquoi la star a été enter­rée à Boissy-sans-Avoir il y a 35 ans?
Tombe de Romy Schnei­der profa­née. Pourquoi la star a été enter­rée à Boissy-sans-Avoir il y a 35 ans?
Tombe de Romy Schnei­der profa­née. Pourquoi la star a été enter­rée à Boissy-sans-Avoir il y a 35 ans?

Romy Schnei­der a beau être née alle­mande, à Vienne en Autriche, en 1938, et enchaîné les films dès ses 15 ans dans le monde entier, notam­ment les Etats-Unis, son coeur a toujours été tourné vers la France. C'est d'ailleurs dans les Yvelines qu'elle repose depuis 1982, dans le cime­tière de Boissy-sans-Avoir.

Cette loca­lité repré­sente les derniers mois troubles de la vie de l'actrice de la saga Sissi. Elle y avait acheté une maison de campagne quelques mois avant de trou­ver la mort, à Paris, le 29 mai 1982, dans des circons­tances mysté­rieuses pour certains. Suicide ou cause natu­relle, les enquê­teurs à l'époque n'avaient pas cher­ché à répondre à cette ques­tion, le magis­trat préfé­rait alors"qu'elle garde son secret avec elle."

Cette petite ville de Boissy-sans-Avoir, commune calme et recu­lée des Yvelines, était un refuge pour l'actrice de 43 ans, souf­frant terri­ble­ment depuis le décès acci­den­tel de son premier fils David, en juillet 1981. Dès qu'elle en avait l'occa­sion, elle se cachait dans cette rési­dence secon­daire. C'est tout natu­rel­le­ment qu'elle y a trouvé sa dernière demeure, dans un caveau sobre, et depuis toujours très fleuri.

Symbo­lique­ment, le jour de sa mort, elle portait une étoile de David autour du cou. Peu de temps après ses obsèques, son fils, initia­le­ment enterré à Saint-Germain-en-Laye, a été trans­féré auprès de sa mère, pour qu'ils reposent côte à côte pour l'éter­nité. 

Ce week-end, d'après les infor­ma­tions de l'AFP, ce caveau fami­lial aurait été profané. Une source proche de l'enquête explique:

"Un ou des indi­vi­dus ont descellé la pierre tombale et l'ont dépla­cée, occa­sion­nant l'ouver­ture du caveau."

Pourquoi donc à quelques semaines du 35e anni­ver­saire de la mort de Romy Schnei­der, sa tombe ferait-elle l'objet d'une profa­na­tion? Le mystère reste entier. Selon cette même source, "à ce stade des consta­ta­tions, il n'y a à priori pas eu de dégra­da­tion."

Les gendarmes de la brigade de Mantes-la-Jolie sont char­gés de l'enquête.

Publié dans Articles de Presse

Commenter cet article