Panama. Décès de l’ancien dictateur Antonio Noriega

Publié le par Ouest France

Panama. Décès de l’ancien dictateur Antonio Noriega

L’ancien dictateur panaméen Manuel Noriega, qui était hospitalisé depuis mars dernier à la suite d’une tumeur cérébrale, est décédé dans la nuit de lundi à mardi à l’âge de 83 ans.

L'ancien dictateur panaméen Manuel Noriega est décédé dans la nuit de lundi à mardi.

L'ancien dictateur panaméen Manuel Noriega est décédé dans la nuit de lundi à mardi.

« Monsieur Noriega est décédé cette nuit », a déclaré le secrétaire d’État à la Communication Manuel Doninguez.

Noriega avait été opéré le 7 mars d’une tumeur bénigne au cerveau dans un hôpital de Panama City, mais a souffert par la suite d’une hémorragie cérébrale. Opéré à nouveau, il était dans un état critique.

Disparition d’opposants politiques

Afin d’être opéré, l’ancien dictateur était sorti temporairement le 28 janvier de la prison El Renacer où il purgeait une peine pour la disparition d’opposants politiques sous son régime (1983-1989).

Sa famille a demandé à plusieurs reprises, en vain, une assignation à résidence permanente de l’ancien dictateur, qui a connu plusieurs hémorragies cérébrales, des complications pulmonaires, un cancer de la prostate et a souffert de dépression.

Lourdement condamné pour trafic de drogue

Homme fort du Panama de 1983 à 1989, le général Noriega était ensuite tombé en disgrâce, renversé par les États-Unis puis lourdement condamné pour trafic de drogue.

Il a passé plus de deux décennies derrière les barreaux aux États-Unis pour des accusations de trafic de drogue. Il a ensuite été emprisonné deux ans en France pour blanchiment d’argent, avant d’être extradé vers le Panama en décembre 2011.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article