"Le Monde en 2035 vu par la CIA" : une prévision laborieuse du chaos

Publié le par Bertrand Cousin est chroniqueur pour Culture-Tops

"Le Monde en 2035 vu par la CIA" : une prévision laborieuse du chaos

A l'heure où la personnalité et la démarche du Président Trump laisse planer des doutes sur l'évolution prochaine de la politique étrangère américaine, l'ouvrage collectif sur "le Monde en 2035", coordonné par le National Intelligence Council, montre que la vision qu'a la CIA des vingt prochaines années n'est pas non plus très claire et qu'elle est, de toutes manières, très sombre.

"Le Monde en 2035 vu par la CIA" : une prévision laborieuse du chaos

THEME

Le panorama des 20 années à venir est plutôt sombre : la croissance mondiale va ralentir, les tensions entre les états et à l'intérieur de ceux-ci vont augmenter, la menace terroriste va s'accentuer, les avancées technologiques (numérique, nanotechnologie, génomique, robotique, intelligence artificielle) seront à la fois sources d'améliorations et de menaces.

Alors que l'interconnexion numérique croit à grande vitesse et que la mondialisation de l'économie a réduit les famines et la pauvreté, il est paradoxal d'envisager les fermetures des frontières et le repli sur soi.

Ainsi, 3 grands scénarios vont façonner le monde de demain. Des appellations abscondes leur sont d'ailleurs données :

- Le premier, les "Iles", caractérise un monde fragmenté entre états fragilisés par la décroissance et le terrorisme migratoire. Ils forment des "iles" dans un océan d'instabilité. Mais dans 20 ans, apparaitra une nouvelle ère de prospérité grâce à l'essor des technologies numériques qui vont accroitre la collaboration entre hommes et machines. L'innovation créerait une nouvelle génération d'entrepreneurs.

- Le second scénario s'intitule "Orbites", censé représenter les sphères d'influence des grandes puissances dont les rivalités peuvent déboucher sur des conflits majeurs. Expansion de la Russie, de la Chine et de l'Iran, extravagances de la Corée du Nord, rivalité nucléaire entre l'Inde et le Pakistan. Ces conflits vont privilégier des moyens non-militaires mais susceptibles de conduire à des escalades (terrorisme, cyber-attaques, sabotages, pressions économiques, etc.)

- Le scénario 3 laisse à penser que les "communautés" vont diriger le monde, les groupes locaux (métropoles, collectivités régionales) les groupes privés (tels les GAFA, les ONG) prendront le pas sur les gouvernement nationaux. Le rôle des religions va s'accroitre, 80% de la population mondiale d'identifiant à une croyance.

POINTS FORTS

Le rapport trace des lignes de force que l'on pressent sans les distinguer vraiment. La méthode procède par recoupement qui permettent de mieux valider les hypothèses. Après avoir construit les 3 scénarios fondamentaux, le rapport en analyse les conséquences pour les 5 prochaines années, région par région.

Ensuite, il énumère les tendances mondiales-clés en ce qui concerne l'évolution des comportements des gens ( comment ils vivent, innovent, prospèrent, pensent, gouvernent et combattent). L'on échappe ainsi  à la superficialité de ce type de rapport globalisant.

L'on apprécie aussi une pédagogie fondée sur des tableaux statistiques, de fausses dépêches d'agences, de courriers imaginaires émanant dans le futur de maires de métropoles ou de responsables politiques. 

Le Monde en 2035 vu par la CIA. Ouvrage collectif coordonné par le National Intelligence Council (NIC), 303 pages, 12 euros

Publié dans Articles de Presse

Commenter cet article