Histoire : pourquoi le 8 mai est-il férié ?

Publié le par Adrien Danglarde

Histoire : pourquoi le 8 mai est-il férié ?

Au cours du mois de mai, plusieurs jours sont déclarés fériés, notamment le 8 mai. Il s’agit de la commémoration de la fin des combats de la Seconde Guerre mondiale.

Histoire : pourquoi le 8 mai est-il férié ?

Histoire : pourquoi le 8 mai est-il férié ?

En France, la fin des combats en Europe contre l’Allemagne est célébrée le 8 mai. Contrairement aux autres pays, seuls les Français considèrent cette date comme symbolique et l’ont déclarée comme jour férié.

Pour la petite histoire

Suite à la capitulation allemande se déroulant dans la nuit du 6 au 7 mai, la date du 8 mai 1945, à 23h01, a été marquée par la cessation des combats de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Le traité de paix entérinant cette reddition est signé à Reims par le général Alfred Jodl, chef d’état-major de la Wehrmacht. Le déclin de la puissance de l’Allemagne nazie commence quelques jours plus tôt, le 30 avril, jour du suicide d’Adolf Hitler dans son bunker. Cependant, la capitulation du Japon, le 2 septembre 1945, signe la fin effective de la Seconde Guerre mondiale à l’origine du décès de 40 à 50 millions de personnes.

Férié, mais uniquement en France

La commémoration du 8 mai constitue une décision prise uniquement en France. En effet, étant donné que le traité a été signé à 23h, heure locale d’Europe Centrale, les Russes commémorent la cessation des combats et la capitulation de l’Allemagne nazie le 9 mai. Par ailleurs, les Allemands ont réalisé une seconde fois leur acte de reddition le 9 mai, au quartier général des forces soviétiques, à Berlin. Aux États-Unis et au Royaume-Uni, le 8 mai n’est pas non plus un jour férié mais le dernier dimanche de ce mois, appelé “Memorial Day”, les Américains honorent les défunts soldats, décédés pour la patrie.

Le 8 mai, un jour qui a suscité beaucoup de changements

En France, selon une loi de 1946, la date du 8 mai a été choisie pour commémorer la victoire contre l’Allemagne nazie si ce jour tombe un dimanche. Dans le cas contraire, la célébration s’effectue le premier dimanche suivant cette date. Toutefois, étant donné que la fête de Jeanne d’Arc tombe au même moment, la date du 8 mai a été changée. En 1953, une nouvelle loi stipulant que le 8 mai est férié et un jour fixe de la commémoration a été votée suite à la demande des anciens déportés et résistants. Cependant, en 1959, le caractère férié de ce jour a été supprimé par Charles de Gaulle, puis restauré en 1968, mais reste travaillé. En 1975, cette commémoration officielle est supprimée par le président Valéry Giscard d’Estaing et remplacée par une “journée de l’Europe” pour célébrer la réconciliation franco-allemande. Enfin, en 1981, François Mitterrand rétablit le caractère de commémoration nationale et de jour férié du 8 mai. Durant cette journée, après avoir passé en revue les troupes et salué les anciens combattants sur la place de l’Étoile, le président dépose une gerbe et ranime la flamme du tombeau du soldat inconnu.

Publié dans Articles de Presse

Commenter cet article