Décès de l’acteur Roger Moore à l’âge de 89 ans

Publié le par Les Echos

Décès de l’acteur Roger Moore à l’âge de 89 ans

L’acteur britannique - connu pour ses rôles dans « Amicalement vôtre » et la saga « James Bond » - s’est éteint des suites d’un cancer. Il laisse derrière lui une filmographie riche, autant à la télévision que sur le grand écran.

Décès de l’acteur Roger Moore à l’âge de 89 ans

Décès de l’acteur Roger Moore à l’âge de 89 ans

Célèbre interprète de James Bond au cinéma, l'acteur britannique Roger Moore est mort en Suisse à l'âge de 89 ans des suites d'un cancer. « C'est le coeur lourd que nous devons annoncer le décès de notre père aimant, Sir Roger Moore, aujourd'hui en Suisse après un court mais courageux combat contre le cancer », ont écrit ses enfants. Né le 14 octobre 1927 dans le sud de Londres, d'un père policier et d'une mère au foyer, il a incarné durant des décennies l'archétype du gentleman anglais.

Pourtant, rien ne prédestinait le comédien à une telle carrière, ce dernier ayant cumulé les petits boulots avant de décrocher un rôle de figurant en 1944 dans « César et Cléopâtre », avec Vivien Leigh. C'est alors qu'un des coréalisateurs le remarque et le guide vers la prestigieuse école dramatique londonienne, la Royal Academy of Dramatic Art (RADA). Après-guerre, il tente en vain, une carrière à Hollywood avant de retourner en Angleterre dans les années 50 où il tient le rôle titre dans la série « Ivanhoé ».

Mais c'est en 1962 que Roger Moore se fait connaître du grand public par la série « Le Saint », suivie de la fiction télévisée « Amicalement vôtre », qui lui apporte une visibilité nouvelle. Il y endosse, au début des années 1970, le costume de l'aristocrate Lord Brett Sinclair, aux côtés d'une autre grande star de l'époque, Tony Curtis.

un James Bond d'anthologie

 

Tony Curtis et Roger Moore sur le tournage d'"Amicalement Vôtre"

Tony Curtis et Roger Moore sur le tournage d'"Amicalement Vôtre"

Très vite, Hollywood lui ouvre les bras en lui offrant le personnage convoité par toute une génération d'acteurs : James Bond. Il avait pourtant été jugé « trop beau » et donc rejeté pour le premier 007, « Dr No » (1962). Aussi, il lui fallu attendre le départ de Sean Connery pour enfin camper l'espion légendaire durant sept films, dont « Vivre et laisser mourir » (1973), « L'Espion qui m'aimait » (1977) ou « Rien que pour vos yeux » (1981). Il reste, de nos jours, l'acteur ayant le plus longtemps incarné James Bond au cinéma.

Mais son plus grand rôle fut, selon lui, celui qu'il joua à l'Unicef, pour qui il était ambassadeur depuis 1991. « Dresser le sourcil pour Bond était une chose mais sensibiliser l'opinion pour la cause des enfants est beaucoup plus important », avait-il déclaré à la BBC le 15 juin 2003. C'est d'ailleurs pour cette mission, et non pour sa carrière d'acteur, que Roger Moore avait été anobli par la reine Elizabeth II en 2003.

Commenter cet article