Eva Duarte/Peron

Publié le par Au Féminin

Eva Duarte/Peron

Ayant grandi dans un milieu socialement défavorisé, Eva Duarte a su profiter de son statut pour venir en aide au peuple argentin. Le changement radical de sa vie est causé par sa rencontre avec le général Perón, qui deviendra plus tard le Dirigeant de toute l’Argentine. 

Eva Duarte/Peron

Eva Duarte, de l’enfant simple à l’adulte célèbre

Née le 7 mai 1919 à Los Toldos en Argentine, Evita, de son vrai nom María Eva Duarte, est la benjamine d’une famille de cinq enfants illégitimes, mais reconnus. Elle est la fille de Juan Duarte, lequel meurt soudainement en 1926 dans un accident de voiture à Chivilcoy et de Juana Ibarguren. Elle grandit aux environs de Junín, dans la propriété de l’Unión, au sein d’un territoire agricole que son père avait bâti au début de 1930. Eva Perón débute l'école primaire à l'âge de 8 ans. A 15 ans, elle trouve un travail à Buenos Aires en tant qu’actrice.

Sa rencontre avec le colonel se fait lors d’une vente de charité. Le couple se marie le 21 octobre 1945. Eva Perón soutient le colonel dans la course présidentielle de 1946. Après l’élection de son mari, Évita Perón est propulsée à un rang important. Ils n’auront aucun enfant.

Eva Duarte, la fille du théâtre

Désireuse de faire carrière dans le cinéma, elle passe 5 ans de sa vie à faire face à nombre d’obstacles. Le succès est cependant au rendez-vous. Peu de temps après son arrivée à Buenos Aires, Eva intègre la Comédie Argentine, sous la direction d’Eva Franco. En mars 1935, elle interprète son premier petit rôle dans « La Señora de los Perez » et est très bien accueillie par le critique Augusto Guibourg. En 1936, elle part en tournée avec la compagnie de Pepita Munoz, José Franco et Eloy Alvarez pour ensuite faire partie de la compagnie de Pablo Suero.

De retour à Buenos Aires, elle rejoint la Compagnie d'Armando Discépolo. En août 1937, Eva Duarte s’affiche pour la première fois sur le grand écran. Elle a obtenu un contrat pour jouer dans le film « Secundos Afuera ». De même, elle signe un contrat avec la Radio Belgrano pour un rôle dans une émission dramatique. En outre, Eva Duarte envahit la publicité et les arts graphiques. De 1938 à 1940, Eva investit la scène de Buenos sous le statut de membre des compagnies des grands directeurs. Mais il lui faudra attendre jusqu’à 1944 pour avoir un rôle à sa pointure dans La Cabalgata del Circo. Sauf que rapidement, Eva Duarte se retire du feu des projecteurs et devient Eva Peron.

Evita, la bienfaitrice

En tant que Eva Peron, Evita commence par créer la Fondation Eva Peron destinée aux pauvres. La première Dame contribue massivement aux œuvres de bienfaisance, notamment dans la mise en place de nombreux hôpitaux et d'orphelinats. En 1947, elle se lance dans un Rainbow Tour très médiatisé en Europe, allant à la rencontre de nombreux chefs d'Etat. L’objectif était de remettre sur les rails les relations diplomatiques du régime Peron, considéré fasciste durant l'après Seconde Guerre mondiale. S’essayant à la politique, en 1951, sa candidature à la vice-présidence est rejetée par l’Armée qui veut limiter son pouvoir.

Par ailleurs, se sachant malade d’un cancer de l’utérus qui l’emportera plus tard, elle milite davantage pour la justice en faveur du peuple argentin. Le 26 juillet 1952, Eva Peron s’éteint. Sa dépouille est embaumée et exposée, jusqu'au jour où son mari est chassé du pouvoir en 1955. Transportée secrètement en Italie à Milan, elle est enterrée au cimetière Maggior, avec l'assistance du Vatican, sous la fausse identité de Maria Maggi de Magistris. Plus tard, en 1971, son corps est enfin remis à l’Argentine, puis installé dans le tombeau familiale du cimetière de la Recoleta de Buenos Aires le 26 juillet 1976.

L’histoire d’Eva Peron a été adaptée dans une comédie musicale jouée par Madonna.

Publié dans Articles de Presse

Commenter cet article