Donald Trump annonce qu’un porte-avions se dirige vers la Corée du Nord… Mais il fait route vers l’Australie

Publié le par C. Ape. avec AFP

Donald Trump annonce qu’un porte-avions se dirige vers la Corée du Nord… Mais il fait route vers l’Australie

TENSIONS Le porte-avions est parti à 5.500 km de la position annoncée par le président américain... 

Le porte-avions américain Carl Vinson - MCS 3rd Class Matt Brown / US NAVY / AFP

Le porte-avions américain Carl Vinson - MCS 3rd Class Matt Brown / US NAVY / AFP

Alors que plane toujours la menace d’un sixième essai nucléaire de la part du régime de Pyongyang, le numéro deux de l’exécutif américain Mike Pence avait affirmé que « toutes les options », y compris militaires, étaient « sur la table ».

Pourtant, « l’armada » américaine « très puissante » promise par Donald Trump près de la péninsule coréenne pour dissuader Pyongyang de mener un essai balistique ou nucléaire est bien loin de cette zone, a reconnu mardi un responsable américain de la Défense.

Pris en flagrant délit 

En dépit des effets d’annonce, le porte-avions américain Carl Vinson et son escorte ont pris une route vers… l’Australie. L’appareil, qui a quitté Singapour le 8 avril pour réaliser des exercices avec la marine australienne dans l’océan Indien, devait faire demi-tour le 11, direction le nord-est.

Mais une photo a trahi les plans du navire. Le 15 avril, c’est l’US Navy elle-même qui a diffusé une photo sur laquelle on voit le porte-avions à hauteur du détroit de la Sonde, entre Sumatra et Java en Indonésie.

Une démonstration de force du président américain qui est donc quelque peu tombée à l’eau.

De hauts responsables de l’administration Trump ont confié miser surtout sur la Chine pour qu’elle exerce suffisamment de pressions politiques et économiques sur son puissant voisin afin que ce dernier abandonne ses dangereux programmes nucléaire et balistique, bannis par l’ONU.

Publié dans Articles de Presse

Commenter cet article