Un chef-d'œuvre de Kandinsky spolié par les nazis ?

Publié le par Le Point

Un chef-d'œuvre de Kandinsky spolié par les nazis ?

"La Vie colorée" a-t-elle été vendue en 1940 contre le gré de ses propriétaires ? "Le Guardian" revient sur l'histoire de cette toile du maître russe.

"La Vie coloree" de Kandinsky est exposée depuis 1972 dans un musée de Munich. leemage/ Munich FineArtImages

"La Vie coloree" de Kandinsky est exposée depuis 1972 dans un musée de Munich. leemage/ Munich FineArtImages

Depuis 1972, La Vie colorée est exposée au musée Lenbachhaus de Munich. C'est l'une des toiles les plus importantes de l'artiste russe, Wassily Kandinsky. Il la peint en 1907, peu avant de basculer dans l'abstraction pure. Mais le musée pourrait bien être obligé de la décrocher raconte le Guardian , dans un article repéré par Le Figaro . Elle est aujourd'hui réclamée par les héritiers d'un collectionneur juif qui affirme qu'elle aurait été spoliée par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Emanuel Lewenstein, un collectionneur juif néerlandais, achète le tableau en 1927. Après sa mort, sa veuve le confie au musée Stedelijk d'Amsterdam avant de mourir elle-même. La toile aurait alors dû revenir aux deux enfants du couple. Mais voilà, Wilhelmine s'est réfugiée au Mozambique en 1938 et Robert s'est envolé pour New York en 1939 par crainte des persécutions des nazis. Et en 1940, La Vie colorée se retrouve dans les lots d'une vente aux enchères, au milieu notamment de plusieurs peintures issues de la collection d'un autre marchant d'art néerlandais et juif lui aussi.

Restitution immédiate

Les héritiers clament que la vente a été organisée sans l'accord de la famille et que le tableau a été vendu bien en dessous de son prix, qu'ils estiment à 80 millions de dollars. Pour eux, il était impensable à cette époque qu'un marchand d'art juif ait « attiré l'attention sur lui ou sur sa collection d'art en la mettant en vente dans une enchère publique ». Ils réclament donc sa restitution immédiate.

L'affaire pourrait prendre une tournure plus politique puisque le tableau appartient aujourd'hui à la Bayerische Landesbank, la banque publique bavaroise propriété à 94 % du Land de Bavière. Dans un communiqué, la banque fait d'ailleurs savoir qu'elle a acquis légalement ce chef-d'œuvre du peintre russe et qu'elle désire « que la peinture reste exposée au public au Lenbachhaus plutôt que d'être emmenée »

Publié dans Articles de Presse

Commenter cet article