Affaire Troadec : la sœur et le beau-frère du mari disparu au cœur de l'enquête

Publié le par Europe 1

Affaire Troadec : la sœur et le beau-frère du mari disparu au cœur de l'enquête

Alors que les premiers soupçons s'étaient orientés sur le fils de la famille disparu, l'enquête progresse vers la sœur et le beau frère de Pascal Troadec.

Le commissariat de Brest où ont été placés en garde à vue la sœur et le beau-frère de Pascal Troadec

Le commissariat de Brest où ont été placés en garde à vue la sœur et le beau-frère de Pascal Troadec

La sœur et le beau-frère de Pascal Troadec, disparu avec son épouse et ses deux enfants depuis le 16 février près de Nantes, ont été placés en garde à vue dimanche à Brest, un rebondissement peut-être décisif pour élucider le mystère de leur disparition.

La sœur et le beau-frère ont habité près de Dirinon. Les enquêteurs de la police judiciaire de Nantes s'intéressent désormais à ces deux proches des parents Troadec, une famille apparemment sans histoire, selon leurs voisins à Orvault, au nord de Nantes, où elle résidait. Déjà entendus au début de l'enquête, la sœur et le beau-frère de Pascal Troadec ont habité quant à eux un temps à Plouguerneau, non loin de Brest. C'est dans ce secteur, dans la localité de Dirinon (Finistère) qu'ont été retrouvés des effets personnels des membres de la famille Troadec : mercredi un jean gris avec dans une poche, la carte bancaire, la carte vitale et une carte de fidélité de la fille, Charlotte, 18 ans ; le lendemain, deux livres de jeunesse ayant appartenu à Pascal Troadec, à 500 m de là.

Des traces d'ADN du beau-frère. Selon plusieurs médias, les enquêteurs s'intéressent notamment à un différend familial, autour d'une "histoire d'héritage". Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès n'a pas souhaité à ce stade commenter cette information. Les premiers soupçons des enquêteurs s'étaient d'abord portés sur le fils, Sébastien Troadec, 21 ans, décrit comme "fragile". Néanmoins, le procureur de Nantes, Pierre Sennès, avait invité les médias à la prudence, n'écartant aucune hypothèse. La voiture de l'étudiant avait disparu avant de réapparaître jeudi garée près d'une église à Saint-Nazaire, à plus d'une soixantaine de kilomètres du domicile familial d'Orvault, au nord de Nantes. Depuis sa découverte, elle est passée au crible par la police technique et scientifique, à la recherche d'éventuels indices sur ce qui est arrivé aux quatre membres de la famille. Des traces d'ADN du beau-frère y ont été découvertes, tout comme dans la maison d'Orvault.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article