John McCain envoie un avertissement à Donald Trump

Publié le par Epoch Times by Jack Philips

John McCain envoie un avertissement à Donald Trump
Question de poupées russes : que contiennent les deux présidents ?

Question de poupées russes : que contiennent les deux présidents ?

Le sénateur républicain John McCain, ancien candidat à l’investiture aux élections présidentielles américaines, a prévenu le président Donald Trump du risque que représenterait une levée des sanctions diplomatiques à l’encontre de la Russie, et exprimé son souhait que la nouvelle administration républicaine les maintienne. Si Monsieur Trump n’écoutait pas cet avertissement, c’est le Sénat qui lui rappellerait leur importance en les imposant à nouveau, prévient McCain.

Les spéculations vont bon train à Washington quant à l’attitude future de Donald Trump, soupçonné de liens personnels avec Vladimir Poutine, et qui pourrait vouloir balayer les sanctions imposées par l’administration Obama en réponse à l’annexion de la Crimée et aux cyberattaques de 2016. « Pour le bien des États-Unis et de nos alliés, j’espère que le président Trump mettra fin aux spéculations et ne s’engagera pas dans un processus aussi absurde. S’il ne le fait pas, je travaillerai avec mes collègues pour que les sanctions contre la Russie passent par la loi », a déclaré McCain, qui décrit Vladimir Poutine comme « un assassin et un voyou » dont l’objectif est d’attaquer les intérêts américains.

Un autre sénateur républicain, Tom Portman, a appuyé les commentaires de McCain et considéré, dans les colonnes du Guardian que le Sénat américain devrait s’approprier le sujet et légiférer « pour assurer le respect de nos engagements vis-à-vis de nos alliés et pour maintenir les valeurs et les idéaux américains. »

Vendredi 27 janvier, le président Trump a estimé qu’il était encore « très tôt » pour aborder la question d’une éventuelle levée de sanctions à l’encontre de la Russie. « Pour ce qui est de la Russie et de Poutine, je ne dis ni bien, ni mal, ni rien », déclare Donald Trump, cité par le Washington Post, ajoutant : « Je ne connais pas ce monsieur. J’espère que nous aurons une excellente relation. Ceci est possible. Et il est aussi possible que cela n’arrive pas. Voyons ce qui adviendra. Je représenterai le peuple américain avec beaucoup de vigueur et de détermination. »

Publié dans Articles de Presse

Commenter cet article