Camp de Columbia

Publié le par Mémoires de Guerre

Le camp de concentration de Columbia était situé à Berlin dans le quartier de Tempelhof.

On the right: the 'Columbia-Haus' (Photo between 1900-1918

On the right: the 'Columbia-Haus' (Photo between 1900-1918

Ce lieu était auparavant une prison militaire érigée en 1900. Il a été ensuite utilisé comme prison par la Gestapo. Le camp de concentration a été « ouvert » le 27 décembre 1934 et officiellement « fermé » le 5 novembre 1936. En raison de sa situation à Berlin, de nombreuses personnalités politiques y ont été emprisonnées. Comme dans la plupart des autres premiers camps de concentration, ce sont principalement des prisonniers politiques qui ont été détenus à Columbia. Ces arrestations ont permis aux dirigeants nazis de tenir l'opposition à l'écart de la vie politique dans la phase de consolidation du pouvoir. Au total, ce sont environ 10 000 prisonniers qui ont été arrêtés pendant l'existence du camp.

Environ 400 prisonniers en moyenne se trouvaient simultanément détenus dans le camp. Tous ont été soumis aux mesures arbitraires des gardes SS. L'inspecteur des camps de concentration, Theodor Eicke a écarté tous les dirigeants SS qui selon lui étaient « trop doux ». Les prisonniers devaient réaliser un certain nombre de travaux de construction, comme le pavement de la chaussée dans la cour ou la rénovation des salles de garde. Rien n'était cependant prévu pour l'amélioration des conditions matérielles de détention. La fermeture du camp était nécessaire pour laisser la place au projet de création de l'aérodrome de Tempelhof. Les détenus ont été transférés au camp proche de Sachsenhausen.

Les plans de Sachsenhausen ont été préparés à Columbia. C'est avec les déportés du camp d'Esterwegen que les prisonniers de Columbia ont érigé Sachsenhausen en partant quasiment de rien. Le camp de Columbia est passé le 1er octobre 1936 sous la tutelle du ministère de l’Air du Reich. Le 5 novembre 1936 le camp de Columbia a été officiellement fermé. Des photos des bâtiments de l'aérodrome de Tempelhof indiquent que les bâtiments du camp ont subsisté au moins jusqu'en mars 1938. À proximité du lieu du camp, un monument du sculpteur Georg Seibert, érigé en 1994, évoque la mémoire du camp de Columbia.

Publié dans Camps de Concentration

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article