Massacre de Mussidan

Publié le par Mémoires de Guerre

Massacre de Mussidan
Massacre de Mussidan

Le 11 juin 1944, un détachement de la Sipo-SD (communément appelée la « Gestapo ») de Périgueux, renforcé par un peloton de la Brigade nord-africaine de la sinistre bande Bonny-Lafont dont Alexandre Villaplane responsable d'une des cinq sections de la Brigade nord-africaine, fusille 52 personnes à Mussidan, parmi lesquelles Raoul Grassin, le maire de la commune, en représailles à une attaque par des résistants d'un train blindé en gare de Mussidan et un accrochage avec un convoi de la 11e Panzerdivision de la Wehrmacht ; 115 habitants sont déportés et 602 retenus en otages. Ces souffrances valent à Mussidan la croix de guerre 1939-1945.

Publié dans Evènements

Commenter cet article