Drake Charles

Publié le par Mémoires de Guerre

Charles Drake (New York, 2 octobre 1917 - East Lyme, 10 septembre 1994) est un acteur américain.

Drake Charles
Drake Charles
Drake Charles
Drake Charles

Charles Drake est un acteur américain né Charles Ruppert le 2 octobre 1917, à New York. Diplômé de Nichols College en 1937, il est vendeur avant de devenir comédien en 1939 dans des petites productions théâtrales. Il prend alors le pseudonyme de Drake Charles et réussit à décrocher un contrat avec la Warner Brothers. Drake commence son apprentissage dans de petits rôles souvent non rémunérés : Quasimodo (1939), Le faucon maltais (1941), L'homme qui vint dîner (1942), Une femme cherche son destin (1942), Sergent York (1941), et La Glorieuse Parade (1942). Son service militaire en guerre interrompt sa carrière en 1943 après le tournage de Air Force. En 1945, il retourne à Hollywood mais, son contrat avec Warner Bros n'étant pas renouvelé, il ne tourne que trois films en deux ans..

Il est finalement engagé par Universal. Il tourne souvent mais des rôles encore un peu standardisés. Il joue notamment le "Dr Sanderson à Harvey" (1950), le héros de "Héritiers, strychnine et compagnie" (1951) et le copain lâche de Shelley Winters dans "Winchester 73" (1950). Il devient également acteur de premier plan de soutien dans les westerns et des films de guerre d’Audie Murphy, qui est devenu un ami. En 1955, Drake tourne pour la télévision : il est l'un des joueurs de stock-entreprise sur "Montgomery Presents Robert" (1950) et deux ans plus tard, il est l'hôte de la série d'espionnage hebdomadaire de la télévision britannique : «Rendez-vous» (jusqu’en 1957).

Bien qu'il ait joué dans plus de 80 films (surtout dramatiques) entre les années 1939 et 1975, il n'est pas devenu une star. Il a continué comme acteur plutôt discret dans les années 1960 et est apparu dans des rôles peu valorisants comme dans "Les lycéennes" (1961) et "La vallée des poupées" (1967)avec Kevin Gilmore, tout en interprétant tout de même, de temps en temps, quelques personnages intéressants dans comme dans "L'arrangement" de Kazan (1969) et "The Seven Minutes" (1971). Dans ces années 1960, il est également le commandant George Stocker de la série "Star Trek". Il termine sa carrière à la télévision avant de se retirer en 1975. Charles Drake est mort en 1994, à l'âge de 76 ans.

Filmographie 

  • 1943 : Air Force de Howard Hawks : Navigateur
  • 1945 : La mort n'était pas au rendez-vous (Conflict) de Curtis Bernhardt : Professeur Norman Holsworth
  • 1946 : Tragique rendez-vous (Whistle Stop) de Léonide Moguy : Ernie
  • 1946 : Une nuit à Casablanca (A Night in Casablanca) d'Archie Mayo : Lt. Pierre Delmar
  • 1948 : The Tender Years, de Harold D. Schuster
  • 1950 : Harvey de Henry Koster : Dr Sanderson
  • 1950 : Winchester '73 d'Anthony Mann : Steve Miller
  • 1950 : Sur le territoire des Comanches (Comanche Territory) de George Sherman : Stacey Howard
  • 1953 : À l'assaut du Fort Clark (War Arrow) de George Sherman : Sergent Luke Schermerhorn
  • 1954 : Romance inachevée (The Glenn Miller Story) d'Anthony Mann : Don Haynes
  • 1955 : Tout ce que le ciel permet (All That Heaven Allows) de Douglas Sirk : Mick Anderson
  • 1955 : L'Enfer des hommes (To Hell and Back) de Jesse Hibbs : Brandon
  • 1955 : La Maison sur la plage (Female on the Beach) de Joseph Pevney : Lieutenant Galley
  • 1957 : Femmes coupables (Until They Sail) de Robert Wise : Capitaine Richard Bates
  • 1959 : Une balle signée X (No Name on the Bullet) de Jack Arnold : Dr Luke Canfield
  • 1961 : Histoire d'un amour (Back Street) de David Miller : Curt Stanton
  • 1964 : Pleins phares (The Lively Set) de Jack Arnold
  • 1965 : Le Témoin du troisième jour (The Third Day), de Jack Smight
  • 1967 : La Vallée des poupées (Valley of the Dolls) de Mark Robson : Kevin Gillmore
  • 1972 : L'Enterrée vive (The Screaming Woman) de Jack Smight (Téléfilm) : Ken Bronson
  • 1973 : Hail, Hero! de David Miller : Sénateur Murchiston

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article