Une allumette pour trois

Publié le par Mervyn LeRoy

Une allumette pour trois (titre original : Three on a Match) est un film américain réalisé par Mervyn LeRoy, sorti en 1932. « Three on a match means one will die soon » est un proverbe connu début du 20e siècle ; il s'agit d'une croyance répandue tout d'abord dans l'armée, suggérant qu'il porte malheur d'allumer la cigarette de trois personnes avec seulement une allumette... En se basant sur cet adage populaire, Mervyn LeRoy développe ici un conte moral intéressant, en nous présentant la biographie croisée de trois personnages féminins liés et condamnés par ce fameux partage d'allumette.

Le film permet tout d'abord de réunir les plus grandes stars de l'époque : Joan Blondell, Ann Dvorak et Bette Davis pour incarner les trois femmes et Warren William, le Clark Gable du précode, à l'époque omniprésent, pour interpréter l'homme au dépend duquel « la prophétie » s'accomplit.

Three on a match est intéressant car il se présente sous une forme d'almanach, de rétrospective, couvrant la quinzaine d'années précédant le dénouement du film : l'histoire commence en 1919 dans la cour de récréation où se chamaillent nos trois jeunes filles. Nous les voyons ensuite grandir, évoluer, et chaque chapitre débute par une illustration des modes et événements de l'époque à partir de coupures de presse et séquences de film documentaires. Three on a match constitue un conte moral dédié à la vanité, car il prend à contre-pied le spectateur qui s'attend en toute logique à voir la plus « délinquante » des trois amies sombrer à l'âge adulte et être celle promise à la mort rapide. Hors, c'est tout l'inverse qui se produit, et c'est le personnage opposé, l'élève modèle pontifiante et donneuse de leçon qui, victime d'une crise d'adolescence à retardement, tombe dans une phase d'irresponsabilité qui la conduira à la mort. Cet affrontement moral entre l'ex-détenue vertueuse et l'élève modèle pervertie est tout en subtilité et permet au film de s'inscrire pleinement dans le genre de la vanité.

Si l'interprétation est irréprochable, le film, malgré sa courte durée, connait des dissonances de rythme. Three on a match est à déconseiller aux pédophobes ; un enfant naïf et mielleux occupe une bonne part des scènes ; on croirait le personnage inspirateur du Butters de South Park. On remarquera également Humphrey Bogart, alors âgé de 33 ans, dans son premier rôle de gangster.

Une allumette pour trois de Mervyn LeRoyUne allumette pour trois de Mervyn LeRoy

Une allumette pour trois de Mervyn LeRoy

Fiche technique

  • Titre : Une allumette pour trois
  • Titre original : Three on a Match
  • Réalisation : Mervyn LeRoy
  • Scénario : Lucien Hubbard d'après une histoire de John Bright et Kubec Glasmon
  • Production : Darryl F. Zanuck et Samuel Bischoff
  • Société de production : Warner Bros. Pictures
  • Musique : Ray Heindorf
  • Photographie : Sol Polito
  • Montage : Ray Curtiss
  • Direction artistique : Robert M. Haas
  • Costumes : Orry-Kelly
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Format : Noir et blanc - Son : Mono / Vitaphone
  • Genre : Drame
  • Durée : 63 minutes
  • Date de sortie : 29 octobre 1932 (États-Unis)

Distribution

Acteurs non crédités

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article