Tracy Spencer

Publié le par Roger Cousin

Spencer Tracy, né le 5 avril 1900 à Milwaukee (Wisconsin), et mort le 10 juin 1967 à Beverly Hills en Californie, était un acteur américain.

Tracy Spencer Tracy Spencer

Spencer Tracy a obtenu deux Oscars du meilleur acteur deux années consécutives en 1937 pour Capitaines courageux et en 1938 pour Des hommes sont nés, ainsi que le BAFTA en 1967 pour Devine qui vient dîner ?. Marié, et ne pouvant divorcer de son épouse parce qu'il était un catholique fervent, il vécut maritalement jusqu'à sa mort avec Katharine Hepburn, pendant plus de 25 ans. Celle-ci n'assista d'ailleurs pas à ses funérailles, par respect pour sa famille. Il est né Spencer Bonaventure Tracy à Milwaukee dans le Wisconsin, second fils de John Edward Tracy, vendeur de camions d'origine irlando-américaine catholique, et Caroline Brown, une protestante qui se convertit à la Science chrétienne.

Il fit ses débuts sur scène en 1921 dans une pièce de théâtre intitulée The Truth, et se décida à se lancer dans une carrière d'acteur. Lors d'une tournée de sa troupe, il fut auditionné pour un rôle et accepté à l'American Academy of Dramatic Arts à New York. Il excella sur les planches. En 1923, il épousa l'actrice Louise Treadwell avec qui il eut deux enfants. Spencer Tracy fait son apparition en 1930 dans des courts-métrages : Taxi Talks et The Hard Guy. Il joua ensuite dans The Last Mile. John Ford remarqua sa prestation et lui proposa un rôle dans son film Up the River. Le film est un succès. Ce sera le début d'une carrière fulgurante où il tiendra de grands rôles aux côtés de Clark Gable, Jean Harlow, William Powell, gagnant un oscar grâce à sa prestation dans Capitaines courageux ou tenant de rôles difficiles comme dans Furie de Fritz Lang et ambigus Un homme est passé de John Sturges. Excellant dans la comédie Une fine mouche ou Madame porte la culotte, le film de guerre Trente secondes sur Tokyo, La Septième Croix. Spencer Tracy a tenu tous les rôles durant sa carrière à Hollywood jusqu'à sa mort.

Très malade lors du tournage de son dernier film (il souffrait d'emphysème et de diabète), il était en train de se préparer une tasse de café au matin du 10 juin 1967, lorsqu'il fut terrassé par une crise cardiaque, dix-sept jours après la fin du tournage de Devine qui vient dîner ?, avec Katharine Hepburn. C'est cette dernière qui le découvrira mort dans sa cuisine. Le film sortit en décembre, six mois après sa mort. Quarante ans plus tard, Tracy est toujours reconnu comme l'un des plus talentueux acteurs de son époque. Il pouvait jouer le héros, le méchant, ou la comédie et faire croire au public qu'il était vraiment le personnage. Ainsi, dans La Septième Croix, il était convaincant dans le rôle d'un prisonnier échappé d'un camp de concentration en dépit de sa corpulence. L'acteur Van Johnson surnomma Tracy mon mentor. Tracy était l'un des premiers acteurs réalistes d'Hollywood ; ses interprétations ont passé l'épreuve du temps. Des acteurs ont ainsi remarqué que son travail dans les années 1930 s'apparentait à celui d'un acteur moderne face au jeu daté et plus stylisé de ses partenaires.

En 1988, l'université de Californie et Susie Tracy créèrent l'UCLA Spencer Tracy Award. Cette récompense honore les acteurs en reconnaissance de leur apport au cinéma. Parmi les lauréats se trouvent William Hurt, James Stewart, Michael Douglas, Denzel Washington, Tom Hanks, Sir Anthony Hopkins, Jodie Foster, Harrison Ford, Anjelica Huston, Nicolas Cage, Kirk Douglas, Jack Lemmon et Morgan Freeman. Spencer Tracy était marié avec Louise Treadwell depuis 1923 et a eu deux enfants. En catholique fervent, il ne divorça pas malgré ses nombreuses infidélités. Il fut opposé à Katharine Hepburn en 1942 dans La Femme de l'année. Ce fut le début d'une longue liaison, qui sera marquée par des pauses, et qui dura jusqu'à la mort de l'acteur en 1967. Outre Katharine Hepburn, Spencer Tracy eut plusieurs aventures avec un grand nombre de ses partenaires féminines, en marge des tournages. Parmi ses conquêtes amoureuses :

Loretta Young, en 1933, pendant le tournage de Ceux de la zone. Une romance publique. Ils furent très épris l'un de l'autre et il fut question d'un mariage qui ne se concrétisa pas en raison de leurs croyances religieuses respectives alors que leur liaison était sérieuse. Lui était catholique, elle protestante. Tracy ne voulant pas divorcer de sa femme Louise, leur relation prit fin, marquant l'acteur profondément. Myrna Loy, en 1935 durant le tournage de On a volé les perles Koronoff et en 1936 pendant Une fine mouche. Après Loretta Young, Spencer Tracy eut une liaison sérieuse avec Myrna Loy. Il raconta à Garson Kanin : "J'aurais préféré faire une série de films avec elle plutôt qu'avec l'autre (Katharine Hepburn). Myrna avait certains penchants et je pense l'en avoir guérie. Dieu merci, j'ai couché avec Myrna Loy avant que l'autre ne vienne tout gâcher.". L'actrice qui avait repoussé les avances des plus grandes stars comme Clark Gable et Lionel Barrymore, avait étrangement fait une exception pour lui. Spencer Tracy ne put concrétiser sa romance avec Myrna Loy.

Joan Crawford en 1937, pendant le tournage de Mannequin. Une liaison torride qui laissa à l'actrice une mauvaise impression6 à cause des problèmes d'alcoolisme de Tracy. Les deux amants se rencontraient secrètement et furent clandestinement en couple mais l'addiction de Tracy à l'alcool gêna beaucoup Joan Crawford. Ingrid Bergman en 1942, pendant Docteur Jekyll et M. Hyde. L'actrice suédoise qui avait une liaison avec Victor Fleming fut très liée avec Spencer Tracy. Comme avec ses précédentes partenaires, il ne put concrétiser son amour avec elle. Bergman comme Tracy étant instable sentimentalement. Gene Tierney en 1952, pendant le tournage de Capitaine sans loi. Le clap final coïncida avec la fin de leur liaison qui ne fut qu'éphémère.

Filmographie

  • 1930 : The Strong Arm (Court métrage)
  • 1930 : Taxi Talks (Court métrage) : Un chauffeur de taxi
  • 1930 : The Hard Guy (Court métrage) : Guy
  • 1930 : Up the River de John Ford : Saint Louis
  • 1931 : Fortunes rapides (Quick Millions) de Rowland Brown : Daniel J. Raymond
  • 1931 : Six Cylinder Love de Thornton Freeland : William Donroy
  • 1931 : Goldie de Benjamin Stoloff : Bill
  • 1932 : She Wanted a Millionaire de John G. Blystone : William Kelley
  • 1932 : L'As, malgré lui (Sky Devils) d'A. Edward Sutherland : Wilkie
  • 1932 : Corruption (Disorderly Conduct) de John W. Considine Jr. : Dick Fay
  • 1932 : Jeune Amérique (Young América) de Frank Borzage : Jack Doray
  • 1932 : Society Girl de Sidney Lanfield : Briscoe
  • 1932 : The Painted Woman de John G. Blystone : Tom Brian
  • 1932 : Me and My Gal de Raoul Walsh : Danny Dolan
  • 1932 : Vingt mille ans sous les verrous (20 000 Years in Sing Sing) de Michael Curtiz : Tommy Connors
  • 1933 : The Face in the Sky de Harry Lachman : Joe Buck
  • 1933 : Shanghai Madness de John G. Blystone : Pat Jackson
  • 1933 : Thomas Gardner (The Power and the Glory) de William K. Howard : Tom Garner
  • 1933 : Ceux de la zone (Man's Castle) de Frank Borzage : Bill
  • 1933 : Le Ravisseur (The Mad Game) d'Irving Cummings : Edward Carson
  • 1934 : The Show-Off de Charles Reisner : J. Aubrey Piper
  • 1934 : Looking for Trouble de William A. Wellman : Joe Graham
  • 1934 : Tu seras star à Hollywood (Bottoms Up) de David Butler : 'Smoothie' King
  • 1934 : Now I'll Tell d'Edwin J. Burke : Murray Golden
  • 1934 : Marie Galante d'Henry King : Dr. Crawbett
  • 1935 : It's a Small World d'Irving Cummings : Bill Shevlin
  • 1935 : The Murder Man de Tim Whelan : Steve Grey
  • 1935 : L'Enfer (Dantes inferno) d'Harry Lachmann : Jim Carte
  • 1935 : On a volé les perles Koronoff (Whipsaw) de Sam Wood : Ross McBride
  • 1936 : La Loi du plus fort (Riffraff) de J. Walter Ruben : Dutch
  • 1936 : Furie (Fury) de Fritz Lang : Joe Wilson
  • 1936 : San Francisco de W.S. Van Dyke : Père Mullin
  • 1936 : Une fine mouche (Libeled Lady) de Jack Conway : Haggerty
  • 1937 : On lui donna un fusil (They Gave Him a Gun) de W.S. Van Dyke : Fred P. Willis
  • 1937 : Capitaines courageux (Captains Courageous) de Victor Fleming : Manuel
  • 1937 : La Grande Ville (Big City) de Frank Borzage : Joe Benton
  • 1937 : Mannequin de Frank Borzage : John L. Hennessey
  • 1938 : Pilote d'essai (Test Pilot) de Victor Fleming : Gunner
  • 1938 : Hollywood Goes to Town (Court métrage)
  • 1938 : Des hommes sont nés (Boys Town) de Norman Taurog : Père Flanagan
  • 1939 : For Auld Lang Syne: No. 4'' (Court métrage)
  • 1939 : Hollywood Hobbies (Court métrage)
  • 1939 : Stanley et Livingstone (Stanley and Livingstone) d'Henry King : Henry M. Stanley
  • 1940 : Cette femme est mienne (I Take This Woman) de W.S. Van Dyke : Karl Decker
  • 1940 : La Jeunesse d'Edison (Young Tom Edison) de Norman Taurog : Un homme admirant le portrait de Thomas Edison
  • 1940 : Northward, Ho! (Court métrage)
  • 1940 : Le Grand Passage (Northwest Passage) de King Vidor : Major Robert Rogers
  • 1940 : La Vie de Thomas Edison (Edison, the Man) de Clarence Brown : Thomas A. Edison
  • 1940 : La Fièvre du pétrole (Boom Town) de Jack Conway : Square John Sand
  • 1941 : Des hommes vivront (Men of Boys Town) de Norman Taurog : Père Flanagan
  • 1941 : Docteur Jekyll et M. Hyde (Dr. Jekyll and Mr. Hyde) de Victor Fleming : Dr. Henry Jekyll/Mr. Hyde
  • 1942 : La Femme de l'année (Woman of the Year) de George Stevens : Sam Craig
  • 1942 : Ring of Steel (Court métrage) : Le narrateur
  • 1942 : Tortilla Flat de Victor Fleming : Pilon
  • 1942 : La Flamme sacrée (Keeper of the flamme) de George Stevens : Steven O'Malley
  • 1943 : His New World (Documentaire) : Le narrateur
  • 1943 : Un nommé Joe (A Guy Named Joe) de Victor Fleming : Pete Sandidge
  • 1944 : La Septième croix (The Seventh Cross) de Fred Zinnemann : George Heisler
  • 1944 : Trente secondes sur Tokyo (Thirty Seconds Over Tokyo) de Mervyn LeRoy : Lieutenant Colonel Jales H. Doolittle
  • 1945 : Sans amour (Without love) de Harold S. Bucquet : Pat Jamieson
  • 1947 : Le Maître de la prairie (The Sea of Grass) d'Elia Kazan : Col. James B. Brewton
  • 1947 : Éternel Tourment (Cass Timberlane) de George Sidney : Cass Timberlane
  • 1948 : L'Enjeu (State of the Union) de Frank Capra : Grant Matthews
  • 1949 : Edward mon fils (Edward, My Son) de George Cukor : Arnold Boult
  • 1949 : Madame porte la culotte (Adam's Rib) de George Cukor : Adam Bonner
  • 1949 : Malaya de Richard Thorpe : Carnahan
  • 1950 : Le Père de la mariée (Father of the Bride) de Vincente Minnelli : Stanley Banks
  • 1951 : For Defense for Freedom for Humanity (Court métrage)
  • 1951 : Allons donc, papa ! (Father's Little Dividend) de Vincente Minnelli : Stanley Banks
  • 1951 : Le peuple accuse O'Hara (The People Against O'Hara) de John Sturges : James P. Curtayne
  • 1952 : Mademoiselle gagne tout (Pat and Mike) de George Cukor : Mike Conovan
  • 1952 : Capitaine sans loi (Plymouth Adventure) de Clarence Brown : Capt. Christopher Jones
  • 1953 : The Actress de George Cukor : Clinton Jones
  • 1954 : La Lance brisée (Broken Lance) d'Edward Dmytryk : Matt Devereaux
  • 1955 : Un homme est passé (Bad Day at Black Rock) de John Sturges : John J. Macreedy
  • 1956 : La Neige en deuil (The Mountain) d'Edward Dmytryk : Zachary Teller
  • 1957 : Une Femme de tête (Desk set) de Walter Lang : Richard Sumner
  • 1958 : Le Vieil Homme et la Mer (The Old Man and the Sea) de John Sturges : Le vieil homme/Le narrateur
  • 1958 : La Dernière Fanfare (The Last Hurrah) de John Ford : Maire Frank Skeffington
  • 1960 : Procès de singe (Inherit the Wind) de Stanley Kramer : Henry Drummond
  • 1961 : Le Diable à 4 heures (The Devil at Four O'Clock) de Mervyn LeRoy : Père Matthew Doonan
  • 1961 : Jugement à Nuremberg (Judgment at Nuremberg) de Stanley Kramer : Juge Dan Haywood
  • 1962 : La Conquête de l'Ouest (How the West Was Won) de George Marshall, Henry Hathaway, John Ford : Le narrateur
  • 1963 : Un monde fou, fou, fou, fou (It's a Mad Mad Mad Mad World) de Stanley Kramer : Capt. T.G. Culpepper
  • 1967 : Devine qui vient dîner ? (Guess Who's Coming to Dinner) de Stanley Kramer : Matt Drayton

Publié dans Acteurs et Actrices

Commenter cet article