Cochran Steve

Publié le par Roger Cousin

Steve Cochran est un acteur américain, né Robert Alexander Cochran à Eureka (Californie, États-Unis) le 25 mai 1917, décédé sur l'océan Pacifique (au large du Guatemala) le 15 juin 1965.

Cochran Steve Cochran Steve

De 1945 à 1965, sous contrat avec Samuel Goldwyn puis la Warner, Steve Cochran apparaît dans quarante films, majoritairement américains (plus deux films britanniques et deux coproductions). À ses débuts notamment, Cochran joue sur le registre de la fantaisie, dans la comédie (Le Laitier de Brooklyn de Norman Z. McLeod avec Danny Kaye et Virginia Mayo en vedette - dont il est un faire valoir régulier) et le film musical (Le Joyeux Phénomène ; Copacabana avec Groucho Marx et Carmen Miranda ; Si bémol et fa dièse de Howard Hawks écrit par Billy Wilder ; The Desert Song avec Kathryn Grayson et Gordon MacRae).

L'acteur s'illustre aussi dans le drame, le film noir surtout : L'Évadée en 1946 avec Michèle Morgan ; L'enfer est à lui de Raoul Walsh, où il est le rival de James Cagney ; L'Esclave du gang avec Joan Crawford ; Ici brigade criminelle de Don Siegel, avec Ida Lupino également scénariste ; The Weapon avec Lizabeth Scott ; The Beat Generation écrit par Richard Matheson, avec Mamie Van Doren, Ray Danton et Louis Armstrong, et Le Témoin doit être assassiné, avec Mickey Rooney et Mel Tormé, en 1959 ; I, Mobster de Roger Corman...

Il apparaît dans d'autres genres : western (Dallas, ville frontière avec Gary Cooper dans le rôle principal, New Mexico de Sam Peckinpah en 1961, avec Maureen O'Hara et Brian Keith), la biographie (Le Chevalier du stade avec Burt Lancaster dans le rôle de Jim Thorpe), le film de guerre, etc, abonné aux rôles de brutes (chef de bande, membre du Ku Klux Klan), côtoyant par ailleurs Rock Hudson ou Anne Baxter. Grand séducteur, il est le partenaire sur scène de Mae West en 1949. Steve Cochran participe au classique de William Wyler, Les Plus Belles Années de notre vie, mais un de ses films les plus connus est Le Cri (1957), drame italo-américain de Michelangelo Antonioni, avec Alida Valli et Betsy Blair.

Son avant-dernier film est Tell Me in the Sunlight, dont il est en outre réalisateur, producteur et scénariste (unique expérience à ces titres), tourné en 1965 (et sorti deux ans plus tard). Cette année-là, il meurt sur son yacht en plein Océan Pacifique, au large du Guatemala, d'une infection pulmonaire aiguë. À la télévision, Cochran collabore à vingt-trois séries entre 1949 (encore un rôle antipathique dans La Quatrième Dimension) et 1965, et à un téléfilm diffusé en 1960. Au théâtre, il joue à Broadway (New York) dans deux pièces, en 1944 et 1949. Pour sa contribution au cinéma, une étoile lui est dédiée sur le Walk of Fame d'Hollywood Boulevard.

Filmographie 

  • 1945 : Le Joyeux Phénomène (Wonder Man) d'H. Bruce Humberstone
  • 1946 : Les Plus Belles Années de notre vie (The Best Years of Our Lives) de William Wyler
  • 1946 : L'Évadée (The Chase) d'Arthur Ripley
  • 1946 : Le Laitier de Brooklyn (The Kid from Brooklyn) de Norman Z. McLeod
  • 1947 : Copacabana d'Alfred E. Green
  • 1948 : Si bémol et Fa dièse (A Song is born) d'Howard Hawks
  • 1949 : L'enfer est à lui (White Heat) de Raoul Walsh
  • 1950 : Dallas, ville frontière (Dallas) de Stuart Heisler
  • 1950 : Témoin de la dernière heure (Highway 301) d'Andrew L. Stone
  • 1950 : L'Esclave du gang (The Damned don't cry) de Vincent Sherman
  • 1951 : Les tanks arrivent (The Tanks are coming) de D. Ross Lederman et Lewis Seiler
  • 1951 : Le Chevalier du stade (Jim Thorpe – All-American) de Michael Curtiz
  • 1951 : Les Amants du crime (Tomorrow is Another Day) de Felix E. Feist
  • 1951 : L'Impasse de la mort (Raton Pass) d'Edwin L. Marin
  • 1951 : Storm Warning de Stuart Heisler
  • 1952 : Le Lion et le Cheval (en) (The Lion and the House) de Louis King
  • 1952 : Operation Secret (it) de Lewis Seiler
  • 1953 : She's back on Broadway de Gordon Douglas
  • 1953 : The Desert Song (en) d'H. Bruce Humberstone
  • 1953 : Le Justicier impitoyable (Back to God's Country) de Joseph Pevney
  • 1954 : Ceux du voyage (Carnival Story) de Kurt Neumann (coproduction germano-américaine)
  • 1954 : Ici brigade criminelle (Private Hell 36) de Don Siegel
  • 1956 : Come Next Spring de R. G. Springsteen
  • 1957 : Le Cri (Il Grido) de Michelangelo Antonioni (coproduction italo-américaine)
  • 1957 : Calomnie (Slander) de Roy Rowland
  • 1957 : Scotland Yard appelle F.B.I. (The Weapon) de Val Guest (film britannique)
  • 1958 : I, Mobster de Roger Corman
  • 1958 : Les Pillards du Kansas (Quantrill's Raiders) d'Edward Bernds
  • 1959 : Le témoin doit être assassiné (The Big Operator) de Charles F. Haas
  • 1959 : Les Beatniks (The Beat Generation) de Charles F. Haas
  • 1961 : New Mexico (The Deadly Companions) de Sam Peckinpah
  • 1963 : Le Jardin de mes amours (Of Love and Desire) de Richard Rush
  • 1965 : Tell Me in the Sunlight (+ réalisateur, producteur et scénariste)
  • 1965 : Mozambique de Robert Lynn (film britannique)

Télévision

  • 1959 : La Quatrième Dimension (The Twilight Zone), Saison 1, épisode 12 Je sais ce qu'il vous faut (What you need) d'Alvin Ganzer
  • 1960-1961 : Première série Les Incorruptibles (The Untouchables), Saison 2, épisode 7 Le Gang pourpre (The Purple Gang, 1960) de Walter Grauman et épisode 32 Cognac trois étoiles (The 90-Proof Dame, 1961) de Walter Grauman
  • 1962 : Le Virginien (The Virginian), Saison 1, épisode 10 West de Douglas Heyes
  • 1963 : Route 66, Saison 3, épisode 20 Shall Forfeit his Dog and Ten Shillings to the King de Tom Gries
  • 1964 : Les Aventuriers du Far West (Death Valley Days), Saison 12, épisode 16 The Westside of Heaven
  • 1964-1965 : Première série L'Homme à la Rolls (Burke's Law), Saison 1, épisode 27 Who killed WHO IV ? (1964) de Don Weis ; Saison 2, épisode 10 Who killed the Tall One in the Middle ? (1964) de Don Weis et épisode 25 Who killed the Rest ? (1965)
  • 1965 : Bonanza, Saison 6, épisode 26 The Trap de William Witney

Théâtre - Pièces jouées à Broadway

  • 1944 : Hickory Stick de Fredrick Stephani et Murray Bennett, avec Richard Basehart
  • 1949 : Diamond Lil, adaptation de (et avec) Mae West, d'après une pièce de Jack Linder

Publié dans Acteurs et Actrices

Commenter cet article